NBA Week 9 : Chicago prend le taureau par les cornes

Chaque semaine, Vavel vous proposera de revenir sur la semaine NBA passée. Du match aux joueurs de la semaine en passant par la suggestion pour la semaine suivante, analyse de l'actualité NBA avec du sérieux et un poil d'humour. Au programme cette semaine, Chicago qui quitte la 15e place à l'Est, les Rockets de Houston qui visent la lune avec leurs 13 wins de suite, KD et LeBron qui portent chacun leur équipe à une 2e place de Conférence (Ouest et Est).

NBA Week 9 : Chicago prend le taureau par les cornes
Nikola Mirotic en mode Beast (Source : Chicago Sun - Times)

Match de la semaine : Philadelphie 76ers - Oklahoma City Thunder (117-119)

On aurait pu parler d'un choc texan entre les Rockets de Houston et les Spurs de San Antonio, ou encore d'un derby new-yorkais entre les Nets de Brooklyn et les Knicks de New York. Mais non. Non, ce qui nous a marqué cette semaine en NBA, c'est le Philadelphia 76ers - Oklahoma City Thunder. Objectivement, 3 OT (OverTime - Prolongations), ça n'arrive pas tous les jours. Déjà une prolongation au basket, c'est pas courant. 3, ça arrive aussi souvent que le nombre de fois où Tony Parker a dunké dans sa carrière. Vous l'aurez compris, c'est donc mémorable. Ce match s'est déroulé au Wells Fargo Center, à Philadelphie. C'est pourtant le Thunder qui a fait parler la foudre en allant s'imposer de 2 petits points 117-119. Un Joel Embiid en mode mixtape (34 points à 11-17 FG et 12-13 au LF - 8 rebonds - 6 passes) et un Ben Simmons en quasi triple-double (12 points - 9 rebonds - 12 passes) versus l'armada d'OKC. Russell Westbrook en vrai triple-double cette fois-ci (27 points - 17 rebonds - 15 passes), Paul George en 24 points - 5 rebonds - 4 interceptions et Carmelo Anthony en 24 points (10-13 à 2 pts) et 8 rebonds. Le plus de ce match ? Du bon trashtalk comme on aime entre Joel Embiid et Russel Westbrook. On aurait été du genre à faire de l'humour si ce match avait été le fer de lance pour OKC cette saison. Aller taper une équipe avec des All-Stars ou futurs All-Stars et playoffable à l'Est, on tenait du match référence et ce n'était pas accordé à toutes les équipes. Oui mais voilà, OKC c'est OKC, et après un match référence, les joueurs de Billy Donovan ont toujours la bonne idée en tête de perdre un match, histoire qu'on mette pas trop d'espoirs sur eux. Alors, par hommage pour cette équipe qui disparaît tragiquement après une belle victoire, nous ne ferons pas d'humour sur cette partie de résumé comme le veut la tradition des NBA Week. Perdre de 15 points à New-York est impardonnable, surtout quand on sait que Kristaps Porzingis est absent.

"Go home !" (Source : NBA.com)  

Joueur de la semaine à l’Est : LBJ

Encore et toujours, le King est éternel, et si l'on peut se demander qui sera MVP cette année car la concurrence est rude, une chose est sûre, il faudra compter sur LeBron James. Plus chaud que jamais au MVP Ranking, l'ailier des Cavs le démontre encore une fois avec ses stats de mammouth qui ont fait de lui le joueur de la semaine à l'Est : 4 victoires - 3 triple-doubles - 24.8 points à 52.2% au tir - 10.5 rebonds - 13.5 passes et 1.3 interception en 38 minutes. Sur son trône, le King est "in the zone" (coucou P.L.), et personne ne va venir le titiller. Non, même pas un snake (coucou KD).

Source : La Prolong - Wordpress

Joueur de la semaine à l’Ouest : CP3

Et 4 victoires de plus la semaine dernière pour les Rockets, 4 ! C'est chaud, ça va vite, c'est Houston qui prépare un décollage vers les Playoffs. Emmenés par Chris Paul, et co-piloté par James Harden, AirRockets en met plein la vue à ses adversaires. Le meneur monte en puissance et ce n'est pas ses stats qui vont dire le contraire : 26 points à 53.8% au tir, 6.3 rebonds - 7.8 passes et 3.3 interceptions de moyenne. Vous l'aurez compris, si on devait désigner un joueur de la semaine, LeBron James serait tout de même devant. Mais nous, on tire néanmoins notre chapeau à Baby Chris, rien que pour son adaptation parfaite au  style de jeu de la franchise texane. Au passage, c'est la 13e fois qu'il rafle ce trophée. A Houston, on n'a pas de problème. 

