Monaco 1 - 3 OL : L'OL frappe fort (Mendy aussi)

Le scénario du match, les notes et le programme

Monaco 1 - 3 OL : L'OL frappe fort (Mendy aussi)
Monaco 1 - 3 OL : L'OL frappe fort (Mendy aussi)

02h47 : Accoudé au bar du Novotel de Confluence, Bruno Genesio termine son 3ème panaché grenadine tout en vidant sa messagerie téléphonique saturée depuis le coup de sifflet final d’un match disputé quelques heures plus tôt. Un message attirera plus particulièrement son attention, celui de Diego Simeone : « Ma Brouno, tu è oune génie, la grinta es muy importante dans cé genre dé maches et tou as fé de Rachid oune monstro, combien ? Rappelle moi, un beso ». Genesio appuie sur la touche 2 de son téléphone d’un air satisfait puis envoie un SMS à Aulas. « OK pour prolongation de gone Rachid à 400K ».

Pour comprendre cet élan de folie, revenons un peu plus tôt. Alors à 11 points des monégasques, ce match ressemble à une dernière chance pour l'OL. Et pour cause, les lyonnais se déplacent à Louis II, antre de la fessée et de la déculottée en règle où la victime n’a pas son mot à dire. Pas adepte de la pratique, le staff lyonnais concocte une formule aux petits oignons pour contrecarrer les plans de Don Jardim.

19h35 : Baticle donne la compo à OLTV, en précisant que le choix avait été fait de bétonner (face à un portugais, c'est cocasse hu hu) dans l’axe pour être à la retombée des centres, les couloirs étant le point fort de la bande à Falcao.

Le XI à 19h35 : Lopes – Rafael Mapou Diakhaby Morel – Tousart Gonalons (cap) – Tolisso – Valbuena Ghezzal Lacazette

Après un dernier test à l’échauffement d’avant-match, Gonalons, blessé depuis la veille au tendon, laisse sa place à celui qui marche sur des clous, Fékir.

Le XI à 20h45 : Lopes – Rafael Mapou Diakhaby Morel – Tousart Tolisso – Fekir – Valbuena Ghezzal Lacazette (cap)

Le scénario

18h45 : Les lyonnais arrivent en retard au stade de la Principauté. L’objectif est clair : montrer aux monégasques que la bande à Nenese prend ce match par-dessus la jambe, en victime expiatoire d’une équipe qui marche sur l’eau depuis quelques mois et qui a l’esprit vengeur d’un 6 buts à 1 encaissé au mois de Mai.

18h47 : Les joueurs sortent en tongs du bus, Valbuena se risquant même à porter un pareo. L’effet est immédiat Fabinho et ses compères se moquent de lui et prennent des photos qu'ils diffusent sur Snapchat.

19h13 :  Morel sort du vestiaire en catastrophe et s’en va toquer à la porte du vestiaire monégasque. Il a oublié ses protège tibias et en demande une paire à Mendy. Fou rire dans le vestiaire. Jérémy n’en a que faire, il a ses protège tibias et il pourra disputer le match.

19h26 : Subasic se prépare et met des coups d’épaule dans les portes et les murs du vestiaire en guise d’échauffement. Ghezzal ne comprend pas mais il a remarqué que son épaule gauche était affaiblie. Le plan est là.

20h39 : Les équipes sont dans le couloir menant au terrain. En bon capitaine Lacazette lâche un pet. Les deux équipes se regardent pour identifier le coupable, la tension est palpable.

20h43 : L’arbitre demande aux 2 capitaines de venir pour le protocole. Falcao serre la main de Lacazette et la renifle… Ça y est, il sait.

20h45 : Coup d’envoi, Morel a le couteau entre les dents. Il n’a pas apprécié qu’on se moque de lui. C’est décidé, Sidibé et Silva parleront créole.

20h49 : Première occasion du match et elle est lyonnaise. Après une bonne combinaison, le ballon revient sur Rachon qui frappe pied gauche directement dans les bras de Subasic qui se dit que c’est facile. Il faut le mettre en confiance pour mieux piquer. Rachon ne produit pas de miel mais il l'a compris. Son plan est en marche.

21h14 : Ghezzal-Subasic acte II, Après un bon relais avec Tolisso, Valbuena remet dans l’axe pour Ghezzal qui prend l’information : « épaule gauche diminuée ». Il ferme alors son pied et le gardien est battu. 1 à 0 pour l’OL. Morel montre ses protège tibias floqués « daghe munegu » à la tribune présidentielle.

21h24 : Mendy, vexé par cette provocation, se demande si Tolisso en porte et lui flanque une reprise de volée dans les mollets. Verdict : carton rouge et le numéro 8 lyonnais avait des protège tibias.

21h47 : C’est la mi-temps, le plan se déroule à merveille. Aulas envoie un SMS à Genesio « Tu gagnes et tout est pardonné même la défaite à Dijon. Lol non j’dec ». Message reçu.

21h49 : ErwanDeMonaco tweete que Tolisso a insulté la mère de Mendy et qu’il aurait lui aussi mérité de se faire expulser. Aulas répond instantanément « Institution OL jms déstabilisée par ragots d’1 faux supp,  à moins de 45 abonnés tu mentionnes pas :p ».

