International Champions Cup - Le résumé des matchs de gala de cette nuit

Trois rencontres de prestige se sont disputées cette nuit et elles étaient à suivre sur les antennes de Bein Sport. FC Barcelone-Manchester United, Paris SG-Juventus Turin et Manchester City-Real Madrid. 3 matchs de gala, plus alléchants les uns que les autres, pour les plus courageux d'entre nous (et les insomniaques, on vous oublie pas les gars).

International Champions Cup - Le résumé des matchs de gala de cette nuit
International Champions Cup - Les clubs

 

FC Barcelone-Manchester United :

Le match se déroulait au FedExField de Washington. Un remake de la finale de la Ligue des Champions 2011 qui nous avait fait tant vibrer. On assiste à une première mi-temps haute en intensité. Des Blaugranas qui sont le mieux entrés le mieux dans cette partie, avec trois situations chaudes signées Neymar (3e), Lionel Messi (6e) et Luis Suarez (7e). Puis une réponse de Marcus Rashford intervint à la 17e minute, où il obligea la défense barcelonaise à s'employer. Le jeune joueur mancunien n'a pas démérité dans un match difficile, dans lequel il se donne à fond en défense comme en attaque. Finalement, Neymar, dont le nom est sur toutes les lèvres, allait finalement trouver le chemin des filets d’un tir du droit dans la surface de réparation (1-0, 31e). Son troisième but en deux matches depuis le début de l’ICC après son doublé face à la Juventus Turin (2-1). L'homme dont tout le monde parle en ce moment ? Neymar. L'homme qui est plus fort que jamais en ce moment ? Neymar. Chapeau bas ! Le Barça peut donc le remercier; auteur de tous ses buts depuis le début de l’ICC. Prochain rendez-vous samedi, pour le clasico à Miami, contre le Real Madrid.

Compositions des équipes :

FC Barcelone : Cillessen - Semedo (Vidal, 46e), Mascherano (Piqué, 46e), Umtiti (Vermaelen, 46e), Alba (Digne, 46e) - Busquets (S. Roberto, 46e ; Samper, 85e), Rakitic (Iniesta, 46e), Aleña (D. Suarez, 46e) - Messi (Arda, 46e), L. Suarez (Alcacer, 46e), Neymar (Munir, 46e) ;

Manchester United : De Gea (Romero, 46e) - Valencia (Tuanzebe, 84e), Smalling (Bailly, 46e), Lindelöf (Jones, 46e), Blind (Darmian, 46e) - Carrick (Fellaini, 46e), Pogba - Lingard (Martial, 62e), Mkhytarian (A. Pereira, 62e), Rashford - Lukaku.

 

Paris SG-Juventus Turin :

La rencontre se déroulait cette fois-ci à Miami. Il aura fallu attendre les deux dernières minutes avant la fin de la rencontre pour apercevoir une victoire de la Juventus. On assiste à un match haut en intensité. Le Paris SG veut se rattraper de son revers face à Tottenham et finir sur une bonne note. Une première mi-temps haute en intensité, un Verrati de gala qui régale toujours autant avec ses passes, on aurait pu croire à un but en première mi-temps côté parisien. Mais la réalité nous rattrape, et c'était sans compter sur le duo argentin de Turin Higuain-Dybala. Une récupération de Gonzalo et une magnifique relation avec Paulo en une deux ou "GH" finit en ajustant le portier parisien Alphonse Aréola d'un magnifique petit piqué. Kimpembe et Thiago Silva ne peuvent rien. Paris est logiquement mené, bien que les joueurs d'Emery aient eu des actions de buts par deux fois. D'une part, Di Maria, sur une frappe enroulée en dehors de la surface mais détournée par l'invincible, le grand Gianluigi Buffon. D'autre part, Cavani, avec une reprise de volée dans la surface qui prenait sans nul doute le chemin des filets, si cette dernière n'avait pas été contrée au dernier moment. La deuxième mi-temps démarre également tambour battant. A la 52e minute, Di maria au bout de son effort après un bon relais côté gauche avec Kurzawa, transperce la défense de la Juve et offre le but a Guedes, qui n'a plus qu'à pousser le ballon. 10 minutes plus tard, c'est une nouvelle fois Kurzawa qui se fait remarquer, en perdant un ballon sur une très mauvaise passe en retrait. Avec une récupération haute des joueurs turinois, Marchisio à l'entrée de la surface ne contrôle pas et d'une frappe sèche du gauche, catapulte le ballon dans la surface du portier parisien. Plus tard, sur un magnifique décalage de Lo Celso, Kurzawa, décidément très actif dans ce match, reprend le ballon comme il peut en deux touches et l'adresse directement au centre en cloche, ou Javier Pastore intervient pour mettre sa tête (80e). Finalement, un tacle de Kimpembe dans la surface anéantit tous les espoirs du nul et le penalty est transformé par Claudio Marchisio, qui inscrit un doublé (3-2, 88e). Samedi, les hommes d'Unai Emery disputeront le Trophée des Champions, à Tanger, face à l'AS Monaco.

Compositions des équipes :

Paris SG : Areola (Descamps, 61e), - Meunier (D. Alves, 46e), Kimpembe, T. Silva (Marquinhos, 46e), Berchiche (Kurzawa, 46e) - Matuidi (Nkunku, 46e), Motta (Callegari, 46e), Verratti (Lo Celso, 46e) - Lucas (Guedes, 46e), Di Maria (Pastore, 61e), Cavani (Jesé, 46e) ;

Juventus Turin : Buffon (Pinsoglio, 64e) - Lichsteiner (De Sciglio, 46e), Benatia (Barzagli, 46e), Chiellini (Mandragora, 46e), Alex Sandro (Asamoah, 46e) - Khedira (Rincon, 46e), Bentancur (Marchisio, 46e) - Cuadrado (Sturaro, 46e), Dybala (Pjanic, 46e), Mandzukic (Caligara, 46e) - Higuain (Kean, 46e).

 

Manchester City-Real Madrid :

Le Real Madrid et Manchester City disputaient leur deuxième match dans ce tournoi de l’International Champions Cup. Pour rappel, le Real Madrid avait tenu le nul 1-1 face aux Reds de Manchester United, tandis que City s'était incliné 2-0. Dans cette rencontre, City a clairement pris l'ascendant, tant dans le jeu qu'au résultat final (4-1). Il aura cependant fallu attendre la deuxième mi-temps pour voir le premier but. Et c'est allé très vite, n'en déplaise à Zinedine Zidane, coach du Real Madrid. Après un bon travail de John Stones, c'est un autre défenseur, Nicolas Otamendi, qui va ouvrir le score (1-0, 51e). Puis, c'est au tour de Raheem Sterling de briller, sur une frappe croisée qui longe le sol (2-0, 58e). Stones va tripler la mise et s'offrir un doublé quelques instants plus tard. Après avoir touché le poteau sur coup franc (66e), Kevin De Bruyne délivre une passe décisive au défenseur anglais. (3-0, 67e). Enfin, Diaz va crucifier Casilla d’une magnifique frappe enroulée pied gauche (4-0, 81e). C'est finalement Oscar qui sauve l'honneur, en inscrivant un but splendide d'une frappe de loin (4-1, 90e). A l'aube du Clasico dans 3 jours face au FC Barcelone dans le cadre de la SuperCopa Espana, les protégés de ZZ vont devoir s'y remettre s'ils ne veulent pas faire face à un nouveau revers. Les Citizens auront eux fort à faire face à des Spurs de Tottenham qui ont infligé une correction à Paris quelques jours plus tôt. 


Share on Facebook