Ligue 1 2017/2018 : Les paris de Vavel France (1/2)

Hier soir, Monaco a lancé la saison de Ligue 1 en s'imposant chez lui contre Toulouse 3-2. Chacun y va de ses pronostics concernant la saison à venir. Vavel s'y est essayé aussi.

Ligue 1 2017/2018 : Les paris de Vavel France (1/2)
Monaco champion de France 2016/2017.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, petite présentation des auteurs ayant participé à l'article.

Dylan (@Le__Mee): Membre de Vavel depuis le début d’année et supporter Lyonnais, je préfère écrire sur le cyclisme plutôt que de cracher mon venin sur Bruno Genesio. Mais ça ne m’empêche pas de suivre attentivement le football Européen et plus particulièrement notre chère Liguain.

Lilian (@LiliBordron): Fraîchement recruté par Vavel, je suis d'un oeil attentif le football, la NBA et le tennis. Supporter du FC Metz. Suis-je masochiste ? Certainement. Suiveur des Portland Trail Blazers. Est-ce que je peux me défendre ? Certainement pas. Adorateur du plus grand champion de tous les temps et dans l'attente du 20e. Est-ce un indice ? Certainement.

Hugo (@INFO_PSG_): Bonjour à tous les lecteurs de Vavel ! Je viens d'arriver récemment en tant que rédacteurs pour le site. Je vais m'occuper de la partie Paris-Saint-Germain étant un grand fan de football et de ce club. Je suis un passionné de tout sport aimant les sensations que celui-ci peut nous offrir, du bonheur à la déception le sport est l'une des plus belles choses au monde !

Plébiscite pour Paris Champion

D : Paris. Le Paris Saint-Germain a perdu Jean Kevin Augustin (parti à Leipzig). Heureusement, Neymar arrive pour compenser ce départ. Ils ne se sont pas affaiblis contrairement à leurs adversaires et au contraire le groupe, qui reste stable, semble encore plus fort que la saison dernière avec l’arrivée de Dani Alves. Seul le côté gauche (Kurzawa/Berchiche) à un côté très liguain contrairement au reste de l’équipe. Enfin Unai Emery entame sa seconde saison sur le banc, connaît son groupe et ne connaîtra pas surement pas un début de saison poussif cette fois-ci.

L : Paris. Après le sacre surprise de l’AS Monaco, le Paris-Saint Germain a l’obligation de rétablir l’ordre en allant chercher le titre et si possible, avec la manière. Le club de la capitale a été souvent moqué pour les refus successifs qu’il a essuyé durant ce mercato mais il s’est renforcé avec les arrivées de Alves mais surtout Neymar. Du côté des poursuivants, Monaco paraît moins fort. Ils ont perdu des joueurs clés qui ont permis la conquête du titre l’an dernier (Silva, Mendy, Mbappé ?). Quant aux Niçois, ils tenteront d’assurer une place sur le podium avant de viser plus haut. À mon sens, aucune autre équipe de Ligue 1 ne peut avoir d’ambitions crédibles pour le titre. Je mise donc sur un titre du PSG côté à 1,01.

H : Paris. Certes je suis un grand fan du PSG mais en étant impartial il faut avouer que cette équipe sera l'immense favori au titre cette saison. Les recrues et les changements apportés au club comme la venue d’Antero Henrique au poste de directeur sportif font que l'équipe n'a peut-être jamais été aussi forte sur le papier depuis sa création. L'arrivée de Neymar ou bien celle de Daniel Alves vont tirer l'équipe jusqu'au sommet du championnat. De plus le seul concurrent potentiel au titre (Monaco) a été très largement amputé de nombreux départs qui devrait rendre l'équipe beaucoup moins compétitive que la saison précédente.

