Liverpool lâche 84 millions pour recruter Virgil Van Dijk

Le mercato hivernal n’a pas encore commencé qu’un record historique est déjà craqué. En effet, Liverpool va débourser la modique somme de 84 millions pour s’attacher les services du très convoité Virgil Van Dijk. Les Reds pourront se targuer d’avoir battu Manchester City au moins une fois cette saison…

Liverpool lâche 84 millions pour recruter Virgil Van Dijk
Un cadeau de 1m93 est arrivé en retard sous le sapin des Reds  (Crédit : Twitter @LFC)

Dès qu’on parle football, les Anglais ne s’arrêtent jamais. Alors que quasiment partout en Europe, joueurs et clubs sont plus ou moins en stand-by médiatiquement, la Premier League fait encore du bruit, amplifiant les décibels les jours passant. Au lendemain du triplé qui a propulsé Harry Kane meilleur buteur de l’année 2017, c’est du côté de Liverpool que tous les yeux se sont tournés. Alors que le mercato n’est pas encore ouvert, les Reds ont lancé les hostilités en plaçant la barre très haute. Comment ça ? En claquant 84 millions d’euros, selon les médias britanniques, pour un défenseur. Record explosé, comme l’a confirmé le club vendeur (Southampton) sur Twitter, sans préciser la somme.

Nouveau défenseur le plus cher de l'histoire

L’été dernier, Manchester City avait battu son propre record à deux reprises en signant successivement Kyle Walker (57 millions) et Benjamin Mendy (57,5 millions). C’est de l’histoire ancienne puisque le défenseur le plus cher de l’histoire se nomme désormais Virgil Van Dijk, arraché pour 84 patates à Southampton. Une somme affolante mais pas tellement surprenante puisque ces derniers jours, les rumeurs parlaient d’un vif intérêt de...Manchester City, et d’une somme avoisinant les 70 millions. Les Reds ont donc décidé de passer la vitesse supérieure pour arracher le défenseur néerlandais à la concurrence, quitte à aligner les billets sans compter.

Si l’on s’attarde sur le futur numéro 4 des Scousers, il n’y a rien d’étonnant à ce que les cadors du championnat se l’arrachent. Débarqué à Southampton en 2015 après avoir été le pilier des défenses de Groningue entre 2011 et 2013, puis du Celtic entre 2013 et 2015, il n’a eu aucun mal à s’adapter à la Premier League, et s’est rapidement imposé comme une valeur plus que sûre. Grâce à ses qualités physiques naturelles et une excellente rigueur, le natif de Breda a prouvé qu’il avait les capacités d’évoluer au niveau supérieur. En revanche, le fait de claquer autant de thunes dans un gars de 26 ans ayant seulement connu la Ligue des Champions avec un petit poucet comme le Celtic laisse perplexe. Enfin, quelques secondes juste, on sait bien que la Premier League est capable d’aligner les biftons à la volée comme un gosse de riche.

Une place en C1 à aller accrocher

Bref, en laissant de côté le tarif exorbitant de ce transfert, il y a malgré tout un fort intérêt sportif dans ce choix. Largué dans la course au titre, Liverpool est actuellement 4e, mais avec seulement un point d’avance sur Tottenham, et quatre sur Arsenal (qui compte un match en moins). Ça risque donc de se fritter sévère pour un accessit en Ligue des Champions, et pour l’arrière-garde de Jürgen Klopp, c’est un renfort plus qu’appréciable dans un secteur de jeu un poil léger avec seulement Matip, Lovren et Klavan en spécialistes du poste.

Du côté des Saints, la perte est grosse, mais au vu de la somme récupérée, il y a de quoi faire de belles choses pendant les prochaines semaines afin de donner un nouvel élan à une équipe engluée à la 14e place loin de ses ambitions européennes. En tout cas, à cinq jours de l’ouverture du mercato hivernal, les Reds ont lancé les hostilités, et ils n’y sont pas allés avec le dos de la cuillère. Vraiment pas.