Le Gaz' veut repartir vers le haut de tableau

Présentation du Gazélec d'Ajaccio

Le Gaz' veut repartir vers le haut de tableau
Le stade Ange Casanova du Gazélec d'Ajaccio

Née d’une fusion entre le Football Club Ajaccio et le Gazélec Ajaccio sous la présidence d’Ange Casanova en 1960, le Gazélec effectuera sa 6ème saison professionnelle d’affilée. L’objectif de l’année passée était la remontée immédiate, cet objectif raté par l’entraineur Jean-Luc Vannuchi s’en est allé, et Albert Cartier (ancien entraineur du FC Metz de 2012 à 2015 puis du FC Sochaux de 2015 à 2017) est arrivé.

De l’année en ligue 1, il ne reste plus qu’un seul joueur Jérémie Bréchet (37 ans). Un joueur sur lequel compte Albert Cartier notamment pour son expérience, ancien international français et deux fois champions de France avec l’OL au début des années 2000.

Actif depuis le début de mercato

Depuis la reprise du côté du Gazélec, pas moins de 11 joueurs ont rejoint le Gaz. Dans ces 11 joueurs, des joueurs connus des terrains de ligue 1 vont jouer pour le Gaz’ comme Joris Marveaux (ex MHSC), Olivier Kemen (prêté par l’OL), et Grégoire Puel (ex : ancien niçois puis havrais). Des jeunes joueurs viennent complétés ces joueurs d’expériences comme Fousseini Diabaté (jeune joueur prometteur provenant de Guingamp) ou Julien Anziani (provenant du club rival l’Athletic Club Ajaccien). Le petit frère de Ribéry, Steeven, provenant de l’US Boulogne et formé du côté du Bayern Munich aura la possibilité de montrer son talent sur les stades de la Domino's Ligue 2. Un dernier joueur provenant de Lyon Duchère a rejoint le Gazélec, Maxime Cassara (ancien portier de la Duchère). Un bon coup pour le Gaz’ car Maxime Cassara était suivi, notamment grâce à sa dizaine de clean sheet en national, par des clubs de L2 comme Valenciennes, Laval et Sochaux

Le joueur à suivre

Même s’il est seulement arrivé pour un prêt d’une saison, le joueur à suivre est Olivier Kemen prêté par l’OL. Déjà présent lors de la deuxième partie de saison l’année dernière, l’ancien international espoir français a tout à prouver. En faisant une saison complète du côté corse et en prouvant ses qualités qui lui ont permis de côtoyer l’équipe de France espoir (35 matchs en équipes jeunes et espoir), Olivier Kemen aura la possibilité de prétendre à une place de titulaire en ligue 1 (à Lyon ou ailleurs). Lors de la saison passée, il a su rapidement s’adapter à l’environnement corse et a délivré 2 passes décisives ainsi que 4 buts marqués en 16 matchs avec le Gazélec.

Le haut de tableau comme objectif

Même si l’objectif est de continuer à développer le club dans ses infrastructures et notamment dans l’optique de la création d’un centre de formation, le Gazélec malgré ses 7 millions de budget peut prétendre à une place dans le haut de tableau. Sachant que le cinquième offrira une place pour les play-offs pour l'accession à la ligue 1. Les joueurs feront tout leurs possibles pour l’accrocher même si cela risque d’être compliqué.

Un mini chaudron corse

Le Gazélec d’Ajaccio a la particularité de posséder son propre stade depuis le début de l’année 2016. Il s’agit du deuxième club propriétaire de son stade après l’OL. Le stade Ange Casanova, nommé en l’honneur du président fondateur du GFCA, est surnommé la Mezzavia. Actuellement sa capacité est d’environ de 4.200 places. A la suite de travaux, elle sera augmentée à 8.000 places.

Lors de sa montée en Ligue 1, lors de la saison 2015-2016, était surnommé le chaudron notamment dû à ses matchs à quasi guichets fermés. Depuis sa descente en ligue 2, l’affluence a diminué mais le public n’attend que les exploits de ses guerriers corses pour recommencer à ambiancer Mezzavia.

 

Calendrier

Le gaz sera à Valencienne pour la 1ère journée du championnat, et accueillera Lorient dans le cadre de la 2ème journée.

Le Gazélec recevra Créteil le 8 aout pour le 1er tour de la coupe de la ligue.

 

Pronostique pour la saison : 7ème

Classement 2016/2017 : 9ème

Budget : 7.5 millions d’euros 


Share on Facebook