Monaco, dauphin de Paris

D : Monaco et Nice. La bataille sera sûrement très serrée jusqu’au bout pour le podium. Monaco sort d’une saison extraordinaire, a perdu des hommes importants (Mendy, Bakayoko, Mendy, Silva) et de précieux remplaçants comme Germain et Dirar qu’il sera difficile de remplacer. Ils pourraient encore se voir affaiblir (Mbappe, Fabinho, Lemar). Mais ils ont recruté en conséquence (Tielemans, Kongolo, Meite, Mboula ainsi que Rony Lopes revenu de prêt). Et cela devrait continuer d’ici fin août. Pas sûr qu’ils titillent le PSG encore cette année mais ils devraient aisément jouer une place sur le podium. Nice s’est affaibli dans une moindre mesure (Pereira, Belhanda) mais fait tout pour conserver le reste de son effectif, Séri notamment. Ils conservent leur colonne vertébrale Cardinale - Dante - Seri - Balotelli ou Plea au choix. Le seul bémol c’est qu’ils joueront une coupe d’europe, une première pour 75% de l’effectif. Il faudra voir comment ils gèreront ça. Le principal atout c’est Lucien Favre. Tacticien hors pair, chaque joueur qu’il intègre dans le collectif semble sublimé. Comme Srarfi qui fait déjà oublier Belhanda alors qu’il n’a que 20 ans et est arrivé seulement en janvier dernier.

L : Monaco et Nice. L’effectif monégasque semble trop court pour jouer le titre. En revanche, les joueurs de Leonardo Jardim devraient pouvoir conserver une place sur le podium. Comme chaque année, l’AS Monaco a laissé partir de (trop?) nombreux cadres et joueurs de devoirs. Les dirigeants monégasques ont tenté de compenser, comme à leur habitude, par une ribambelle de jeunes joueurs de talent (Tielemans, Kongolo, Mboula). Le club de la principauté n’a plus quitté le podium depuis son retour dans l’élite en 2013 et il n’a pas l’intention de commencer cette saison. Chez le voisin Niçois, on a aussi essuyé quelques pertes (Belhanda, Pereira) ce qui va permettre la mise en avant de jeunes joueurs du cru Niçois (Srarfi, Marcel). Néanmoins, la coupe d’Europe pourrait être un frein si le club ne parvient à recruter quelques joueurs en plus. Mais avec Lucien Favre à sa tête, l’équipe continuera de proposer un football léché et efficace. Du côté des outsiders, attention aux deux Olympiques, au Lille de Bielsa et aux Girondins de Bordeaux qui pourraient se mêler à la lutte au podium.

H : Monaco et Lille. Oui les Monégasques sur le papier semblent beaucoup moins compétitifs que l'année dernière où ils ont remporté le titre devant le PSG. Cela est dû évidemment au départ de nombreux cadres de l'équipe qui n'ont pas été remplacés, du moins par des joueurs du même niveau. Pourtant des joueurs sont toujours présents et des recrues à gros potentiel comme Tielemans peuvent apporter de la qualité à l'effectif. Il ne faut surtout pas oublier la présence au club de Jardim qui produit un travail incroyable depuis quelques années dans ce club de Monaco. Même si je ne pense pas que l'équipe puisse prendre le titre encore cette année au PSG, une deuxième place en championnat est fort probable. Je vois bien la présence de Lille sur le podium de la ligue 1. Ils ont tous les moyens à leur disposition pour être l'équipe surprise de cette année. La présence de Bielsa comme entraîneur et de magnifique recrue comme Thiago Maia vont être des éléments importants à la belle saison de l'équipe lilloise.

Grosse bataille pour l'Europa League

D : Lyon et Lille. Peu miseront sûrement sur ce duo. Les faiblesses de l’un sont la force de l’autre et vice-versa. C’est pour ça qu’ils auront du mal à jouer le podium. Lyon a de très fortes individualités, qui ont prouvé au haut niveau, même en ayant perdu Lacazette et Tolisso tandis que Lille mise sur une jeunesse à l’instar d’un Monaco, capable du bon comme du moins bon. Le LOSC a l’avantage d’avoir Bielsa un coach un peu fou, il n’est pas surnommé El Loco pour rien, qui a des convictions, plutôt offensive et qui sortent de l’ordinaire ambiant de la Liguain mais qui ont déjà fait leurs preuves Ligue 1, 4e avec l’OM en 2014/2015. Alors que l’OL a un entraîneur qui semble plus être dans une partie de Football Manager, qu’entraîneur de L1 avec un projet de jeu, qu’on cherche à chaque match et qui s’est appauvri depuis qu’il a été intronisé par l’institution le 23 décembre 2015. Mais l’OL a déjà vécu une saison affreuse dans le jeu tout en réussissant à terminer 4e, pourquoi pas de nouveau. D’autant que Bruno Genesio, semble déjà avoir utilisé son totem d’immunité lors du dernier conseil et pourrait sauter si les rouges font une alliance contre lui.

