A Dijon, on rêve confirmation

Fort d’un maintien acquis à la dernière journée l’équipe dijonnaise attaque la Ligue 1 sans le statut de promu et ce pour la première fois de son histoire. Bien qu’elle n’en ait pas l'étiquette, l’équipe bourguignonne en a toutes les caractéristiques. Entre 16ème et 18ème budget de la Ligue 1 (32M € soit 6M de plus que l’année passée) et avec des moyens limités, le DFCO va devoir cravacher pour confirmer sa belle saison 2016-2017.

A Dijon, on rêve confirmation
A Dijon, on rêve confirmation

Un mercato en demi-teinte

Après la saison des révélations (Diony, Tavares, Less-Melou, …), le DFCO s’est vu piller ses meilleurs éléments pendant le mercato. Loïs Diony a fait ses valises pour le Forez à Saint-Etienne, tandis que Pierre Less-Melou est parti goûter aux joies de la coupe d’Europe à l’OGC Nice. Les 13 millions d’euros obtenus par leurs transferts sont censés permettre au club de se pérenniser au sein de l’élite du football français.

Le DFCO a donc vu deux titulaires indiscutables quitter le club  cet été.  En revanche, l’équipe bourguignonne pourra toujours compter sur ses valeurs sûres. En effet des garçons comme Florent Balmont, Cédric Varrault ou même Baptiste Reynet auront un rôle fondamental de cadre dans le vestiaire bourguignon.

Afin de compenser aux départs de Diony et Less-Melou, le DFCO a tenté de s’activer sur le marché des transferts. Les dijonnais ont donc pu entre autres enregistrer l’arrivée de joueurs offensifs comme Wesley Saïd (Rennes), Sliti (Lille) ou encore l’ancien buteur Lorientais Benjamin Jeannot. Reste à savoir si ces renforts permettront à l’attaque dijonnaise d’être aussi performante que l’année passée.

En difficulté l’année dernière dans le secteur défensif, le club côte d’orien pourra compter sur les arrivées de Lautoa (Lorient) et Yambéré (Bordeaux) qui apporteront leurs expériences si importantes pour jouer le maintien.

Tous les départs ont donc été compensés quantitativement lors de ce mercato estival mais en est-il de même d’un point de vue qualitatif ? C’est désormais à Jeannot, Saïd and cie de montrer qu’ils pourront prendre la relève.

Pour le moment ce ne sont pas les matchs amicaux qui vont pouvoir rassurer les supporters dijonnais. En effet, en 6 matchs amicaux, le DFCO s’est incliné trois fois et n’a pas trouvé le chemin des filets durant tout un match à trois reprises.

DFCO 1-2 Nancy
DFCO 3-2 Sochaux
ASSE 4-0 DFCO
Le Puy 0-2 DFCO
DFCO 0-2 Bourg-En-Bresse
DFCO 0-0 Strasbourg

Bien que le mercato dijonnais soit calme depuis maintenant plusieurs semaines, il reste néanmoins possible que le club soit confronté à de nouveaux départs. En effet, il semble que des joueurs comme Mamadou Thiam (en partance pour Barnsley-Championship), Jérémie Bela ou encore Rüfli possèdent des bons de sorties.

Une philosophie de jeu adaptée à son chef d’orchestre

Si Dijon s’est maintenu l’année passée c’est en grande partie grâce à son coach. En effet Olivier Dall’Oglio, par sa culture de la tactique et du jeu, est un des grands artisans du maintien de son équipe la saison passée. Deuxième des coachs de Ligue 1 par sa longévité dans son club, le coach bourguignon compte bien lancer la saison à venir sur les mêmes bases que l’année passée. Ce dernier déclarait au journal L’équipe la semaine passée « On veut produire du jeu, c’est quelque chose qui nous tient à cœur » .

Bien que les principes de jeu de l’équipe bourguignonne soient connus, il n’en reste pas moins que le dispositif tactique pour attaquer l’exercice 2017-2018 reste une interrogation. « Il y a eu des bonnes choses et des moins bonnes donc il y aura déjà un choix à faire sur le système mais après le système c'est une petite chose par rapport aux mouvements, à la tactique entre joueurs et à la complicité entre les uns et les autres, j'insiste beaucoup là-dessus »

Néanmoins, il semblerait que ce soit un 4-3-3 classique avec une pointe basse qui tire la corde. Cependant le technicien bourguignon insiste sur l’importance d’avoir des joueurs polyvalents capables d’évoluer dans plusieurs systèmes de jeu. C’est la raison pour laquelle il ne serait pas surprenant de voir les rouges et noirs évoluer en 4-4-2 ou même encore 5-3-2 pour certains matchs.

