ASSE 2-0 Toulouse : Sainté retrouve le sourire !

Après sa qualification en 16èmes de finale de la Coupe de France le week-end dernier au dépend de Nîmes, Saint-Étienne recevait le TFC ce dimanche. Toulouse, éliminé en début de semaine par Rennes en Coupe de la Ligue, est mal au point en championnat et doit s'imposer, tout comme l'ASSE, pour espérer ne pas finir le week-end en tant que relégable.

ASSE 2-0 Toulouse : Sainté retrouve le sourire !
Jonathan Bamba, Romain Hamouma, Ole Selnaes et Loïc Perrin venant féliciter Robert Beric après l'ouverture du score (Source : ASSE)

Après sa victoire face au Nîmes Olympique (2-0), Saint-Étienne devait confirmer, face à Toulouse, son bon début d'année 2018 en s'imposant face à un adversaire qui lui réussit plutôt bien depuis un et demi (1 victoire et 3 matchs nuls). Mais les confrontations entre les deux équipes donnent souvent, au final, une rencontre fermée avec très peu de buts (3 matchs nuls 0-0 en 4 matchs). Avec l'arrivée de Yann M'Vila vendredi et le retour du capitaine Loïc Perrin, l'ASSE part favori de cette confrontation.

Tout d'abord, on peut constater la faible ambiance du Chaudron durant les dix premières minutes. Les cinq groupes de supporters ayant décidé de protester contre la direction et la catastrophique première partie de saison.

Dès le début de la rencontre, Toulouse mène les hostilités, obligeant Jessy Moulin à la parade à de nombreuses reprises. Sur un coup franc flottant et puissant de Max-Alain Gradel en tout début de match, le portier stéphanois ne peut que repousser du poing (2'). Quelques minutes plus tard, Vincent Pajot subit un premier coup au visage par Max-Alain Gradel (4'), puis un deuxième choc après un duel avec Gianelli Imbula quelques instants plus tard (8'). Le milieu stéphanois ne s'en remettra pas et cède sa place à Ole Selnaes (10'). Le milieu norvégien de l'ASSE rentre ainsi en même temps que les deux kops stéphanois. La grève est terminée, les messages déployés par les kops sont les mêmes : "Sauvons le club et cassez-vous !". Par la suite, Jessy Moulin sauve encore une fois les siens. Somalia, parfaitement servi par Andy Delort, croise se frappe du gauche. Jessy Moulin se couche et sort parfaitement la balle du pied, près de son poteau droit (20'). Dans la foulée, Max-Alain Gradel, en feu en dans ce début de match, envoie un véritable missile sur la cage de Jessy Moulin. Le gardien remplaçant de Ruffier se couche une nouvelle fois et stoppe cette frappe d'un magnifique arrêt (21'). Toulouse domine, mais Toulouse n'arrive pas à concrétiser ces occasions. Saint-Étienne réagit une première fois de façon fébrile. Après un contre emmenée par Romain Hamouma, Rémy Cabella centre. Mais son centre est mal dosé et est beaucoup trop profond vers le second poteau (31'). Mais Saint-Étienne commence a réagir une deuxième fois, de façon beaucoup plus franche. À la suite d'un corner tiré par Jonathan Bamba et repoussé par Christopher Jullien, Kévin Théophile Catherine, à l'entrée de la surface, sert avec un peu de chance Ole Selnaes qui remise magnifiquement bien pour Léo Lacroix. Mais le tir du défenseur central suisse passera juste à côté du montant d'Alban Lafont (33'). Saint-Étienne va mieux mais c'est pourtant Toulouse qui va continuer à se ruer sur les cages de Jessy Moulin. Quelques minutes avant la mi-temps, le match s'emballe. Premièrement, à la suite d'un enchaînement de dribbles, Max-Alain Gradel arme une frappe lourde à l'entrée de la surface, que Jessy Moulin ne pourra que repousser en corner (41'). Sur le corner, Issa Diop, complétement oublié au marquage par Théophile Catherine, reprend de la tête. Le portier stéphanois, d'un superbe arrêt réflexe, sauve sur sa ligne (42'). L'action suivante, Romain Hamouma centre depuis le côté gauche et trouve Robert Beric. Ce dernier s'écroule après un tacle par derrière de Kelvin Amian (43'). Dans la foulée, Jonathan Bamba s'infiltre dans la surface toulousaine mais Andy Delort vient le faucher. L'arbitre désigne donc logiquement le point de pénalty. Robert Beric s'élance et ne tremble pas pour prendre Alban Lafont à contre-pied ! Cela fait désormais deux buts en deux matchs pour l'international slovène depuis son retour dans le Forez. 1-0 pour les Verts juste avant la pause (44').