L : Marseille et Lille. Dans la course à l’Europe, la grande majorité des équipes se sont renforcés mais des forces et des faiblesses demeurent. Marseille paraît l’équipe la mieux armée avec des joueurs habitués aux joutes européennes (Germain, Gustavo, Rami) mais possède un banc déséquilibré. Lille est l’équipe qui s’est la plus renforcée en enregistrant l’arrivée d’au moins 10 nouveaux joueurs (Malcuit, Pepe, Lé, Thiago Maia) et d’un nouvel entraîneur, Marcelo Bielsa. Lyon s’est montré également très actif sur le marché des transferts tant sur les départs (Lacazette, Tolisso, Gonalons, Bruno Génésio) que les arrivées (Mariano, Marcelo, Traoré). Trop de changements pour viser les places européennes ? Sur les bords de la Gironde, on mise sur une continuité d’effectif et la construction d’une équipe cohérente sous la houlette de Jocelyn Gourvennec. Les matchs du jeudi soir risquent peut-être de coûter aux Européens actuels que sont Marseille et Bordeaux. Pour ma part, je miserai donc sur le champions project et le LOSC d’El Loco.

H : Nice et Lyon. Deux équipes qui peuvent avoir le potentiel pour se hisser sur le podium du championnat, mais la présence des deux gros de la ligue 1 (Monaco et Paris) ainsi que la magnifique équipe surprise de cette année (Lille) font qu'elles devront se contenter d'une place en Europa League pour la saison 2018/2019. Leur non-présence dans les trois premières places va être due pour l’OL aux départs de l'un des meilleurs attaquants de ses dernières années en championnat (Lacazette) et du départ d'un cadre de l'équipe en la personne de Tolisso. La présence de Bruno Genesio sur le banc ne devrait pas améliorer les choses...Mais attention au possible retour de Fekir qui a fait une magnifique présaison. Pour Nice des doutes peuvent toujours avoir lieu sur leur attaquant Balotelli, va-t-il confirmer ou non sa belle saison? Sa forme sera un élément important à leur saison surtout quand on voit l'importance du joueur dans le vestiaire et du désordre que celui-ci pourrait créer...Malgré ce doute le club va posséder une belle équipe capable d'arracher une quatrième place en ligue 1.

Amiens déjà condamné ?

D : Amiens/Troyes/Metz. Amiens et Troyes, tiennent un peu le même combat. Un effectif vraiment en dessous de la moyenne du championnat. Ils ont dû compléter leurs effectifs respectifs avec des joueurs expérimentés mais limités. Notamment à Amiens où Gael Kakuta et Issa Cissokho font figure de joueurs les plus expérimentés. Troyes a fait un recrutement un peu plus solide et malgré un jeu plutôt alléchant en L2 la saison dernière, ça risque de manquer d’efficacité devant. Contrairement à Strasbourg ou l’ossature de l’effectif semble un peu plus solide pour la Ligue 1. Metz s’est maintenu assez facilement l’an passé mais a perdu des éléments clés à l’intersaison. Dont Sarr, Diabaté et Erding, trois éléments offensifs qui pèsent la moitié des buts de leur équipe la saison dernière. Quand on voit les joueurs venus les remplacer, l’heure n’est pas forcément à l’optimisme du côté des supporters Messins. Il reste encore un mois pour se renforcer et nul doute qu’ils se serviront des 17M récoltés lors du transfert de Sarr pour le faire.

L : Amiens/Caen/Metz. Comme chaque année, les candidats au maintien seront nombreux. Deux équipes paraissent clairement en dessous : Caen et Amiens. Le 1er a déjà flirté dangereusement avec la zone de relégation l’an passé et a perdu des cadres de son vestiaire durant l’intersaison (Adéoti, Yahia, Ben Youssef). Le second va découvrir la ligue 1 pour la première fois de son histoire. La quasi-totalité de l’effectif va découvrir l’élite et les mouvements opérés sur le mercato (Bodmer et Kakuta) ne semblent pas suffisants. Enfin, je réserve la place de barragiste au FC Metz. Un mercato estival mitigé et un début de calendrier des plus relevé pourraient contraindre les Grenats à une saison compliquée (pis avouez qu’un barrage contre le RC Lens, ça aurait de la gueule non ?).

