Qui es-tu, Christopher Martins Pereira ?

Focus sur le milieu de terrain de l'OL, international luxembourgeois.

Qui es-tu, Christopher Martins Pereira ?
Qui es-tu, Christopher Martins Pereira ?

8 septembre 2014. Christopher Martins Pereira, alors âgé de 17 ans, 6 mois et 20 jours, effectue ses débuts internationaux. Une particularité pour celui qui n’a alors jamais disputé un match en professionnel ! Focus.

Qui es-tu?

Né le 19 février 1997 au Luxembourg et d’origine cap-verdienne, Christopher se raconte pour FootMercato : « J’ai commencé le foot dans le club de mon village, puis en U13 j’ai rejoint Metz. J’y ai fait une saison, et ils ne m’ont pas conservé. Je suis donc rentré au Luxembourg, dans le club de la capitale, le Racing Football Club Union Luxembourg. Et puis, durant un tournoi de qualification pour l’Euro avec les U19 du Luxembourg, j’étais surclassé, et j’ai été repéré par les recruteurs de l’OL. Je suis donc venu à Lyon faire quelques entraînements, ils ont bien aimé, et j’ai rejoint l’OL en U17 ».

Il explique alors son choix de signer à l’OL : « Je jouais déjà en équipe première au Racing Luxembourg. Quand Lyon m'a repéré, je n'ai pas hésité. L'OL a une réputation de grand club formateur. On sait qu'en France on va être bien formé, bien encadré. Pour progresser, il fallait partir. Il n'y a pas véritablement de centre de formation au Luxembourg. Et puis, la France cela n'a pas été un gros dépaysement. On a la même culture, je parle la langue. Je me suis très vite adapté ».

Christopher signe son premier contrat professionnel au début de la saison 2015/2016 pour une durée de 3 ans. 6 mois plus tard l’OL lui propose une prolongation de son contrat jusqu’en juin 2020. Acceptée.

Quel profil ?

Qui de mieux que l’intéressé lui-même pour faire les présentations. Lors d’une interview donnée à FootMercato il se décrit comme « un joueur box to box, j’aime aller vers l’avant, me projeter. À mon poste, à Lyon, il y a beaucoup de modèles comme Gonalons que j’aime beaucoup, un joueur technique comme Darder ou Tolisso, très fort. Et hors de l’OL, même si ce n’est pas mon profil, j’aime beaucoup Toni Kroos. Et j’apprécie aussi Busquets ».

Son gabarit (1,88m, 72kg) lui permet également d’évoluer en défense centrale, le plus souvent avec sa sélection du Luxembourg.

L’avis de @Gone_Academie

« Christopher est un box-to-box, devenu international très tôt, qui a du talent. Il est rapide, physique et technique c'est bien mais il peut s'améliorer. Comme tous les jeunes il n'est pas tout le temps le plus concerné par les tâches défensives mais il progresse depuis quelques mois. Il pousse clairement pour le groupe pro et est probablement le 4ème milieu derrière Tousart, Darder et Ferri à l'heure actuelle ».

Ses forces

Sa polyvalence et son physique sont 2 atouts à mettre en avant. Son pied fort est le droit.

A l’OL, Gérard Bonneau, le responsable du recrutement des jeunes, s’exprime « il est grand, va vite, court longtemps, répète les efforts, a une bonne agressivité... et il est aussi naturellement attiré par le but ».

De son côté le sélectionneur luxembourgeois, Luc Holtz, décrit un joueur qui « a les qualités pour jouer dès maintenant en Ligue 1. Il mesure 1m90, il va vite sur les premiers mètres et sur les longues distances, il est techniquement adroit et fort dans les duels ».

Enfin olympique-et-lyonnais.com rapporte les propos de Christophe Nadin, journaliste sportif pour le quotidien Luxemburger Wort : « Il va assurer la transition avec le capitaine Mario Mutsch, il est capable d’apporter le danger derrière l’attaquant, il a progressé défensivement et je trouve qu’il a fait de gros progrès dans les duels ».