Grâce à un exceptionnel Jessy Moulin (5 arrêts décifs en première période) et à un réalisme maximum, l'ASSE, bien que nettement dominé, mène à la mi-temps. Les statistiques le démontrent bien à la pause : 8 tirs dont 6 cadrés pour le TFC contre seulement 3 tirs et 1 seul cadré du côté stéphanois. réalisme maximum.

Dès le début, Saint-Étienne revient fort. Lancé parfaitement à la limite du hors-jeu et dans le dos de la défense, Robert Beric temporise et sert de l'extérieur du pied Romain Hamouma. Malheureusement pour les Verts, Hamouma se jette mais ne parvient pas à tromper Alban Lafont (47'). Toulouse va ensuite réagir par deux fois consécutives. Max-Alain Gradel, dans tous les bons coups cet après-midi, crochète Kévin Théophile Catherine, entre dans la surface et tente une frappe puissante qui finira au-dessus des cages (52'). Juste après cette occasion, c'est désormais Somalia qui tente une frappe croisée dans la surface. Mais Jessy Moulin répond une nouvelle fois présent (53'). Peu de temps avant l'heure de jeu, Jean-Louis Gasset opère son deuxième changement. Romain Hamouma cède sa place à Assane Diousse (57'). Jessy Moulin continuera d'écoeurer les attaquants toulousains chacun à leurs tours. Peu après l'heure de jeu, Corentin Jean dribble aisément Léo Lacroix d'un grand pont avant de se présenter face au portier des Verts sur la gauche de la surface. Jessy Moulin ne prend pas de risques et détourne d'une manchette cette frappe flottante en corner (65'). L'action suivante, en contre, Robert Beric se présente seul face à Alban Lafont. Ce dernier remporte son duel en sauvant du pied droit (66'). Quelques minutes plus tard, idéalement lancé face à Lafont, le buteur slovène n'arrive étrangement pas à reprendre le ballon (73'). Il sortira, fatigué et ovationné quelques instants plus tard. Kévin Monnet-Paquet le remplacera (76'). Dix minutes avant la fin du temps réglementaire, Sainté va se créer une nouvelle occasion pour faire le break. Lancé dans le dos de la défense par Assane Diousse, Monnet-Paquet frappe sans contrôle. Mais le nouvel entrant bute sur Alban Lafont (79'). Dans la foulée, Bryan Dabo commet une énorme faute sur Sylla. Il est sanctionné uniquement d'un carton jaune. Une décision vraiment clémente (80'). Cinq minutes avant la fin de ce match, Toulouse pense enfin revenir au score. Sur un coup-franc frappé par Max-Alain Gradel, Christopher Jullien résiste au marquage de Léo Lacroix et vient tromper Jessy Moulin. Les supporters stéphanois peuvent respirer, l'arbitre sanctionne logiquement le défenseur toulousain d'une position de hors-jeu (85'). L'action suivante, Sainté va tenter de contrer rapidement Toulouse. Monnet-Paquet récupère le ballon, sert Jonathan Bamba qui accélère sur le côté droit et centre. Cabella laisse passer le ballon, Alban Lafont rate sa sortie et Assane Diousse vient surgir au deuxième poteau pour finir dans le but vide. 2-0 pour les Verts (86'). Toulouse ne s'en remettra pas et Saint-Étienne gérera tranquillement la fin de match. Après quatre minutes de temps additionnel, l'arbitre met fin à cette rencontre plaisante et animée.

Solidaire et porté par un excellent Moulin, décisif à plusieurs reprises, Saint-Etienne met fin à une série de dix matches consécutifs sans victoire en Ligue 1. L'ASSE ne s'était plus imposé à domicile contre Toulouse en Ligue 1 depuis le 29 janvier 2011 (2-1, J21). Cette victoire plus qu'importante, permet aux Verts de remonter à la 14ème place. Le TFC en revanche, descend à l'avant-dernière place du championnat.