22h02 : Le match reprend. Mendy, lui, répond à un SMS de Jul : « waa frero soirée chicha chez oim, on t’attend la famille »

- « Tkt le sang, je me suis libéré j’arrive ».

22h04 : Main de Tousart dans la surface, l’arbitre ne bronche pas. Vasilyev appelle Labrune et lui demande son fichier d'archives « leslyonnaisetlarbitrageunehontequiduredepuis10ans.pdf ».

22h04et30s : Les monégasques ont bondi sur l’arbitre pour quémander le penalty, les lyonnais partent alors en contre à 5 contre 3 puis 4 contre 1 au moment où Ghezzal tente de concrétiser. C’est manqué. Dommage, on est passé à côté d’un grand moment de Ligue 1.

22h12 : Cette fois l’arbitre n’hésite pas et accorde un penalty à l’OL après une faute sur Lacazette. C’en est trop pour Subasic qui vient raffuter l’arbitre en lui donnant un coup d’épaule. M.Buquet ne lui en tient pas rigueur, c’était la gauche. De son côté Glik met une calotte à Valbuena. C’était la première fois qu’il en mettait une à hauteur de hanches, carton jaune.

22h13 : Lacazette manque son penalty. TeamOM13 est déçu, le tweet est resté dans les brouillons.

22h22 : Valbuena s’est remis la tête à l’endroit pour claquer le centre de Ghezzal au fond des filets et donner le tournis aux monégasques. Lopes exulte et sa joie fait écho dans le stade. Malgré cela, il n’entend rien.

22h27 : Bakayoko redonne espoir aux siens malgré un formidable élan de solidarité de 4 lyonnais venus défendre dans la cage d’Antho Lopes. Dommage il en manquait 1 au point de penalty. Non Alexandre, personne ne t'a appelé.

22h34 : Corner pour l’OL, le ballon flottant est mal dégagé par Subasic diminué par sa douleur à l’épaule et Lacazette, à l’affut, vient fusiller le portier. Furieux, Subasic s’en prend à son poteau. Ses 2 épaules sont désormais douloureuses.

22h36 : Fin du match, Genesio donne son carnet de notes tactiques à Jardim.

22h39 : Morel retoque au vestiaire monégasque et vient rendre à Mendy ses protège tibias. Il était déjà parti. Pas grave, il lui a dédicacé.

En résumé:

 

Et comme on est sympa, on vous donne des nouvelles de Jérôme Rothen :


 

Les gones

Lopes (8) : 2 parades monstrueuses face à un Mendy qui était alors sur le terrain. Indispensable pour la suite des évènements.

Rafael (6) : En difficulté face à Mendy lors des 20 premières minutes, il a bien contenu son couloir par la suite même si le but monégasque vient de son côté. Si les lyonnais étaient alcoolisés dans l’avion, c’était aussi à cause de sa cachaça dissimulé dans les gourdes. Remplacé par Jallet (77ème).

Mapou (6,5) : La légende raconte qu’on a retrouvé Falcao dans sa poche gauche.

Diakhaby (7) : Le baobab de Conakry, la poutre de Kindia, le platane de Boké. Ah il est français ? C’est pareil. Germain dans sa poche droite.

Morel (7) : Il a fait zouker B.Silva et Sidibé à coups de petits et grands ponts, crochets et autres tacles glissés. Le Jordi Alba des berges du Rhône quitte la Principauté dans son Berlingo 3 portes, la mine satisfaite.

Tousart (8) : La cérémonie du Ballon d’Or a eu lieu un poil trop tôt. Une place dans l’Allée des Lumières et le naming du Grand Stade seraient une juste récompense de sa prestation.

Tolisso (6) : Le lyonnais le moins en vue. Se sera fait tatanner par Mendy, Polomat et Jourdren en l'espace d'1 an et pour ça, c’est quand même une réussite.

Fékir (5,5) : Du mieux mais peut mieux faire. A refusé une interview de Paganelli et ça on achète. Remplacé par Rybus (83ème).

Ghezzal (4 + 2) : Un but et une passe décisive. Des mauvais choix par ailleurs mais il a tout vu pour Subasic. Remplacé par Cornet (83ème).

Valbuena (8) : Injouable depuis 4 matchs équivalent à 4 buts inscrits, il rejoint au classement des buteurs de l'OL Baros et Nilmar. Tout un symbole.

Lacazette (6) : Il n’a pas marqué son 7ème coup de pied de réparation de la saison. Qu’à cela ne tienne, il inscrira son 12ème but en dehors du point de penalty, n’en déplaise à ses détracteurs.

Demandez le programme

OL-Angers, mercredi 21/12/2016 à 20h45. L’objectif à 31 points fixé par Aulas est déjà atteint et il reste 2 matchs (oui il y a Metz) à l’OL pour encore en marquer. C’était inespéré et c'est désormais indispensable pour recoller au podium.

La compo possible : Lopes - Rafael Mapou Diakhaby Morel - Tousart Tolisso – Ghezzal Fékir Valbuena - Lacazette

Avant de se quitter, retour sur les buts de ce match en version OLTV:

Et n’oubliez pas, l’Olympique Lyonnais est une formidable raison d’être heureux.


Share on Facebook