Troyes 1-1 ASSE (t.a.b 4-3) : Sainté passe à la trappe !

Vavel revient sur le match intense et rempli de suspense qui opposait l'ESTAC à l'AS Saint-Étienne pour les seizièmes de finales.

Troyes 1-1 ASSE (t.a.b 4-3) : Sainté passe à la trappe !
Habib Maïga, célébrant son deuxième but dans sa carrière professionnelle (Source : ASSE)

Après un excellent début d'année, l'AS Saint-Étienne restait sur une semaine compliquée avec deux défaites en quatre jours dont une claque mémorable face à la lanterne rouge mercredi dernier (défaite trois buts à zéro). Avec un groupe largement remanié, l'ASSE se déplaçait au Stade de l'Aube pour y affronter une équipe, quinzième en championnat, plus qu'irrégulière ces derniers temps.

Les premières occasions sont stéphanoises. Söderlund, premièrement, s'infiltre à gauche de la surface et centre en direction du point de penalty. Hernani, dans une position délicate, touche ce ballon comme il peut mais n'arrive pas à le reprendre (4'). Troyes souffre énormément dans ce début de match, les hommes de Jean-Louis Gasset s'appliquent à la construction de leurs actions mais manquent de justesse technique dans le dernier geste. Cheikh Mbengue cherche Jessy Moulin d'une passe de l'extérieur du pied gauche. Mais comme la semaine dernière à Metz, le défenseur gauche sénégalais n'appuie pas sa passe. Jonathan Tinhan en profite et se fait faucher par Jessy Moulin à l'entrée de la surface de réparation (23'). Pourtant, l'arbitre désigne bien le point de pénalty. Benjamin Nivet prend ses responsabilités et trompe le portier stéphanois d'un tir plein axe. Sur leur premier tir, l'ESTAC mène un but à zéro. Réalisme maximum (24'). Saint-Etienne tente de réagir quelques minutes plus tard. Mais le corner de Jonathan Bamba est mal tiré, depuis la droite du terrain, et ne trouve personne si ce n'est la tête de Benjamin Nivet qui repousse et dégage le ballon (27'). À la retombée du ballon suite au mauvais renvoi de la défense de l'ESTAC sur un corner tiré côté droit, Ronaël Pierre-Gabriel arme une frappe du pied droit. Son ballon passe largement au-dessus du but gardé par Mamadou Samassa (38'). Les Verts vont de tout même se créer une dernière occasion franche juste avant la mi-temps. Hernani centre au second poteau pour Ole Selnaes. Ce dernier est bien placé pour tenter une reprise de volée mais il préfère remettre ce ballon au centre. Un ballon qui ne trouvera personne et une belle occasion de gâchée pour les stéphanois (44').

À la mi-temps, les hommes de Jean-Louis Garcia mènent et sont virtuellement qualifiés. Fébrile en défense, l'ASSE n'est pas parvenue à concrétiser ses quelques mouvements offensifs. Au contraire, l'ESTAC a réussi à trouver le chemin des filets sur leur seul tir. Il faudra que les Verts accentuent leur domination afin de se créer des occasions plus franches s'ils veulent revenir dans ce match.

On attendait une réaction des hommes de Jean-Louis Gasset en deuxième période, elle ne mettra que trois minutes avant d'intervenir. Jonathan Bamba réalise un superbe travail sur son côté et arrive à se défaire de son vis-à-vis. Il dépose un centre sur la tête de Maïga, seul devant Mamadou Samassa, qui résiste au défenseur et trompe le portier troyen d'une tête lobée ! Les Verts recollent au score (48'). Quasiment dans la foulée, Soderlund a bien coupé au premier poteau, mais il est gêné par le défenseur qui le marque à la culotte et ne peut reprendre ce ballon (50'). Troyes n'y arrive toujours pas et l'ASSE poursuit sa domination. Dix minutes après l'égalisation stéphanoise, Romain Hamouma s'efface sur une passe en profondeur et sollicite ensuite le une-deux dans la surface. Il oublie de redonner à son coéquipier et se heurte au gardien adverse (58'). Un peu moins de cinq minutes plus tard, Hernani oblige Gabriel à concéder un nouveau corner. Le ballon traîne dans la surface. Maïga tente un geste difficile en pivot mais sa tentative frôle la transversale de Mamadou Samassa (62'). Troyes va attendre les vingt dernières minutes du temps réglementaire et profiter de la fatigue physique des stéphanois pour enfin réagir et mettre Jessy Moulin en danger. Tinhan contrôle de la poitrine, passe devant Pogba, puis enchaïne une frappe du pied droit. C'est au-dessus (73'). Dix minutes avant la fin du temps additionnel, Jean-Louis Gasset effectue deux changements en l'espace de quelques minutes. Vagner Dias Gonçalves (78') et Dylan Chambost font leur entrée. Ils remplacent respectivement Jonathan Bamba et Romain Hamouma. Le premier entrant ne mettra pas longtemps avant de se distinguer. Vagner Dias récupère le ballon, enchaîne avec une jolie roulette et frappe instantanément du pied droit. Le ballon effleure la barre de Samassa. Tout le banc stéphanois s'était levé (81'). Dans le début du temps additionnel, Sainté va pousser afin d'éviter les prolongations en se procurant deux occasions franches coup sur coup. Mais Söderlund n'a pas pu tenter sa chance (91'). Au bout du temps additionnel, Ronaël Pierre-Gabriel, victime de crampes, demande à sortir. Mahdi Camara le remplace (93'). L'arbitre en profite pour siffler la fin du temps reglémentaire dans la foulée.

