OL - EAG : Les notes du match

L'OL s'est imposé 2-1 contre l'En Avant Guingamp grâce à des buts de Mariano et Fekir. Contre un but de Thuram pour les Guingampais. Ils montent sur le podium à l'issue de cette cinquième journée.

OL - EAG : Les notes du match
Mariano en est déjà à 4 buts cette saison. @S.Guiochon/ Le Progrès.

Bruno Genesio avait choisi d'aborder ce match dans son désormais traditionnel 4-2-3-1. Faisant confiance à Martins Pereira dans l'entrejeu au côté de Tousart. Sa première titularisation qui fait face au départ de Darder et aux absences de N'Dombele et Cheikh. Il a été préféré à Grenier et Ferri. Traoré était bien titulaire alors que le doute a longtemps plané sur sa participation au match en raison d'un déplacement en sélection épuisant.

Lopes (5) : Le gardien Portugais beaucoup décrié, a sauvé les meubles lyonnais en début de partie. Il emporte son duel face à Deaux. Il est obligé de sortir le grand jeu face à Thuram puis Deaux en début de seconde période. Sur le but guingampais, il repousse le corner au lieu de le capter et redonne ainsi l'occasion aux hommes de Kombouaré de remettre le ballon dans la surface.

Rafael (4) : Le latéral Brésilien a connu un début de match difficile comme ses coéquipiers. Perdant des ballons dans sa partie de terrain et mettant en danger son équipe. Offensivement, il a eu du mal à se trouver avec Traoré et n'a pas usé son couloir droit comme à son habitude. Remplacé à la 67e par Tête, le Néerlandais a fait une entrée correcte bien que battu sur le corner gagnant de Guingamp.

Marcelo (3) : Un des transfuges de l'intersaison côté lyonnais n'inspire pas confiance. Cela s'est encore vu ce soir. Pris de vitesse à chaque fois par Thuram, pourtant pas le joueur le plus rapide de Ligue 1, il a été battu dans les airs sur le corner par ce même Thuram. Son placement défensif laisse à désirer et ne compter pas sur lui pour relancer.

Morel (4) : Il a été un peu moins en difficulté que son coéquipier Brésilien. Pourtant pas rassurant non plus. Un placement défensif qui laisse lui aussi à désirer. Et comme Marcelo, très en difficulté pour relancer.

Marcal (5) : Il retrouvait son ancien club chez qui il s'est révélé. Malheureusement, il a traversé le match tel un fantôme. Offensivement, il n'y a pas de montées à signaler dû surtout un jeu Lyonnais qui penche côté droit. Défensivement, il n'a pas eu grand-chose à faire. Il aura sûrement des matchs plus intense à jouer.

Tousart (5) : Souvent celui qui émerge des matchs lyonnais, aujourd'hui il a été également en retrait. Devant trouver ses marques avec Martins Pereira, il a surtout aidé son jeune partenaire et tenté de faire le liant entre la défense et l'attaque pour combler les lacunes de son jeune coéquipier. Son travail défensif en a pâti.

Martins Pereira (3) : Première difficile pour le jeune milieu de terrain de 20 ans formé à l'OL. Lui qui s'est distingué dans un match défensif contre la France avec le Luxembourg lors de la trêve. Il n'a pas rempli son rôle de relayeur. Faisant preuve de beaucoup de frilosité quand il s'agissait de sortir le ballon. Ecopant d'un jaune rapidement, cela ne l'a pas aidé dans son travail défensif. Rapidement remplacé en début de seconde période par Ferri qui n'a pas apporté plus que le Luxembourgeois.

Traoré (4) : Rentré épuisé de ses matchs avec le Burkina Faso, il a rapidement montré des signes de fatigue. Notamment sur ses deux premières touches de balles qui sont très approximatives. Il n'a pas eu les moyens physiques d'apporter le danger dans la défense Guingampaise. Il est pourtant resté 87 minutes sur le terrain, remplacé par Cornet.

Fekir (6) : Le système mis en place par Genesio ne lui correspond pas forcément. On l'a vu obligé de redescendre au niveau des centraux à la première relance pour toucher le ballon et le faire sortir du camp Lyonnais. Offensivement, il a touché très peu de ballons mais a effectué un travail de l'ombre important (65 ballons touchés / 4e joueur du match). Il touche pourtant la barre sur un coup franc (36e) et est plein de sang-froid pour donner la victoire à l'OL (72e).

Memphis (4) : Un début de match catastrophique où il a perdu tous les ballons qu'il a touché puis a mis un peu la défense guingampaise en danger en obtenant des coups francs bien placé. Il est aussi passeur décisif sur le but de Fekir. Mais on attend bien plus encore une fois du Néerlandais.

Mariano (6) : L'attaquant Lyonnais a mis l'OL sur les bons rails en ouvrant le score sur un exploit personnel (18e). Il a énormément frappé au but (7 dont 3 cadrées), parfois à tort. Mais cela reste le Lyonnais le plus dangereux offensivement sur ce match malgré les nombreux déchets dans son jeu.