But de Christopher face à Rodez en 2015 qui met en évidence son profil box-to-box :

Son caractère

Pour Christophe Nadin, le jeune milieu est quelqu’un de réservé : « Il nous fait rire à la rédaction, c’est un artiste mais pas un grand communicant, Une fois je suis passé sur Lyon pour faire un article avec lui et ça a duré 15 minutes, je voulais faire une page et je n’ai rien fait (rires). Il est dans sa bulle, il n’aime pas trop les médias, peut-être qu’avec un peu plus de maturité il va s’ouvrir ».

Première apparition en pro.

Le 8 septembre 2014, avec sa sélection du Luxembourg face à la Biélorussie. Flanqué du numéro 13, il dispute l’intégralité de la rencontre au poste de milieu de terrain (1-1, score final).

Equipe nationale

Christopher est international luxembourgeois depuis les U17. Il compte déjà 18 sélections avec les A. Le Luxembourg est classé 136ème au classement FIFA et dispute le Groupe A des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 au même titre que la France. Christopher était titulaire lors du dernier affrontement face aux bleus (1-3). Il était titulaire au poste de défenseur central. Sa sélection est dernière du groupe avec 1 point en 6 matchs.

En club

Désormais membre à part entière du groupe Pro 2 évoluant en National 2 (ex-CFA), Christopher a été champion U17 lors de la saison 2013/2014 en s’imposant en finale face au PSG (3-1, buts d’Aouar, Dzabana et Richard).

Champion de France U17
Champion de France U17

En octobre 2016, Christopher voit sa progression freinée par un pépin. Il se confie au Dauphiné : « J’avais le ballon et j’ai été accroché par un défenseur qui m’est tombé dessus. J’ai eu un arrachement de la gencive, trois dents qui ont bougé et, à l’hôpital, ils m’ont mis un appareil que j’ai gardé six semaines. Je porte encore une protection dans la bouche ». Cette année il reconnait avoir perdu du temps.

Désormais Christopher aspire à enchaîner les matchs avec la réserve et pourquoi pas toucher du doigt l’effectif professionnel comme il l’avoue : « Je commence aussi à intégrer plus souvent les séances d’entraînement avec les pros, et je sens que ça me fait progresser dans le rythme, la technique, la concentration. Ça fait du bien au moral, le travail paie. Pour la suite, j’aspire à faire une saison pleine avec la CFA et faire le maximum d’entraînements avec les pros en vue de la saison prochaine. J’espère pouvoir intégrer le groupe pro la saison prochaine et descendre le moins possible. Je sais que, au pays, on aimerait déjà me voir avec les pros à l’OL. Mais ce n’est pas facile, il y a déjà du beau monde en équipe première, il faut prendre son temps et travailler. Avec l’équipe nationale, je vais continuer à prendre de l’expérience et démontrer que je peux jouer au plus haut niveau ».

Cela tombe bien, Christopher fait partie des noms régulièrement cités par Bruno Genesio pour garnir un milieu de terrain lyonnais orphelin des départs de Gonalons et Tolisso. L’entraineur lyonnais explique : « Pour l’instant l’alternative c’est Christopher Pereira qui est un jeune joueur du centre de formation, aussi méconnu, qui n’a pas encore joué en première division. Avant d’arriver où ils en sont, Umtiti, Lacazette, Tolisso et Gonalons sont passés par là aussi. Et à un moment donné si on veut savoir s’ils ont le niveau il faut aussi les faire jouer. Ils montrent des choses à l’entraînement, que ce soit Christopher ou d’autres donc il faut les lancer. Donc pour l’instant c’est Christopher qui est positionné, on a aussi la possibilité d’associer les joueurs dans un autre système ».

Christopher faisait partie du groupe professionnel lors du stage 2017/2018 de reprise de l'OL. Malheureusement pour lui, il s'est blessé au ménisque et n'a pu démontrer ses qualités. Ce n'est que partie remise ?

Qu’en pensent les twittos lyonnais ?

Et à Christophe Nadin de conclure, « Gilles Rousset (entraîneur-adjoint Pro 2) me disait que ce n’est pas la peine qu’il fasse une saison de plus en CFA, maintenant c’est l’heure du choix. On est impatients de voir s’il va intégrer le groupe pro, s’intégrer dans la rotation. Mais vu d’ici il a les qualités pour évoluer à l’OL, c’est en s’accrochant qu’il fera la différence ».

A lui de jouer !