H : Troyes/Amiens/Caen. Trois équipes qui vont se battre toute l'année contre une relégation mais qui n’y arriveront pas. À cause d'un effectif bien trop faible pour espérer autre chose en championnat. On se souvient encore de la saison catastrophique de Troyes en ligue 1 il y a deux ans, l'équipe devrait malheureusement se rapprocher d'une performance similaire. Du côté de Metz la sanction va se rapprocher de celle de Troyes, avec des départs importants en attaque qui n'ont pas été remplacés cela sera compliqué pour eux d'espérer mieux qu'une bataille contre la relégation. Amiens tout comme Troyes a un effectif bien trop faible pour un championnat français certes pas du niveau de la premiere league mais qui demande malgré tout des joueurs d'un cran au-dessus.

Les deux olympiques sous la menace

D : OM. Le projet McCourt semblait alléchant surtout que le président Jacques-Henri Eyrault avait annoncé la couleur. Mais on est le 3 août à 3 jours du début du championnat pour les marseillais et hormis les arrivées de Germain, Luiz Gustavo, Rami et le retour de Mandanda il n’y a pas l’ombre d’une grosse arrivée. La défense, expérimenté est très loin d’être une assurance tout risques. Le milieu à 3 semble déséquilibré entre Gustavo qui doit assurer seul l’aspect défensif, Lopez et Sanson trop porté vers l’attaque. Difficile de critiquer l’attaque Olympienne mais pour l’instant elle manque de profondeur d’effectif. Alors oui, ça risque de passer contre des équipes plus faibles mais dans les gros matchs on verra, s’il ne se renforce pas, de grosses carences. Ce n’est pas tant l’équipe qui va faire un flop, elle sera sûrement à sa place, mais plus le projet vendu qui est bien moins sexy que prévu.

L : Lyon. Le formidable outil risque d’être le théâtre de nombreuses désillusions cette saison. Le club a essuyé le départ de nombre de ses cadres (Lacazette, Tolisso et Gonalons) durant ce mercato estival. Une page se tourne. Du coup, place aux jeunes avec les arrivées successives du madrilène Mariano, du bourreau des Lyonnais lors de la dernière C3 (Bertrand Traoré), du brésilien Marcelo et d’une pléthore de latéraux (Marçal, Tête, Mendy). Si on résume bien, l’OL a perdu cet été son capitaine et son meilleur buteur. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’aucun joueur de leur calibre n’est venu les remplacer. L’OL fait le pari de miser sur de jeunes joueurs prometteurs, comme ils ont pu le faire dans le passé me direz vous.. Cependant, l’équipe semble bancale. Le trio d’attaque (Traoré-Mariano-Memphis) a fière allure sur le papier mais sauront-ils faire oublier Alexandre Lacazette ? La défense, fébrile la saison dernière, s’est renforcé sur les côtés mais reste toujours bancale dans l’axe (départ de Mammana compensé par Marcelo). Le milieu de terrain semble dépeuplé. Tousart et Ferri ne pourront pas faire oublier Gonalons et Tolisso. Enfin, comment aborder l’Olympique Lyonnais sans évoquer son coach, Bruno Génésio ? Critiqué depuis des mois pour - l’inexistence - de système de jeu par les médias, et tout récemment par son président, l’ex-adjoint de Fournier et Garde est encore en place. Pour combien de temps encore ? Le début de saison risque d’être crucial..

H : Marseille. Je ne pense pas que cette équipe sera le flop de cette saison car je suis pour le PSG mais car le projet vendu par McCourt semble un peu court (désolé pour la blague). Plus sérieusement l'ensemble des fans de l’OM et même des Français pensaient voir arriver un projet qui semblait très ambitieux mais la vérité est là, des arrivées de joueurs vieillissants ou l'absence d'un grand attaquant font penser que le projet de Marseille n'est pas celui auquel la France s'attendait. Cependant l'équipe devrait figurer entre la 10ème et 5ème place du championnat avec une belle bataille pour l’Europa League avec Lyon ainsi que Nice. Cela serait un énorme flop par rapport au projet vendu mais le niveau de l'équipe ne peut actuellement pas espérer mieux. À noter que le mercato n'est pas terminé et qu'une belle surprise comme Bacca en attaque pourrait faire changer ma prédiction.

Avec la participation de Dy Lan, Lilian Bordron, Hugo d'Ambrosio.


Share on Facebook