L'OL et ses clubs partenaires dans le monde - Dakar Sacré Coeur

Depuis quelques années, Jean-Michel Aulas et l'Olympique Lyonnais souhaitent internationaliser leur modèle de formation. Voici le 1er article sur l'OL et ses clubs partenaires dans le monde

L'OL et ses clubs partenaires dans le monde - Dakar Sacré Coeur
Jean-Michel Aulas et Sydney Govou en pleine conférence de presse lors de la création du partenariat avec le Dakar Sacré Coeur

En France et en Europe, nous ne sommes plus étonnés de voir des joueurs formés par l’Olympique Lyonnais rejoindre les plus grands clubs européens. Benzema au Réal, Umtiti à Barcelone, et maintenant Lacazette à Arsenal et Tolisso au Bayern. Ces 4 joueurs ont un point commun : le centre de formation ''Tola Vologe''. Ce dernier a sorti de nombreux jeunes qui jouent dans divers championnats en Europe et dans le monde. 

L’OL compte toujours miser sur son centre de formation, comme on a pu le voir lors de la préparation de cet été avec les Gouiri, Geubbels, Maolida et autres jeunes comme Aouar.

Avec une stratégie d’internationalisation du club, Jean-Michel Aulas a souhaité trouver de nouvelles pépites en dehors de la France. Pour cela, l’olympique lyonnais a misé sur la création de structures de formation dans des clubs partenaires.

La formation au Sénégal

En novembre 2015, l’Olympique Lyonnais a signé avec le Dakar Sacré Cœur un partenariat visant à développer le club Sénégalais et notamment sa formation de jeunes joueurs. L’OL s’engageait dans ce partenariat en nommant Alain Olio (directeur du centre de formation de l’OL entre 2001 et 2007) directeur sportif du club sénégalais, en apportant des aides financières, et en faisant des actions à but caritatif via OL Fondation. Sydney Govou, joueur emblématique des années 2000 de l’OL, formé à Tola Vologe, est le parrain de ce partenariat.

Le but de ce partenariat n’est pas de créer un autre club où l’OL enverrait ses jeunes joueurs, comme peuvent le faire Manchester City avec les différents clubs du ‘‘City Group’’ ou Monaco avec le Cercle de Bruges, met de développer le Dakar Sacré Cœur. C’est-à-dire que la première étape était de faire monter le club en première division sénégalaise et ce fut chose faite cette saison. La deuxième étape est de consolider le club en D1 sénégalaise puis de faire du club une référence continentale en termes de formation.

Après une saison pleinement réussi en D2 Sénégalaise avec sa 1ère place, Ousseynou Ndiaye a été repéré par l’Olympique Lyonnais. Il a été transféré durant cet été et jouera avec la CFA au début. En faisant des recrutements de ce type, l’Olympique Lyonnais espère pouvoir trouver des pépites africaines qu’elles pourraient revendre par la suite comme ce fut le cas pour Clinton Njie qui avait été trouvé par un scout de l’OL dans le club Camerounais ''Brasseries du Cameroun'' et revendu par la suite 14 millions d’euros à Tottenham.  

 

Pour l'OL ce type de partenariat est intéressant car il ne nécessite pas de fort besoin en investissement financier, mais il peut rapporter gros grâce à la revente de joueur.