Les Verts au pied de l'Everest

Ce soir, l'ASSE renoue avec son glorieux passé à l'occasion d'un déplacement sur la pelouse de Manchester United. Et même si la Ligue des Champions semble encore bien loin, les Foréziens sont désormais des "incontournables" en Ligue Europa, avec une troisième présence de suite en phase de poules. Ils vont tenter d'aller plus loin que l'an dernier, la douloureuse élimination face au FC Bâle étant toujours dans les mémoires (victoire 3-2 à domicile, puis défaite 2-1 à l'extérieur). Mais quels sont les ingrédients à mettre pour leur permettre de faire tomber l'équipe de José Mourinho ?

Les Verts au pied de l'Everest
Les Verts au pied de l'Everest

S'appuyer sur leur force principale : la défense.

Réputés pour leur manque de créativité en attaque, les joueurs de Christophe Galtier peuvent cependant compenser par une belle solidité dans leur propre surface (deuxième défense de Ligue 1 cette saison, troisième l'an passé, deuxième en 2014-2015).
Cette remarquable performance porte la marque d'un duo : Stéphane Ruffier (30 ans, sixième saison au club) et Loïc Perrin (31 ans, quatorzième saison au club). Le premier compte 3 sélections avec les Bleus, le second n'est jamais entré en jeu malgré deux rassemblements à Clairefontaine et une place de réserviste lors du Mondial 2014.
Le bilan de Ruffier avec Saint-Etienne est sans appel : 40 % de rencontres sans prendre de but (106 sur 262). Nominé en 2013, 2014 et 2015 pour le titre de meilleur gardien de Ligue 1, il fait figure de grand favori pour enfin le remporter cette saison, tant il multiplie les prouesses dans ses buts (seulement 14 buts encaissés en 18 journées).

Loïc Perrin, lui, est le pilier de cette formation. Au club depuis 1997, il y est passé professionnel en 2003, et compte aujourd'hui 370 apparitions avec son club de toujours. Milieu défensif à ses débuts, il n'a reculé en défense centrale qu'en 2012-2013, encouragé par Galtier, qui lui permettra d'exploser à ce poste. Bizarrement (ou pas), ce changement coïncide avec le renouveau des Verts, qui remporteront alors la Coupe de la Ligue, puis enchaîneront les campagnes en Coupe d'Europe.

Cette saison, Galtier a beaucoup essayé, de la défense à 3 à la défense à 5, en passant par la défense à 4, pour finalement garder les trois sous le coude suivant le contexte.                                                                                                                                                                                                                                                    Kévin Malcuit, ancien ailier reconverti latéral, se distingue par sa pointe de vitesse phénoménale, et s'est affirmé comme l'arrière droit titulaire, secondé par le jeune Pierre-Gabriel.                                                                                                                                                                                                                                           Kévin Théophile-Catherine, arrière droit de formation, a été replacé en défense centrale par Galtier à la place de Léo Lacroix, une autre réussite indiscutable tant il brille par son sens du placement et sa complémentarité avec Perrin.                                                                                                                                                 Florentin Pogba, frère de, était lui défenseur central, mais son excellente qualité de centre et les blessures à ce poste font qu'il semble désormais s'installer comme l'arrière gauche titulaire de cette équipe, même si Polomat montre de belles choses lorsqu'il est disponible.

Insister sur les côtés.

José Mourinho, ce soir, alignera très probablement une défense Valencia - Smalling - Bailly - Blind, "forte" de seulement deux rencontres d'expérience commune ! Les automatismes ne seront pas des plus solides, et les Verts ont un coup à jouer sur les ailes.
En effet, Valencia est un ancien ailier reconverti latéral, et son apport défensif souffre de la comparaison avec sa capacité à se projeter vers l'avant. Kévin Monnet-Paquet, qui sera normalement aligné à gauche ce soir au vu de ses récentes performances, devra donc le travailler au maximum pour ouvrir une brèche dans la défense.
De l'autre côté, le problème de Blind n'est pas tant sa fiabilité défensive que son relatif manque de vitesse. Romain Hamouma, spécialiste des accélérations brutales et probable titulaire, sera chargé de venir le provoquer pour amener le danger sur son côté, et conclure son débordement par un centre ou une frappe.

Les solutions de rechange ne sont pas nombreuses pour les Stéphanois, Oussama Tannane étant blessé.
Jorginho, arrivé cet hiver d'Arouca, au Portugal, aura donc peut-être sa chance, après des débuts remarqués contre Lorient (un but, une passe décisive). Il trouvera sûrement une source de motivation supplémentaire à jouer à Old Trafford, lui qui sort du centre de formation de Manchester City ...
Nolan Roux, quant à lui, joue régulièrement en pointe, mais peut également dépanner à droite. Malheureusement pour lui, ses prestations moyennes des dernières semaines lui vaudront sans doute une place sur le banc ce soir.

Ne pas se disperser.

Dans une rencontre aussi importante, le risque pour une équipe faisant figure d'outsider est de vouloir trop bien faire de manière individuelle. Ainsi, certains joueurs chercheront peut-être à faire la différence de leur côté, ce qui est rarement une bonne idée face à une meilleure formation.
Pour les Stéphanois, il sera donc primordial de rester solidaires, de faire les efforts ensemble et de ne pas se désunir en cas de but encaissé. Heureusement, cette force collective est une force majeure à Saint-Etienne, preuve en est des très bons résultats obtenus face aux gros du championnat (1-1 à Paris et contre Monaco, 2-0 contre Lyon), ainsi qu'en Ligue Europa (5 victoires et 5 nuls en 10 rencontres).

Mais la référence reste cette deuxième période renversante sur la pelouse d'Anderlecht, lors de la dernière journée de la phase de poules. Menés 2-0 à la pause, les Verts l'emporteront 3-2 pour doubler les Belges et s'assurer la première place du groupe.
Il faudra également garder en tête l'aspect principal du plan jeu, qui sera certainement de museler les individualités des Red Devils, en particulier le duo Pogba-Ibrahimovic, redoutable de complicité, ou encore Anthony Martial, capable de tout sur son côté gauche.


Share on Facebook