Le journal de l'Australian Open - Day 14 : Un Roi Divin

Vavel a décidé de vous faire vivre le premier Grand Chelem de la saison de Tennis, l'Open d'Australie. Le suisse Roger Federer tentera d'aller chercher son 20e titre du Grand Chelem tandis que chez les filles, beaucoup de prétendantes se bousculent pour pouvoir succéder à Serena Williams. Retrouvez chaque jour votre journal de l'Open d'Australie pour tout savoir des derniers résultats.

Le journal de l'Australian Open - Day 14 : Un Roi Divin
Roger Federer embrassant son 20e titre du Grand Chelem (Source Image : Europe1)

Federer - Cilic. Une affiche logique au vu du tournoi. Si Federer était attendue à ce stade de la compétition, Marin Cilic a poussé Nadal vers la porte de sortie et a profité comme le Suisse, des surprises qui ont agrémenté un tournoi masculin bien faible en terme de matchs de haut niveau tennistique et d'intensité physique à l'absolue. Les deux hommes auront eu chacun un véritable test au cours de la quinzaine. Rodger disposant facilement d'une de ses proies favorites le Tchèque Tomas Berdych tandis que pour sa part, Cilic a éliminé le n°1 mondial Rafael Nadal après que celui-ci est abandonné en début de 5e manche.

Le debut de rencontre est clairement à l'avantage de Federer. Etouffant le Croate avec sa prise de balle précoce et son agressivité, Cilic ne peut développer son jeu et il se retrouve vite acculé dans l'échange. Comme lors de son quart de finale, Marin se réveillera en début de seconde manche, après que Federer soit passé près d'un break qui aurait pu permettre au Suisse de s'envoler. La finale est enfin lancée et nous allons pouvoir assister à un véritable duel entre deux purs attaquants. Le 2e set se poursuit, avec quelques maigres occasions de breaks par ci par la et même une balle de set en faveur de Cilic sur le service du Maestro (5-4, 30-40). Le second acte se terminera au jeu décisif, logique tant les débats se sont équilibrés au fil des minutes. Un tie-break sous haute tension, où les deux joueurs resteront aux coudes à coudes mais c'est finalement Cilic qui fera la décision, bien aidé par son service, pour empocher le jeu décisif 7 points à 5.

Lors de la 3e manche, Roger Federer remet la main mise sur le match. Serein sur son service et obligeant Cilic à devoir sauver sa mise en jeu à chaque reprise ou presque, le Balôis finit par breaker le Croate grâce à un retour de revers en avançant. Federer déroulera ensuite pour reprendre l'avantage et mener 2 sets à 1 dans cette finale. Le King ne lâche pas l'étreinte et son emprise sur le futur n°3 mondial au prochain classement ATP. Il continue sa marche en avant dans la 4e manche en breakant d'entrée son adversaire. Depuis plus de 45 minutes, le King joue un tennis de rêve en nous faisant étalage de toute sa panoplie (demi-volée, amortie). Ce moment de grâce sera interrompue par un Cilic bien décidé à ne pas laisser passer sa chance. Un instant peut-être coupé par Federer himself. Rodger, avec ses 19 titres du Grand Chelem, en a vu d'autres mais le roi du tennis semble humain et rattrapé par ses émotions. Son service le lâche. En face, Cilic sent qu'il n'a plus rien à perdre et envoit ses dernières forces dans la bataille. Résultat : 5 jeux marqués consécutivement par Marin Cilic et le gain de la 4e manche en prime. Comme l'an passée, nous aurons droit à un 5e set. A cet instant précis, on se dit que le FedexExpress peut derailler et semble fébrile comme rarement on a pu le voir. Le début de la manche décisive sera importantissime et ça, Federer le sait mieux que quiconque.

Mais dans la famille Federer, on ne gamberge pas. Malgré cette désillusion dans le 4e set, Federer repart au combat. Cilic continue d'étouffer le Suisse avec ses lourdes frappes des deux côtés. Il ne passe pas loin de breaker le n°2 mondial, il laissera malheureusement passer sa chance.. car sur le jeu suivant, c'est Federer qui chipe la mise en jeu du Croate. Fed joue mieux tandis que Cilic redescend de son nuage et ne pourra y re-grimper une seconde fois. Le 5e set ressemble à un cavalier seul de Federer qui breakera à nouveau son adversaire du jour pour filer vers la victoire, la 6e à Melbourne, en concluant le dernier set sur le score de 6 jeux à 1.

En battant en finale d'un Grand Chelem Marin Cilic pour la 2e fois après Wimbledon 2016, Federer passe dans une autre dimension. Un nouveau chiffre apparaît sa collection de tournois majeurs. 20, vingt titres du Grand Chelem, accroissant encore un peu plus son propre record et distançant son dauphin et rival de toujours, Rafael Nadal (16 titres). Le pire dans tout ça, en voyant le Maestro évoluer à tel niveau, c'est qu'on peut se dire que sa carrière et sa moisson de titres est loin d'être terminée. Car quand on lui parle de son âge avancé, il nous répond tout simplement : "ce n'est qu'un nombre"..

(Source Image : USA Today)
(Source Image : USA Today)