Het Nieuwsblad : Van Avermaet se paye de nouveau Sagan

Comme en 2016, Greg Van Avermaet lève les bras devant Peter Sagan à l'arrivée de l'Het Nieuwsblad. Sep Vanmarcke complète le podium.

Het Nieuwsblad : Van Avermaet se paye de nouveau Sagan
Greg Van Avermaet plus rapide que Peter Sagan et Sep Vanmarcke au Het Nieuwsblad.

Pour cette première classique de la saison, les coureurs avaient rendez-vous en Belgique à Gent. Le vainqueur sortant, Greg Van Avermaet était bien présent pour défendre son titre. C'est une échappée de six hommes qui va animer le début de course. On retrouve Justin Jules (VerandaClassic WB), Gediminias Bagdonas (AG2R La Mondiale), Leigh Howard (AquaBlue Sport), Mike Teunissen (Sunweb), Preben Van Hecke (Topsport Vlaanderen), Brian Van Goethem (Roompot). Des coureurs qui avaient l'idée en tête de reproduire l'échappée d'Alexis Gougeard l'an passé qui lui avait permis de terminer cinquième. Une échappée qui sera reprise tardivement, Mike Teunissen sera le mieux classé avec sa douzième place.

La course dans le peloton n'a commencé bien plus tard. A l'approche mont Taaienberg, une chute en tête de peloton a changé le film de la course puisqu'elle a impliqué des favoris. On a retrouvé impliqué Alexander Kristoff, Tom Boonen, déjà tombé en début de course et qui perdra trois minutes et abandonnera ou encore Tiesj Benoot. Dans ce mont Taaienberg, ce sont les Trek Segafredo qui lancent la première offensive. Jasper Stuyven et Edward Theuns imposent un gros rythme avec Greg Van Avermaet et Sep Vanmarcke. Un regroupement avec quelques leaders rescapés s'effectue après ce mont avec notamment Peter Sagan. C'est dans l'Eikenberg que va se dessiner le podium de la course. Sous l'impulsion de Peter Sagan, s'en va avec Sep Vanmarcke et Greg Van Avermaet. A 40 kilomètres de l'arrivée, ces trois coureurs reviennent sur l'échappée et possèdent 40 secondes d'avance sur un groupe en poursuite composé notamment de Luke Rowe, Oliver Naesen, Jasper Stuyven ou encore les Quick Step, grands battus de la journée. Ils ne parviendront jamais à revenir.

La fin de course est un bras de fer entre le groupe de tête et le groupe de contre. Dans le Molenberg et le Paddestraat, Sep Vanmarcke tente de lâcher ses compagnons. Hormis l'échappée matinale, un trio Vanmarcke, Van Avermaet et Sagan se forme et résiste aux poursuivants. l'entente entre les trois est parfaite et la victoire va se jouer au sprint. A ce petit jeu c'est Greg Van Avermaet qui est le plus malin. Il va refaire le coup de 2016 à Peter Sagan en prenant l'intérieur et n'a plus qu'à résister au champion du monde. On a donc les deux mêmes coureurs aux deux premières places qu'en 2016 et Sep Vanmarcke vient remplacer Tiesj Benoot sur la troisième marche du podium. Fabio Felline vient échouer au pied du podium devant Oscar Gatto et Luke Rowe. Le premier Français est Adrien Petit à la dixième place. La tournée d'adieux de Tom Boonen sur les classiques commence donc par un abandon, lui qui prendra sa retraite au soir de Paris-Roubaix.

Cyclisme