Les norvégiens confirment à La Clusaz

Après l'annulation d'il y a deux ans, la Coupe du Monde de ski de fond était de retour à la Clusaz. La domination norvégienne s'est encore accrue.

Les norvégiens confirment à La Clusaz
Photo : skiinfo.fr  (archives)

C'est la huitième fois que la Coupe du Monde de ski de fond revient dans la station haut-savoyarde de La Clusaz mais ce n'était pas gagné d'avance. La compétition a une nouvelle fois failli être annuler à cause du manque de neige, les organisateurs ont dû prendre de la glace sur le lac des Confins, situé en bas des pistes de ski de fond du Plateau des Confins. La FIS a donné son accord il y a à peine une semaine. Résultat : une piste de 2km et autour, du vert et seulement du vert. Un anneau blanc a été créé spécialement pour les fondeurs, la neige ne tombant pas sur la Haute-Savoie. Puis, les Confins sont à peine à 1 100m d'altitude, ce n'est pas étonnant que la neige ne soit pas tombée. 

L'encadrement de l'Equipe de France de ski de fond a donc dévoilé la liste des athlètes participant à l'étape française. Chose exceptionelle, 21 français ont été sélectionnés avec pour la première fois de la saison une équipe féminine car la France n'alignait pas de femmes depuis le début de saison... 15 hommes et 6 femmes se sont donc rendus à La Clusaz dont 9 haut-savoyards qui évolueront à domicile. Le programme a aussi été modifié à cause de ce manque de neige. Le skiathlon (15km libre puis 15km classique) aurait dû avoir lieu mais sur une boucle de 2km la FIS a décidé que les courses seront de 15km pour les hommes et de 10km pour les femmes.

L'étape de La Clusaz-Les Confins est la dernière avant le Tour de Ski comprenant les étapes de Val Mustair, Oberstdorf, Val di Fiemme et Toblach qui aura lieu à partir du 31 décembre. Que ce soit chez les hommes ou chez les femmes, ce sont les scnadinaves qui dominent le classement général. Chez les hommes, 16 scandinaves composent le Top 18, seuls le canadien Alex Harvey et le russe Sergey Ustiugov (ex biathlète et champion olympique de la poursuite à Vancouver... devant Martin Fourcade !) ont un rôle majeur dans chacune des courses. Le classement féminin, c'est la même chose. Certaines américaines, russes, polonaises ou germanophones se sont placées parmi les meilleurs mais c'est tout de même norvégiennes, suédoises et finalandaises qui dominent.

La première course est le 10km libre féminin qui démarre à 11h15. La température est précisément de 8.5 degrés sur le Petit Plateau, les 8 759 spectateurs sont prêts à donner de la voix. Dès le départ le peloton s'étire beaucoup, devant, certaines filles ont déjà fait un petit trou avec Marit Bjoergen en tête, qui retrouvait la Coupe du Monde sur cette course. Le départ en masse entraine quelques chutes et des cassures. A la fin du premier tour, Bjoergen, Weng, Östberg et Falla sont devant avec un écart conséquent de 10 secondes. A l'arrière, les fondeuses sont éparpillées partout sur l'anneau de 2km. Arrive le sprint bonus au km 4.95 où la première marque 15 points pour le classement général, la seconde 12 points et la troisième 10 points ainsi de suite jusqu'à la dixième place. C'est donc Heidi Weng qui le remporte devant Östberg et Bjoergen. Après 6km, les françaises sont au-delà du Top 30 mais c'est assez normal avec les dossards très élevés qu'on leur a attribué étant donné que c'est la première course de leur saison. Au départ du dernier tour, les norvégiennes et la suédoise sont toujours devant avec un écart d'environ 25 secondes par rapport au petit groupe de poursuivantes derrière. Heidi Weng a accéléré dans la dernière bosse et la descente et n'a pu être rattraper. Elle remporte le 10km libre de La Clusaz devant Marit Bjoergen et Ingvild Östberg. Triplé norvégien que Stina Nilsson ne peut empêcher, Flora Dolci, qui vient de fêter ses 17 ans et court en U18, est la première française (44e) suivent Claudel (51e), Buillet (53e), Vuillet (55e), Chopard Lallier (56e) et Laura Chamiot Maitral, 18 ans (58e). Grâce à cette victoire, Heidi Weng reprend le dossard jaune pour 33 points à Ingvild Flugstad Östberg et creuse l'écart avec la finlandaise Parmakovski, absente à La Clusaz et qui se fait même écarter du podium général par Marit Bjoergen.

Heidi Weng est arrivée très souriante et heureuse en conférence de presse : "C'était très difficile mais c'était une bonne course, je suis très contente." a-t-elle déclarée. Laura Chamiot Maitral (médaillée de bronze aux derniers JOJ sur l'épreuve du ski de fond cross) était éprouvée après la course : "Le parcours est vraiment exigeant. Je suis partie peut-être un peu trop vite mais c'était ma première en Coupe du Monde." 

La course hommes avait lieu à 13h30 et ils devaient réalisés 8 tours pour boucler les 15km. 80 au départ dont 15 français. Le départ est le même que chez les filles, des cassures, des chutes et quatre hommes en tête dont trois norvégiens : Sundby, Gloeersen, Toenseth et le russe Sergey Ustiugov. Jean-Marc Gaillard est bien placé, 11e et Maurice Manificat a complètement raté son départ. Il y a beaucoup de bruit dans les deux bosses du parcours avec des pancartes pour encourager Gérard Agnellet, né à La Clusaz. C'est Sergey Ustiugov qui remporte le sprint bonus du km 4.95 devant Sundby et Legkov, JM Gaillard est 10e. Le canadien Alex Harvey, 10e du général, a chuté dans la descente et a perdu énormément de places. A la mi-course, nous retrouvons l'armada norvégienne aux quatre premières places et Clément Parisse est 8e au sein du groupe de tête, le skieur d'Evry réalise une belle première partie de course. Il reste 5km, Sundby n'a pas l'air au mieux au coeur du peloton, Parisse se cale dans les skis norvégiens et russes, il est très bien placé. A second sprint bonus, Ustiugov passe de nouveau devant. A 3km du but, Clément Parisse est 6e, Maurice Manificat est remonté en 17e place. Dernier tour de course, 4 hommes se sont échappés : Sundby, Toenseth, Krogh et le russe Legkov. Sundby avait tout mis pour prendre un écart mais Krogh est revenu dans ses skis et le bat au sprint, le russe Legkov empêche un nouveau triplé norvégien en empochant la troisième place. Clément Parisse termine 12e, Maurice Manificat 22e, Alexis Jeannerod 28e.

Les autres français sont Ivan Perrillat Boiteux (33e), Mickael Philipot (36e), Jean Tiberghien (39e), Jean-Marc Gaillard (42e), Gérard Agnellet (43e), Adrien Backscheider (51e), Richard Jouve (54e), Valentin Chauvin (58e), Paul Goalabré (59e), Damien Tarantola (61e), Louis Schwartz (62e) et Baptiste Gros (65e).

Finn Haagen Krogh reprend la deuxième place du général à Iversen, non partant sur cette course. Martin Sundby est arrivé très décontracté en conférence de presse, répondant aux journalistes en prenant un café. Le vainqueur du jour a déclaré : "Je me suis très bien senti, c'était une bonne course, un bon jour."


Share on Facebook