Monaco-Lyon: Quel match!

Après avoir été menés 2 à 0 et en jouant une mi-temps à 10 contre 11, les hommes de Léonardo Jardim ont réussi à inverser la tendance pour finalement remporter le match 3 buts à 2. Résumé du match ci-dessous.

Monaco-Lyon: Quel match!
Le sauveur monégasque Rony Lopez. Source photo: Le Point

Après le nul récolté à Marseille la semaine dernière, l'AS Monaco de Radamel Falcao se devait de gagner ce match pour rester au contact avec l'Olympique de Marseille (gagnant contre Metz 6 à 3) et de l'Olympique Lyonnais, son adversaire du soir.

Une première mi-temps  spectaculaire.

4 buts, un carton rouge! La première mi-temps s'est soldée par un nul 2 à 2. C'est Mariano Diaz qui ouvre le score après une frappe détournée par Youri Tielemens qui semblait pourtant pas très dangereuse. 1 à 0 en faveur des gones. A noter que Danijel Subasic se blesse sur l'action. C'est le 3 ème goal Seydou Sy (22 ans) qui rentre à la place du portier croate puisque Diego Benaglio est quant à lui blessé. Lyon impose petit à petit sa domination dans ce match et inscrit un second but par l'intermédiaire de Bertrand Traoré, l'ex joueur de Chelsea inscrit son 7 ème but en 22 matchs pour Lyon. On pense clairement que les monégasques sont abattus mais Keita Balde va redonner espoirs aux joueurs de la principauté en inscrivant un superbe but qui ne le doit qu'à lui-même. 2 à 1 après 31 minutes de jeu puis 2 à 2 à la 37'. Penalty sifflé par Benoit Bastien à la suite d'un accrochage sur Kamil Glik, le tigre Radamel Falcao inscrit en deux temps son 17 ème but de la saison dépassant son adversaire du soir, Nabil Fekir. L'exclusion de Keita Balde à la 44' vient ternir cette belle première mi-temps. Les monégasques vont devoir jouer à 10 contre 11 pendant 45 minutes.

Une deuxième mi-temps plus terne.

Contre toute attente, Lyon ne met pas une grande pression sur les monégasques pourtant réduits à 10. L'équipe de Bruno Génésio s'endort peu à peu et c'est Monaco qui se crée les meilleures occasions. Le portier lyonnais sauve son équipe plusieurs fois devant un Rony Lopez qui monte en puissance au fil des minutes. Alors que le match semble filer vers un 2 à 2 tant l'intensité est retombée, à la 88' Stevan Jovetic parvient à remiser très astucieusement sur son coéquipier Rony Lopez qui cette fois trompe son homologue portugais Anthony Lopez. 3 à 2, Louis II et Léonardo Jardim laissent exploser leurs joies. Les asémistes mentalement plus fort ce soir que les lyonnais remportent un match qui va peut-être se révéler fondateur pour les Rouges et Blancs.