Le PSG arrache la victoire face à la Roma

Opposés lors de leur tournée aux USA à l'AS Roma en match d'ouverture de l'International Champions Cup, les joueurs du Paris SG ont d'abord ouvert le score, avant d'être rejoints et de finalement s'imposer aux tirs-au-but.

Le PSG arrache la victoire face à la Roma
Dani Alves effectuait sa première sortie sous le maillot parisien. / Credits : psg.fr
Paris Saint Germain
1 1
AS Roma

Sas doute en raison de l'heure tardive du match (02h00 en France), seuls quelques fans de football noctambules ont pu profiter de l'affrontement offert par les deux équipes. Le public américain, sans doute peu habitué aux matchs de football de cette envergure,  s'est fait remarquer par un certain enthousiasme tout de même, mais a aussi parfois semblé réagir à contre-temps des actions.

Le match

Sur la pelouse du stade Comerica Park, l'antre du club de baseball des Detroit Tigers réhabilitée pour l'occasion en stade de football, les deux équipes commencent le match doucement. On sent aux imprécisions techniques des deux côtés que les joueurs sont en phase de reprise. Dans ce genre de match c'est souvent l'envie et l'intensité qui font la différence, et c'est le Paris Saint-Germain qui se distingue en premier dans ce domaine (notamment par Rabiot). Pastore, étincelant tout au long du match jusqu'à son remplacement, réalise une magnifique ouverture pour Jesé aux abords de la surface de réparation, mais celui-ci a du mal à contrôler et sa frappe en glissant du gauche est dégagée par le tacle de Manolas (21e). Kurzawa s'essaie lui aussi à la frappe, sans avoir plus de succès, avant que Marquinhos n'ouvre le score d'une belle frappe du pied droit suite à un cafouillage dans la surface consécutif à un corner (35e).

A la mi-temps, l'AS Roma effectue cinq changements, le Paris Saint-Germain deux (Thiago Silva par Kimpembe, Rabiot par Matuidi). Les Romains mettent plus d'intensité au retour des vestiaires et ouvrent le score sur leur troisième tir du match ; Gerson réalise une magnifique ouverture pour Sadiq, dans le dos d'un Dani Alves très en retard, qui frappe entre les jambes d'Aréola (61e). Le match est relancé, et 5 minutes plus tard c'est au tour du portier francilien de briller d'une sublime claquette sur un coup franc de Rossi très bien frappé. Unai Emery fait à son tour entrer du sang frais et lance Berchiche, Nkunku, Callegari et Guedes en lieu et place de Dani Alves, Kurzawa, Motta et Pastore (69e). 

Ces entrées remettent le club de la capitale d'aplomb, et Matuidi rate deux fois son mano a mano face à Alisson (76e,85e). Guedes tente aussi de frapper de loin mais son tir rase les montants du portier argentin. Unai Emery réalise ses deux derniers changements (Lo Celso par Bernède, Jesé par Edouard, 82e) et Matuidi rate de nouveau l'occasion de plier le match seul face au gardien (90e+1). 

Le match se décide aux tirs-au-but. Les franciliens tirent en premier. Lucas, Peres, Nkunku, Nainggolan et Callegari remportent leur duel, puis Gerson, le passeur décisif Romain, rate face à Aréola. Edouard et de Rossi marquent leur tir-au-but, et finallement Marquinhos bat Allison pour le tir décisif. Le Paris Saint-Germain remporte son match et marque deux points dans la course pour la préservation de l'ICC dont ils sont double tenants du titre.

Score final : 1-1 5-4 T.A.B

Les recrues parisiennes scrutées 

Ce match était aussi l'occasion de voir Dani Alves sous le maillot parisien. Le brésilien a semblé en jambes, même s'il aurait pu provoquer un pénalty en première période. L'autre recrue parisienne, Yuri Berchiche, entrée en cours de jeu, dont nous vous détaillions le profil dans nos colonnes il y a quelques jours, n'a pas fait forte impression. De retour d'un prêt moyen à Las Palmas, Jesé a été assez remuant en première période, n'hésitant pas à prendre la profondeur (21e) ou à combiner en remise avec ses partenaires (37e). Cependant, il a raté sa seule vraie occasion et s'est progressivement éteint, jusqu'à être pratiquement invisible en seconde période.