OL - Dijon : Les notes du match

L'OL a concédé nul chez face à Dijon, son troisième de la saison en championnat en 7 journées. Fekir avait ouvert le score. Sliti avait égalisé sur pénalty dans la foulée. Xeka avait donné l'avantage à Dijon avant qu'Aouar puis Mariano redonnent de l'avance à l'OL. Mais c'était sans compter sur ce diable de Yambéré qui prive les hommes de Bruno Genesio d'un quatrième succès.

OL - Dijon : Les notes du match
La joie lyonnaise sur le but d'Aouar.

4-2-3-1 bloc bas et en contre attaque comme d'habitude. Memphis et Cornet hors du groupe c'est Aouar qui s'est vu propulsé titulaire. Une première pour le jeune joueur formé à l'OL.

Lopes (5) : Sa sortie est douteuse sur le coup franc dijonnais qui amène le but. Il est lâché par sa défense sur les deux autres buts. Sinon il n'a pas été mis à contribution plus que cela.

Tête (4) : Intraitable face à Neymar, un peu plus en difficulté ce soir paradoxalement. Manque de compréhension avec Marcelo pour le marquage de Xeka puis Yambéré. Son apport offensif avec de bonnes montées et une passe décisive à la clé compense un peu sa prestation défensive.

Marcelo (4) : Propre en première mi-temps. Incomprehension avec Tête sur les deux derniers buts dijonnais. La tour de contrôle lyonnaise ne recevait pas tous les signaux avions dijonnais ce soir. Oriente bien le jeu au départ de l'action sur le but d'Aouar.

Morel (5) : Il jouait ? On ne peut pas dire s'il a fait une bonne ou une mauvaise action ce soir. Problématique pour un défenseur central d'être si peu en vue alors que son équipe prend trois buts.

Mendy (5) : À l'origine du premier but et obtient le pénalty transformé par Mariano. Ses nombreuses percées ont mis à mal Chafik. Il a souvent été recherché et disponible (83 ballons touchés/2e lyonnais) Mais concède le pénalty qui permet à Dijon de revenir trop rapidement dans le match sur des appuis mal contrôlés.

Tousart (5) : Il n'a pas encore retrouvé son niveau mais on a vu pire de sa part cette saison. A manqué d'agressivité sur certaines interventions défensives. A touché très peu de ballons. Remplacé par Geubbels (82e) qui n'a pas eu l'occasion de se mettre en valeur.

Ndombele (6) : Lyonnais qui a touché le plus de ballons (90) contraste avec les 40 ballons touchés. Auteur d'un bon début de rencontre. Important dans la liaison rapide entre la défense et l'attaque. En deuxième période, il a été victime du jeu long lyonnais qui sautait le milieu de terrain. 6 dribbles réussis sur 6 tentés témoigne de son importance à faire la différence au milieu.

Traoré (4) : Un match vraiment mauvais du burkinabé. Aucune différence en première période alors que c'est sa force. Beaucoup de mauvais choix. Un peu mieux en fin de match lors du moment fort lyonnais mais trop tard. Il est décisif sur le décalage de Tête qui amène le but d'Aouar. Il lâche le marquage sur le coup franc qui amène le pénalty dijonnais ce qui met en difficulté toute sa défense.

Fekir (6) : Trainé dans la surface sur le premier but pour ouvrir le score. Souvent esseulé à l'image de Mariano. Obtient des coups de pieds arrêtés dangereux faute de trouver des coéquipiers pour combiner. Manque le cadre après un bon travail de Mariano sur le côté gauche de la surface (52e).

Aouar (7) : Très remuant sur son côté. Autant pour combiner avec Mendy et lui permettre de déborder qu'éliminer son vis à vis (5 dribbles réussis sur 7 tentés). Il a souvent la très bonne idée d'accélérer le jeu en une touche comme sur le premier but, créant le décalage. Récompensé par un but (60e). À revoir et très rapidement. Plus rapidement que la dernière fois en tout cas. Remplacé par Grenier (85e) qui a obtenu un coup franc et l'a envoyé sur le terrain du Groupama Center qu'il a l'habitude de fréquenter cette saison.

Mariano (4) : Marque sur pénalty et c'est à peu près tout. Rate le break par deux fois juste avant la réduction du score de Sliti. Un énorme face à face remporté par Reynet alors qu'il avait le temps. Trop esseulé devant, il perd trop de ballons pour peser sur la défense et faire remonter le bloc lyonnais (bien que ce ne soit pas forcément l'intention genesiesque). Remplacé par Maolida (78e) dont sa tête fuit le cadre sur son premier ballon touché.