Dauphiné : Thomas De Gendt était le plus fort

Profitant de l'apathie du peloton, Thomas De Gendt a distancé tous ses compagnons d'échappée pour s'offrir la première étape du Dauphiné 2017 à Saint-Étienne. Il en profite pour prendre également le maillot jaune, et le maillot blanc à pois rouges.

Dauphiné : Thomas De Gendt était le plus fort
Troisième en partant de la gauche, Thomas De Gendt a battu ses compagnons d'échappée (Twitter @sporza_koers)

Le Tour de France se rapproche à grands pas, et pour préparer la Grande Boucle, quoi de mieux que le Critérium du Dauphiné Libéré. Comme tous les mois de juin, la course se disputant près des Alpes débutait donc ce dimanche avec une étape autour de Saint-Étienne. Une étape très accidentée avec de nombreuses bosses casse-pattes qui pouvait sourire aux attaquants au vu du profil.

Un peloton trop passif se fait piéger

Ainsi, le début d’étape est très animé, et ils sont finalement sept à se dégager pour former une échappée : Thomas De Gendt (Lotto-Soudal), Axel Domont (AG2R), Antonio Nibali (Bahreïn-Merida), Silvio Herklotz (Bora), Romain Sicard (Direct Energie), Delio Fernandez et Angel Madrazo (Delko-Marseille). Toujours très actif lorsqu’il est à l’avant de la course, Thomas De Gendt avait un objectif prioritaire en tête : le maillot de meilleur grimpeur.

Le Belge s’en est emparé en cumulant les premières places aux différents grands prix de la montagne répartis sur le parcours. Derrière, le peloton laisse du champ à cette échappée, réduit l’écart, mais pas suffisamment pour inquiéter les hommes de tête. Ces derniers parviennent ainsi à conserver plus de 3 minutes à 25 kilomètres de l’arrivée. Les sprinteurs n’ayant pas réussi à suivre, les équipes ne se donnent pas totalement, et laissent donc l’échappée se disputer la victoire.

Axel Domont n'a pas pu résister

Dans le circuit final que les coureurs empruntent trois fois, Thomas De Gendt fait exploser le groupe d’échappée lors du deuxième passage en accélérant dans la Côte de Rochetaillée. Seul Axel Domont parvient à suivre le Belge. Les cinq autres derrière sont lâchés et voient la victoire leur filer sous le nez. Mais on le sait, quand Thomas De Gendt est dans une échappée, il est difficile pour les autres de croire à la victoire. Lors de la dernière ascension, Domont craque et lâche le sillage du coureur de Lotto-Soudal.

Ce dernier s’offre un matelas confortable d’avance au sommet et rallie ensuite Saint-Etienne sereinement, pour s’offrir la première victoire de sa carrière sur le Dauphiné. Derrière, Axel Domont conserve la deuxième place et terminé à 43 secondes, et Diego Ulissi prend la 3e place, dans le même temps que Pierre Latour et Emanuel Buchmann. Deux secondes derrière, Sonny Colbrelli a réglé le sprint du peloton. Prochaine étape dès demain entre Saint-Chamond et Arlanc. Une étape qui présente quatre difficultés, mais dans les 100 premiers kilomètres de course. Les sprinteurs devraient donc être à la fête, contrairement à ce dimanche!

Cyclisme