Spilak en démonstration

A l'issue de la dernière étape de montagne de cette semaine Helvète, Spilak a pris une grosse option pour remporter son deuxième Tour de Suisse en deux ans.

Spilak en démonstration
Spilak éclabousse de son talent le Tour de Suisse.

Comme depuis le départ de ce Tour de Suisse, on s'attendait à du spectacle dans la dernière ascension vers Sölden. On n'a pas été déçu. Cela fait très longtemps que l'on n'a pas assisté à un tel chantier dans une dernière montée. Pourtant 18 hommes avaient pris la poudre d'escampette. On y retrouvait notamment le champion du monde Peter Sagan (Bora), Michael Matthews (Sunweb), Tim Wellens (Lotto Soudal) ou encore Lilian Calmejane (Direct Energie). Mais comme les étapes précédentes, le peloton est vigilant et ne laisse pas partir les fuyards. L'écart ne dépasse pas les 3 minutes et au vu de la montée finale (16,6 km à 8,6%). Ils sont même revus au pied de l'ascension finale.

Le pied de la montée finale est faite par l'équipe Polonaise CCC pour Jan Hirt pour la victoire d'étape car le 12e du dernier Tour d'Italie est très loin au général. Le relais est rapidement pris par les hommes de la Katusha de Simon Spilak. En difficulté hier et qui connaît parfaitement cette montée. Il avait terminé 3e en 2015, sur son tour de Suisse victorieux derrière Thibaut Pinot et Domenico Pozzovivo, l'actuel leader. Le travail fait par Rein Taaramae est impressionnant. Les favoris sont lâchés un par un. D'abord Mathias Frank puis Rui Costa et déjà Domenico Pozzovivo qui visiblement ressent le contrecoup du Giro. On est encore à 13 kilomètres de l'arrivée. Rein Taaramae asphyxie tout le monde. Il reste par conséquent plus que 2 coureurs avec lui. Son leader Simon Spilak et Joe Dombrowski qui ne joue plus rien. A 8 kilomètres, Taaramae s'écarte, Spilak accélère l'allure et lâche son dernier adversaire. Les écarts sont déjà impressionnants. Pozzovivo complètement à la dérive est situé à plus de 2 minutes et un groupe de poursuivants constitué de Caruso, Kruisjwijk, Hirt et Izagirre sont pointés à 1 minute.

Mais l'homme de tête ne parvient pas à creuser davantage étant lui même à fond. Même il perd du temps par rapport à Ion Izagirre qui est sorti du groupe de contre. Après avoir été lâché, il a pris son rythme et revient très fort sur Spilak. Il n'est plus qu'à 30 secondes à 3 kilomètres de l'arrivée. La chance du Slovène était l'avance conséquente ainsi que deux replats dans le final. Il s'offre une très belle victoire et devrait remporter son deuxième tour de Suisse. Les écarts sont très impressionnants. Le porteur du maillot jaune perd presque 3 minutes.

Classement de l'étape

  1. Simon Spilak (Katusha)
  2. Ion Izagirre (Bahrain) 22"
  3. Joe Dombrowski (Cannondale) 36"
  4. Damiano Caruso (BMC) 1'04"
  5. Steven Kruisjwijk (Lotto Jumbo) " "
  6. Jan Hirt (CCC) 1'07"
  7. Rein Taaramae (Katusha) 1'33"
  8. Mikel Nieve (Sky) 1'47"
  9. Rui Costa (UAE Team Emirats) 1'53"
  10. Pello Bilbao (Astana) 2'40"

Classement général

  1. Simon Spilak (Katusha)
  2. Damiano Caruso (BMC) 52"
  3. Steven Kruisjwijk (Lotto Jumbo) 1'05"
  4. Domenico Pozzovivo (AG2R) 2'28"
  5. Rui Costa (UAE Team Emirats) 2'35"
  6. Mathias Frank (AG2R) 2'51"
  7. Mikel Nieve (Sky) 2'54"
  8. Ion Izagirre (Bahrain) 3'51"
  9. Marc Soler (Movistar) 4'07"
  10. Pello Bilbao (Astana) 4'10"

Share on Facebook