 

Dispositif probable du DFCO pour la saison à venir
Dispositif probable du DFCO pour la saison à venir

 

Malgré des matchs de préparation en demi-teinte, le technicien dijonnais s’est montré rassuré et satisfait à la suite du dernier match amical contre Strasbourg. Il est vrai que même si le DFCO n’a pas marqué au cours de ce match, ils ont su se procurer beaucoup d’occasions. Il faudra cependant concrétiser ces occasions dès samedi prochain au Stade Vélodrome si Dijon veut bien lancer sa saison.

Objectif Enracinement en Ligue 1

L’objectif de cette saison pour le club bourguignon est le maintien mais la direction du club de la capitale des ducs essaie de voir à plus long terme. Olivier Delcourt le président du club déclarait au journal L’équipe « L’objectif, c’est de s’enraciner en Ligue 1 ». A la manière du SCO d’Angers, le DFCO veut devenir un acteur important de l’élite nationale du football français et pour cela le club dijonnais doit se construire un palmarès toujours vide depuis la création du club en 1998. Le président du club ne s’en cache donc pas, en plus du maintien, les rouges et noirs tenteront d’atteindre une finale de coupe « On va essayer d’accrocher une finale de coupe, c’est important pour construire l’histoire du club »

Sur le plan des infrastructures, le DFCO se donne les moyens de grandir. En témoigne la construction d’une nouvelle tribune portant la capacité du stade à près 16 000 personnes ou encore la construction d’un nouveau centre d’entraînement dont les travaux ne devraient plus tarder à débuter. De plus Dijon va semble-t-il bientôt pouvoir compter sur un centre de formation en progression. En effet après une saison intéressante pour les jeunes pousses dijonnaises, il semblerait que le centre de formation soit sur la bonne voie.

 

Photographie de la nouvelle tribune Caisse D'épargne au stade Gaston Gérard (Dijon)
Photographie de la nouvelle tribune Caisse D'épargne au stade Gaston Gérard (Dijon)

 

Le DFCO va semble-t-il lutter à nouveau pour le maintien lors de la saison qui s’annonce mais l’équipe semble pouvoir s’appuyer sur plus d’expériences que l’année passée. En effet l’expérience des différentes recrues couplée à celle acquises par les joueurs déjà présent la saison passée va très sûrement aider le club à se mettre à l’abri plus tôt que lors de la saison précédente.

Il faudra cependant faire très attention à un calendrier éminemment compliqué pour débuter. En effet les rouges et noirs se déplaceront à Marseille pour le compte de la 1ère journée puis recevront Monaco ensuite. Lorsque l’on connaît l’importance du début de saison pour les clubs jouant le maintien, il est évident que l’effectif bourguignon devra se montrer fort mentalement pour passer ces premiers obstacles.  

Le pronostic : L’équipe dijonnaise semble rodée pour cette nouvelle saison et devrait pouvoir progresser par rapport à la l'exercice présent. Finir entre la 15ème et la 12ème place semble être un objectif raisonnable pour un club voulant se pérenniser en Ligue 1. En revanche pour cela, il faudra que le coach du DFCO arrive à retrouver l’efficacité offensive de la saison dernière avec les nouvelles recrues.

Le joueur à suivre : Mehdi Abeid. Le milieu de terrain de terrain de 24 ans tout droit arrivé de Newcastle lors du précédent mercato estival sort d’une excellente saison 2016-2017. En effet véritable métronome de son équipe il est un maillon indispensable du dispositif d’Olivier Dall’Oglio. Actuellement blessé au genou, il semble que l’Algérien ne puisse pas débuter la saison mais dès son retour, il retrouvera à coup sûr l’excellent niveau qui le caractérisait toute la saison passée.

 

Mehdi Abeid sous les couleurs dijonnaises
Mehdi Abeid sous les couleurs dijonnaises

 

Il faudra également garder un petit œil sur le grand espoir du football sud-coréen Kwon Chang Hoon qui aura à cœur de montrer toute l’étendue de son talent après une intégration difficile suite à son arrivée l’hiver précédent.

Dijon FCO