Saint-Étienne a égalisé au cours d'une entame de seconde période très intense. Le rythme est peu à peu retombé, mais les Verts n'ont pas réussi à tromper le portier troyen une seconde fois. Au contraire, l'ESTAC a beaucoup subi en deuxième mi-temps. Pour autant, Mamadou Samassa n'a pas été réellement mis en danger. Place aux prolongations !

Mis à part un changement opéré par Jean-Louis Garcia en début de prolongations, il ne se passera rien dans cette première période de prolongations. La fatigue se fait ressentir de plus en plus. Mais les stéphanois de Jean-Louis Gasset débutent cette deuxième période de prolongation tambours battants. Sur un centre de Cheick Mbengue, Dylan Chambost ne parvient pas à piquer sa tête comme il le souhaite. C'est encore au-dessus. Vagner Dias était encore à l'origine de cette offensive (107'). La minute suivante, Söderlund, en pivot, arrive à trouver Mahdi Camara à l'entrée de la surface. Le dernier entrant stéphanois tente une frappe mais c'est détourné en corner (108'). Troyes souffre et Vagner Dias va donner du fil à retordre aux troyens. Le jeune cap-verdien distille un excellent ballon dans la surface. Mais son centre en retrait est mal ajusté et Maïga ne s'applique pas assez (111'). Cinq minutes avant la fin de ces prolongations et une éventuelle séance de tirs aux buts, Habib Maïga déborde sur le côté droit et sert Alexander Söderlund, seul, dans la surface. Le buteur norvégien se retourne et place un plat du pied droit au premier poteau. Le ballon frôle le poteau gauche de Samassa. C'est la meilleure occasion de l'attaquant depuis le début de la partie (115'). On assiste réellement à une attaque-défense. Les Troyens ne jurent que par les contre-attaques désormais. Dans la surface stéphanoise, Stéphane Darbion passe l'épaule devant Pogba dans la surface et s'écroule au contact. L'arbitre ne bronche pas. Pourtant au ralenti, le contact est réel. Saint-Étienne s'en sort bien sur ce coup (118'). Dans la foulée, Dylan Chambost part en contre. Il arrive à l'entrée de la surface et arme une frappe du pied gauche. Celle-ci est contrée et vient s'écraser sur le poteau de Samassa ! Le gardien troyen était battu (118'). Deux minutes plus tard, l'arbitre met un terme à ce match. Place à la séance de tirs aux buts !

Le premier tireur est stéphanois, il n'est d'autre que Florentin Pogba. Très peu d'élan et très peu de concentration avant son pénalty. Le défenseur guinéen de l'ASSE envoie un missile sous la barre de Mamadou Samassa. Un à zéro pour les Verts dans cette séance de pénalty.
Du côté de l'ESTAC, c'est François Bellugou qui va venir s'élancer. Il tente un tir croisé, mais Jessy Moulin se détend et stoppe le pénalty ! L'ASSE a donc déja un pénalty d'avance.
Le second tireur des Verts est Alexander Söderlund. Avec un tir similaire au tir troyen, lui aussi ne convertit pas son pénalty. Mamadou Samassa sort la tentative du norvégien.
L'ESTAC peut donc recoller au score dans cette séance de tirs aux buts si Jimmy Giraudon convertit son pénalty. Ce dernier ne tremble pas et prend Jessy Moulin à contre-pied. Un partout désormais.
Le troisième tireur stéphanois est Hernani. Et comme son coéquipier norvégien, le milieu stéphanois rate également son pénalty.
Johann Obiang s'élance par la suite et tire parfaitement son pénalty. Le défenseur troyen permet à son équipe de prendre pour la première fois l'avantage dans cette séance de pénaltys.
L'ASSE n'a plus trop le choix si elle veut encore espérer se qualifier. Ole Selnaes remporte son duel et met les deux équipe à égalité.
Stéphane Darbion remporte lui aussi son duel face à Jessy Moulin et vient offrir la première balle de match à son équipe. Trois à deux pour l'ESTAC.
Le dernier tireur des Verts est Cheick Mbengue. Ce dernier tire mollement au centre du but mais Mamadou Samassa, parti sur le côté droit, est battu. Trois partout et balle de match dans les pieds du capitaine troyen désormais.
Benjamin Nivet, déja buteur sur pénalty en première mi-temps, ne tremble pas et envoi l'ESTAC en huitèmes de finales.

C'est cruel pour l'AS Saint-Étienne qui aurait sans doute plus mérité cette qualification que les troyens. Les Verts ont poussé très fort au cours des prolongations, sans jamais parvenir à trouver la faille. C'est une nouvelle désillusion pour les hommes de Gasset.
Au prochain tour, l'ESTAC se déplacera au stade Bollaert-Delelis pour y affronter le RC Lens.

Le prochain rendez-vous de l'AS Saint-Étienne est désormais programmé le samedi 27 janvier, avec la réception de Caen, à vingt heures. Les Verts devront renouer avec le succès pour remonter au classement et redonner ainsi le sourire au peuple vert.