Une phase aller honorable

Dix années après, le RCS retrouve l'élite du football français. Et de fort belle manière puisqu'il pointe à une honorable onzième place à la mi-saison.

Une phase aller honorable
Devant son public, les strasbourgeois s'étaient offert l'ogre parisien début décembre (source : RC Strasbourg Alsace)

Des débuts compliqués

Le 5 août 2017 marquera à jamais l'histoire du club strasbourgeois. Dix saisons que le peuple alsacien attendait ce retour en Ligue 1 ! C'est à Lyon que le championnat 2017/2018 débute pour la bande à Thierry Laurey. Une mise en route compliquée, marquée par une lourde défaite 4-0. Mais que peut-on reprocher aux joueurs qui, pour certains, étaient encore en National 1 moins d'un an et demi en arrière. Huit jours plus tard, dans une Meinau pleine de 25951 personnes, l'équipe va marquer de son emprunte l'une des plus belles pages. Victorieux 3-0 face au LOSC de Bielsa, les Bleus et Blancs démarrent de la plus belle des manières sur son terrain. Jonas Martin est ainsi le premier buteur du Racing en Ligue 1 depuis Kevin Gameiro... le 10 mai 2008.

Le jeu proposé est agréable mais sera très peu récompensé, comme un rude apprentissage. Un nul à Montpellier (1-1) suivi de quatre défaites en un mois (2-0 à Guingamp, 0-1 contre Amiens, 3-0 à Monaco, 1-2 contre Nantes) pour Strasbourg qui pointera à une fâcheuse dix-neuvième place après un nouveau nul à Dijon fin septembre (1-1).

Ça ne décolle pas

L'automne sera plus agréable du côté de l'Alsace. Réception de Marseille le 15 octobre. Dans un match complètement fou, qui va se clôturer par un match nul 3-3, les strasbourgeois vont pourtant nourrir de regrets après l'égalisation de Konstantinos Mitroglou qui surviendra en fin de match. La semaine suivante à l'Allianz Riviera de Nice, Nuno Da Costa va s'offrir son premier doublé en Ligue 1 permettant à son équipe de créer un bel exploit chez le troisième de la saison passée. Cette victoire permet aux alsaciens de sortir de la zone de relégation qu'ils retrouveront après un nul face à Angers (1-1) et une défaite à Troyes (3-0).

Un travail récompensé

La victoire 2-1 à la Meinau face à Rennes le 18 novembre sera le départ d'un marathon de quatre rencontres en quinze jours qui se terminera avec un total de huit points sur douze possibles. Deux nuls, un à Saint-Etienne (2-2) et un à la maison face à Caen (0-0) avant l'immense exploit face au grand PSG (2-1). Nuno Da Costa et Stéphane Bahoken buteurs ce soir de 2 décembre ont ainsi infligé la première défaite de la saison aux parisiens. Dans l'euphorie, Strasbourg va enchaîner à Bordeaux (0-3) puis face à Toulouse (2-1) pour conclure une honorable série de six matches sans défaites et une merveilleuse huitième place au classement ! Malheureusement, cette série va prendre fin brutalement sur la pelouse du voisin messin dans un derby qui était tant attendu (3-0). 

Conclusion

Le promu alsacien termine la phase aller à la onzième place avec un total de vingt-quatre points. 

6 victoires - 6 nuls - 7 défaites

24 buts pour - 31 buts contre

Meilleur buteur : Nuno Da Costa (4 buts)

Meilleur passeur : Dimitri Lienard (5 passes)

Cartons jaunes : 36

Cartons rouges : 3

Meilleure affluence : 26015 spectateurs (face à l'OM)

En Coupe de la Ligue, Strasbourg a sorti Saint-Etienne après la séance de tirs au but (1-1, 5-4 tab) en seizième de finale, mais n'a pas pu créer un second exploit face à Paris en huitième de finale (2-4).

La phase retour

Les joueurs et le staff strasbourgeois reprennent le chemin du terrain d'entraînement ce jeudi 28 décembre et prendront la direction de l'Espagne le 1er janvier pour y effectuer un stage de cinq jours. Ils prépareront la réception de Dijon pour le trente-deuxième de finale de Coupe de France. Le match est programmé au 7 janvier prochain.