Uran s'impose d'un boyau

Rigoberto Uran a crucifié tous les spectateurs Français en remportant d'un boyau devant Warren Barguil la neuvième étape.

Uran s'impose d'un boyau
Le sprint victorieux d'Uran.

L'étape la plus difficile de ce Tour de France et peut-être même toutes éditions confondues au programme du jour. Avec l'inédit Mont du Chat (8,7 km à 10,3%) qui se dressait devant les coureurs.

Une étape qui partait en montée, fatal à Arnaud Démare déjà en difficulté, est lâché au bout de 400 mètres et au bout de l'étape est hors-délai et quitte la grande boucle. Terrible désillusion pour le Français après une première semaine exceptionnelle pour lui. L'échappée part beaucoup plus facilement qu'hier, les plus costauds sont sortis. 38 exactement devant avec notamment Pinot, Barguil, Roglic, Rolland, Gallopin, Pantano ... Sunweb a placé 5 coureurs à l'avant dont Matthews pour le maillot vert. C'est elle qui fait le tempo devant.

En début d'étape, plusieurs chutes dans les descentes dont Gesink, Mori et Herrada qui jettent l'éponge. Le fil rouge de la journée c'est le classement de la montagne avec 85 points distribués au total. Pinot, Barguil et Roglic se font notamment les sprints aux sommets. 6 minutes au sommet du col de la Biche pour les échappées où Roglic passe en tête. AG2R, 3 hommes dans l'échappée fait la descente à fond. Tout comme dans le peloton. L'échappée se scinde en 2. Barguil, Pantano, Vuillermoz, Bakelants, Domont, Benoot et Poljanski se retrouvent à l'avant. Alors qu'à l'arrière, la descente des terre et ciel poussent à la faute Geraint Thomas et Rafal Majka. Le Britannique est contraint à l'abandon et Christopher Froome perd son plus fidèle lieutenant. Le Polonais poursuit sa route mais en termine très loin. Bardet a continué et a distancé Froome et Contador mais tout rentre dans l'ordre au pied.

Le Grand Colombier

Dans le Grand Colombier Barguil s'isole avec Benoot. Le Breton passe en tête et endosse le maillot à pois. Alors que Contador dans le peloton chute dans la montée, touchant une roue. Sans conséquence. Un regroupement se fait devant dans la vallée avant le sprint alors que Matthews est toujours là et vient cueillir 15 points supplémentaires. Gallopin qui a suivi le sprint avec Bakelants, en profitent pour s'échapper. Au pied du Mont du Chat, les deux ont 1 minute d'avance sur les poursuivants et 3 minutes sur un peloton emmené par la Sky. Rapidement Barguil revenu de l'arrière sur Gallopin, se retrouve seul pour la victoire. Dans le groupe des favoris, Aru attaque à 6 kilomètres du sommet alors qu'il a vu que Froome avait un ennui mécanique. Il est suivi par tout le monde et finalement se décide à attendre Froome. Contador est lâché à 2 kilomètres du sommet alors qu'il n'y a pas eu d'attaques. Une désillusion pour El Pistolero mais pas une surprise pour l'Espagnol qui n'a plus le niveau de ses premières années. A partir de ce moment, on assiste à quelques attaques. D'abord Aru puis Porte et enfin un contre de Froome qui permet de faire l'écrémage chez favoris. Une attaque fatale à Quintana qui finalement n'a pas opté pour la meilleure préparation en disputant le Giro. Fabio Aru et Romain Bardet sont au rupteur mais s'accrochent. Warrend Barguil passe en tête avec 25 secondes sur le groupe maillot jaune. Quintana est à 1 minute et Contador à 3 minutes.

Porte quitte le Tour

Fulgsang fait la descente pour la victoire d'étape et reprendre Barguil. Une descente rapide et sinueuse sur une route humide. Une descente qui va marquer la légende de ce Tour 2017. Richie Porte sort de la route et balaye littéralement Daniel Martin avec lui. Uran et Bardet passent à travers les gouttes. Une très grosse chute qui contrait Porte à abandonner alors que l'Irlandais, très abîmé, continu sa route mais perd toutes ses chances au général. La course continue à l'avant, Bardet qui connaît parfaitement la descente se place en tête et prend tous les risques. Il distance les autres favoris et revient sur Barguil en bas de la descente, qu'il lâche dans une côte non répertoriée. C'est un véritable contre-la-montre que s'impose Bardet face à Froome, Aru, Fulgsang et Uran qui unissent leurs efforts. Bardet sera revu à 2 kilomètres de l'arrivée. Il n'aura pas manqué grand-chose au dernier second du Tour de France. On se dirige vers un sprint à 6 puisque Barguil est resté dans les roues. Fulgsang lance le sprint de loin. Uran le déborde et est au coude à coude avec Barguil sur la ligne. Les commissaires ont besoin de la photo finish pour départager les deux hommes. La victoire revient au colombien. Une image de déjà vue entre les deux grimpeurs. Sur la Vuelta 2013, ils s'étaient déjà disputé la victoire à la photo finish mais c'était le Breton qui avait eu le dernier mot.

Une étape qui va laisser énormément de trace et va marquer ce Tour de France 2017 de son empreinte. Bien que le suspense pour la victoire reste encore à son paroxysme. Les 4 premiers du général se tiennent en 1 minute.

Classement de l'étape

  1. Rigoberto Uran (Cannondale)
  2. Warren Barguil (Sunweb) " "
  3. Christopher Froome (Sky) " "
  4. Romain Bardet (AG2R) " "
  5. Fabio Aru (Astana) " "
  6. Jakob Fulgsang (Astana) " "
  7. George Bennett (Lotto Jumbo) 1'15"
  8. Mikel Landa (Sky) " "
  9. Daniel Martin (Quick Step) " "
  10. Nairo Quintana (Movistar) " "

Classement général

  1. Christopher Froome (Sky)
  2. Fabio Aru (Astana) 18"
  3. Romain Bardet (AG2R) 51"
  4. Rigoberto Uran (Cannondale) 55"
  5. Jakob Fulgsang (Astana) 1'37"
  6. Daniel Martin (Quick Step) 1'44"
  7. Simon Yates (Orica) 2'02"
  8. Nairo Quintana (Movistar) 2'13"
  9. Mikel Landa (Sky) 3'06"
  10. George Bennet (Lotto Jumbo) 3'53"

Cyclisme