La victoire et les pois pour Calmejane

Lilian Calmejane dispute son premier Tour de France mais cela ne l'a empêché de réaliser un gros numéro vers la Station Rousse.

La victoire et les pois pour Calmejane
Première participation au Tour de France et première victoire.

Après une semaine où les équipes de sprinteurs ont contrôlé la course sans relâche, les baroudeurs avaient enfin une fenêtre de tir pour se disputer la victoire. Une étape que beaucoup avaient cochée sur leur roadbook étant donné que l'arrivée se situait sur un plateau d'une dizaine de kilomètres après le dernier sommet. Peu propice à des attaques des favoris. Le début d'étape est animé et ça roule vite, très vite. Près de 48 kilomètres parcourus dans la première heure de course. Une course cadenassée par Sunweb pour permettre à son sprinteur maison, Michael Matthews, de prendre des points pour le maillot vert. C'est chose faite, bien que battu par Greipel sur la ligne. Alors qu'Arnaud Demare, souffrant depuis hier, est lâché très rapidement et ne reviendra jamais dans le peloton. Une journée galère après un début de Tour parfait pour le picard.

L'échappée se dessine enfin

Après le sprint intermédiaire, un groupe parvient à sortir après deux heures de bataille. Un groupe de 47 coureurs s'échappent du peloton. Un groupe où l'entente n'est pas au beau fixe et deux groupes se forment avant de voir un regroupement général à 50 kilomètres de l'arrivée. On retrouve dans ce groupe Latour, Buchmann, Calmejane, Talansky, Landa, Henao, Roche, Chavanel, Caruso, Barguil, Pauwels, Bakelants, Van Avermaet entre autres. Jamais l'écart ne dépassera plus de 3 minutes 30. Toujours la menace du peloton. Seul un costaud pourra résister au peloton. C'est dans la côte de Viry, classé en deuxième catégorie qui permet de faire le tri dans le groupe devant. Seuls les plus forts restents à l'avant. Il y a là Barguil, Calmejane, Talansky, Roche, Gesink, Pauwels, Bakelants, Clarke et Van Avermaet. Au pied de la montée finale, la montée de la combe de laisia les molunes (11,7km à 6,4%), le peloton n'est situé qu'à 1 minute 30 secondes du groupe de tête et on ne donne pas cher des chances de l'échappée.

Calmejane le plus fort

Le groupe explose devant sous l'impulsion de Roche. Plus que Calmejane, Roche, Gesink, Barguil et Pauwels. Barguil qui en a beaucoup fait toute la journée, ne parvient pas à suivre. Puis Calmejane attaque à 18 kilomètres de l'arrivée. Une attaque tranchante que seul Roche tente de suivre mais ne parvient pas à boucher l'écart qui les sépare et explose à son tour. Seul Gesink est à la poursuite du Français. Le Néerlandais est situé à une quinzaine de secondes et a l'expérience de ces moments. Calmejane passe en tête au sommet avec 28 secondes d'avance sur le Néerlandais. Ca sent bon pour le poulain de Jean-René Bernaudeau. Il emmène grand plateau alors que Gesink semble à l'arrache. Mais coup de tonnerre sous la banderole des 5 kilomètres. L'Albigeois est à l'arrêt, il est perclu de crampe. Il descend 1 ou 2 dents afin de s'oxygéner les jambes et reprendre sa marche en avant. Gesink pas au mieux ne revient pas pour autant et Calmejane file vers la ligne d'arrivée comme si rien ne s'était passé. Il s'offre sa première victoire sur le Tour de France pour sa première participation après la victoire sur la Vuelta l'an passé. Un beau cadeau d'anniversaire pour Jean-René Bernaudeau qui fête ses 61 ans aujourd'hui. Il prend par la même occasion le maillot à pois à Fabio Aru pour 1 point. On le retrouver sûrement dès demain à l'avant pour, pourquoi pas, protéger son maillot puisque 85 points seront distribués.

Statut quo chez les favoris

Les favoris ne se sont pas lancés dans de grandes manoeuvres aujourd'hui en sachant l'étape qui les attendait demain. Cependant, ça a roulé très vite toute l'étape et cela risque de laisser des traces. Seul Guillaume Martin, ceci dit pas très dangereux, est passé à l'attaque dans l'ascension et s'est fait rejoindre sur la ligne. Il prend quand même une belle troisième place. Daniel Martin a tenté de surprendre les Sky sur le plateau mais il a été vite ramené à la raison par le rouleau compresseur.

Classement de l'étape

  1. Lilian Calmejane (Direct Energie)
  2. Robert Gesink (Lotto Jumbo) 37"
  3. Guillaume Martin (Wanty) 50"
  4. Nicolas Roche (BMC) " "
  5. Roman Kreuziger (Orica) " "
  6. Fabio Aru (Astana) " "
  7. Michael Valgren (Astana) " "
  8. Rafal Majka (Bora) " "
  9. Nathan Brown (Cannondale) " "
  10. Romain Hardy (Fortuneo) " "

Classement général

  1. Christopher Froome (Sky)
  2. Geraint Thomas (Sky) 12"
  3. Fabio Aru (Astana) 14"
  4. Daniel Martin (Quick Step) 25"
  5. Richie Porte (BMC) 39"
  6. Simon Yates (Orica) 43"
  7. Romain Bardet (AG2R) 47"
  8. Alberto Contador (Trek) 52"
  9. Nairo Quintana (Movistar) 54"
  10. Rafal Majka (Bora) 1'01"