Bilan du mercato du PSG : Partie 2, les arrivées

Après l'élimination retentissante en 1/8 de finale de ldc, le board du Paris Saint-Germain se devait de réagir promptement et efficacement. Cela a été fait, d'abord par la nomination d'un Directeur Sportif compétent en la personne d'Antero Henrique, ensuite par un mercato incroyable qui restera surement dans les mémoires comme un des meilleurs de l'histoire, si ce n'est le meilleur de l'histoire.

Bilan du mercato du PSG : Partie 2, les arrivées
Visuel de Mbappe avec le maillot parisien / Crédits : NzoGraphic

Les arrivées

  1. Neymar Nous vous détaillions déjà les rumeurs à son sujet puis son arrivée dans nos colonnes. Le Brésilien, parti du Barça pour sortir de l'ombre de Messi, est voué à avoir un rôle clé dans les futures conquêtes européennes du PSG. 
  2. Yuri Berchiche : Première recrue du club, l'ancien de la Real Sociedad n'était peut-être pas le joueur tape-à-l'oeil que tout le monde attendait. les interrogations quand à son niveau et à sa capacité à concurrencer Kurzawa continuent à fuser. Cependant, son profil atypique pourrait lui permettre de jouer un rôle dans la rotation du PSG.
  3. Dani Alves : Alors qu'il était pressenti pour rejoindre Guardiola à Manchester City, le Brésilien a préféré rallier la Ville Lumière après la résiliation de son contrat avec la Juventus. Il remplace numériquement Serge Aurier, parti aux Tottenham Hotspurs. Âgé de 34 ans, l'ancien du FC Barcelone devrait occuper la place de titulaire sur le côté droit de la défense devant Thomas Meunier.
  4. Kylian Mbappe :  Officialisé pendant le Deadline Day, le dernier jour du mercato, le natif de Bondy a explosé la saison dernière avec Monaco, passant devant Valère Germain dans la hiérarchie des avant-centres et inscrivant 6 buts en 9 matchs de C1. Il a aussi joué un grand rôle dans la conquête du titre par l'AS Monaco et le périple européen jusqu'aux 1/2 finales. Souvent considéré comme le futur Thierry Henry, Kylian Mbappé-Lottin a inscrit hier son premier but en équipe de France lors de la démonstration 4-0 contre les Pays-Bas. Assurément c'est un coup de force du PSG d'attirer un des futurs meilleurs joueurs du monde en même temps que Neymar, alors que le français était aussi courtisé par de très nombreux clubs : Manchester City, le FC Barcelone, Arsenal, et surtout le Réal Madrid. Natif de la région parisienne, c'est en toute logique qu'il a choisi le club qui l'a fait vibrer durant son enfance, c'est à dire le PSG. 
  5. Un milieu défensif : En quête d'une sentinelle après le départ en prêt de Krychowiak à WBA et le repositionnement de Rabiot en milieu relayeur, le PSG a été plutôt malchanceux sur ce dossier. Alors que Fabinho, un des derniers monégasques à ne pas encore être parti du Rocher, avait un accord de principe avec le club de la capitale et que les négociations avec Monaco se poursuivaient, les dirigeants des deux clubs ont échoué à parvenir à un accord. Dès lors, il était trop tard pour trouver une autre recrue en urgence, alors que le plan B Danilo Pereira a été déclaré intransférable par le FC Porto. Les dirigeants parisiens ont pourtant tout essayé, sondant N'Zonzi, Carvalho, Dendoncker, Wendel et autres, mais le temps a manqué et le club semble bien parti pour enchaîner une demi-saison avec Thiago Motta comme seul sentinelle de métier (à l'exception du jeune Lorenzo Callegari).