L'OL et ses clubs partenaires dans le monde - Jeonbuk Hyundai Motors FC

Après notre premier article sur le Dakar Sacré Coeur, intéressons nous au partenariat avec le club sud coréen Jeonbuk Hyundai Motors FC

L'OL et ses clubs partenaires dans le monde - Jeonbuk Hyundai Motors FC
L'OL et son partenariat avec le club sud coréen du Jeonbuk

Après notre premier article sur l’OL et ses clubs partenaires dans le monde, qui traitait du partenariat entre l’OL et le club sénégalais Dakar Sacré Cœur, intéressons-nous à un des premiers partenariats de l’OL avec un club en Asie. Il s’agit du partenariat avec le club sud-coréen du Jeonbuk Hyundai Motors FC.

Hyundai au cœur du partenariat

Depuis 2012, le 4ème constructeur mondial d’automobile, est un des partenaires premium de l’Olympique Lyonnais et il est notamment le sponsor maillot pour le championnat de Ligue 1. Concernant le Jeonbuk Hyundai Motors FC, le club a été acquis par ‘‘Hyundai Motors’’ en 1994.

A la suite du partenariat signé avec le constructeur sud-coréen, l’Olympique Lyonnais et Jean Michel Aulas ont eu la volonté de capitaliser sur ce partenariat et ont donc signé un partenariat avec le Jeonbuk Hyundai Motors FC.

L’OL et la Corée du sud, une histoire d’amour commencée en 2003

L’Olympique Lyonnais cherchait à générer des retours économiques lors de ses présaisons a commencé en 2003 à participer à la Peace Cup. Il s’agissait d’une compétition amicale se déroulant en Corée du sud tous les deux ans de 2003 à 2009 puis une dernière fois en 2012. Lors de sa première année, le vainqueur gagnait deux millions de dollars, une somme élevée pour les compétitions amicales de cette époque mais très loin des sommes actuelles comme pour l’International Champions Cup.

L’Olympique Lyonnais a joué à 4 reprises la Peace Cup de 2003 à 2009. L’Olympique Lyonnais l’a emporté une fois en 2007, finaliste deux fois en 2003 et 2005, et sorti une fois en phase de poule en 2009. L’Olympique Lyonnais n’a pas participé à l’édition de 2012.

Que vaut le Jeonbuk Hyundai Motors FC ?

Le Jeonbuk Hyundai Motors FC est un très bon club sud-coréen depuis le début des années 2000. Il a notamment gagné 2 fois la ligue des champions asiatique (2006 et 2016), 4 fois champions de Corée du sud (2009, 2011, 2014, 2015), 3 fois vainqueur de la coupe de Corée du sud (2000, 2003, 2005) et une fois vainqueur de la Supercoupe de Corée du sud en 2004.

En gagnant deux fois la ligue des champions asiatique, le Jeonbuk Hyundai Motors FC avait participé à deux reprises à la coupe du monde des clubs.

A quoi aboutit ce partenariat ?

Pour l’OL, deux priorités étaient fixés pour ce partenariat. La première était de faire des essais aux jeunes du Jeonbuk Hyundai afin qu’il puisse intégrer le centre de formation de l’OL. L’Olympique Lyonnais vient en aide au Jeonbuk Hyundai dans le cadre de la formation et l’OL accueille chaque année différents jeunes joueurs coréens et coach du club dans ses infrastructures.

Pour l’instant, seul Kim Shin a été pris par l’OL dans son centre après un essai de 15 jours en 2014. Malgré deux saisons entre les U19 et la CFA, Kim Shin n’a pas été retenu par l’olympique Lyonnais et il est retourné au Jeonbuk Hyundai et joue actuellement en 2ème division sud-coréenne au Bucheon FC 1995 (prêté par le Jeonbuk Hyundai).

La deuxième priorité pour l’OL était de gagner en visibilité parmi la population sud-coréenne. Pour cela, l’OL a joué deux matchs amicaux face à leur partenaire coréen. Le premier a eu lieu à Gerland le 20 juillet 2013 et a fini sur le score de 2 buts à 1 pour l’OL. Le deuxième s’est déroulé le 21 mai 2014 à Jeonju en corée du sud, et a fini sur le score de 2 à 0 pour le Jeonbuk. La particularité de ce match est qu’il a été le dernier match de Rémi Garde sur le banc de l’OL.

En plus de joué ses deux matchs amicaux face à leur partenaire, l’OL avait décidé d’ouvrir son site en coréen. Il ne s’agit pas du site OLWEB qui est disponible en anglais et en chinois, mais d’un autre site web : http://www.ol-korea.com/. Notons que ce site n’est plus mise à jour depuis janvier 2015, et aucun réseau social n’est dédié à entretenir la communauté OL en Corée du sud.

 

La Corée du sud, grâce au Jeonbuk Hyundai Motors FC, fut un des premiers pays choisit par l’OL pour s’internationaliser. Même si le prêt de deux saisons de Kim Shin n’a pas été concluant, l’OL espère toujours trouver le futur Park Ji-Sung (pour les moins connaisseurs, il s’agit d’un ancien milieu de Manchester United aux 204 matchs et une Ligue des Champions en 2008, et notamment connu pour avoir été jusqu’en demi finale de la coupe du monde en 2002).

Par contre, au point de vue image, l’OL a beaucoup à faire pour progresser dans un pays où le football a pris une nouvelle dimension depuis la Coupe du Monde 2002. Un site non tenu à jour, toujours ouvert sur internet, avec aucun réseau social déployé ne permettra pas à l’OL de créer et constituer une communauté ‘‘OL Made In Korea’’.


Share on Facebook