Source : SLAMonline

L’équipe au top : Chicago Bulls

A vous de juger si les 13 wins de Houston sont plus remarquables que les 5 wins de Chicago. Mais nous, on retiendra les 5 victoires de suite de Chicago. Parce que là où tu as d'un côté Chris Paul et James Harden, de l'autre tu as Kris Dunn et Justin Holiday. Allez, viens, on va comparer Neymar et Mbappé contre Ketkeophomphone et Toko-Ekambi (on n'a rien contre les attaquants du SCO d'Angers, ne nous en voulez pas). Honnêtement, vous nous auriez dit il y a 1 semaine que la franchise de Chicago serait là où elle en est actuellement, on vous aurait dit d'aller voir un psy parce que les Bulls, c'était pas beau à voir. En même temps, quand tu mets Kris Dunn en meneur, faut pas t'étonner. C'est pas Jason Williams, c'est pas Spud Webb, c'est Kris Dunn. Sauf que depuis peu, il y a eu le retour des blessés de guerre, Nikola Mirotic et Bobby Portis. Petit rappel des faits ? Mi-octobre, Nikola Mirotic et Bobby Portis en sont venus aux mains. Assez fort tout de même, car cela a causé une indisponibilité de longue durée pour l’hispano-monténégrin et une suspension de huit matchs pour l’Américain. Depuis le retour de Mirotic, les deux joueurs sont méconnaissables (c'est peu de le dire) et ils portent les Bulls à cinq victoires d’affilées. On n'arrive toujours pas à décider si, le plus surprenant dans tout ça, c'est que les Bulls soient à 5 victoires d'affilée ou que Portis ne se soit pas fait virer. Dans les 2 cas, c'est une bonne nouvelle pour les Bulls. Hornets, Knicks, Celtics, Jazz, Bucks. Tranquillement, Chicago vient taper des équipes potentiellement toutes playoffables et va grimper à la 14e place de la Conférence Est.

Dunn X Holiday - Red Hot (Source : La Sueur)

L’équipe pas au top : Orlando Magic

Orlando Pas Magic. S'il y a en a bien un qui est constant et performant, c'est bien Nikola Vucevic. Le francophone, sur un nuage depuis le début de la saison, en est à 20.3 points, 12 rebonds et 4.4 assists sur les 10 derniers matchs. Hormis Vucevic, les joueurs de Floride ont du mal à suivre le tempo de tout début de saison. La faute notamment aux absences en ce moment de leurs 2 titulaires, Evan Fournier au poste 2 et Aaron Gordon au poste 4. Ces-derniers cumulent pas moins de 40 points par match. A noter également l'absence du back-up Terrence Ross, qui posait ses 10 pions par match. Une absence qui va peut-être profiter à un joueur comme Mario Hezonja. D'habitude mis en avant par rapport à Luigi, Mario a eu du mal à s'adapter en NBA. Boire la concurrence ou conduire, il faut choisir. Face aux Pistons dimanche soir, il a réalisé son meilleur match en NBA dont un énorme 8/12 à 3 points, 6 rebonds et 3 interceptions. Néanmoins, le Magic reste faible, à l'image de ses défaites face aux Nuggets, aux Hawks, aux Clippers, aux Trail Blazers et aux Pistons. Les-voilà qui dégringolent à la 12e place à l'Est, ascenseur émotionnel pour des fans qui espéraient déjà obtenir l'avantage de terrain en Playoffs.

Nikola Vucevic (Source : Orlando Sentinel)

Suggestion de la Week 10 :

On vous prépare à l'avance pour des évènements, histoire de ne pas oublier que le slogan de la NBA "Where Amazing Happens" ne peut être plus réaliste qu'en ce moment. Le 1er évènement, c'est jeudi à 2h du matin. Un New-York Knicks - Boston Celtics des familles. Un derby East Coast comme on aime. Frankie VS Kyrie, Tim Hardaway Jr (souvent en feu lors des gros matchs) et Porzingod VS Jayson Tatum et Jaylen Brown. Tout cela dans l'antre historique de New York, le Madison Square Garden. Ca va swinguer. Le 2e évènement, c'est du all in one. Vous vous en doutez, on parle bien évidemment du Christmas Day Game de lundi prochain. Vu qu'on aura pas encore sorti de papier sur la Week 10 et une suggestion sur la Week 11 (ou alors c'est que les fêtes de famille ne se seront pas bien déroulées), on préfère vous prévenir dès maintenant. Knicks - 76ers à 18 h, Warriors - Cavaliers à 21 h, Celtics - Wizards à 23h30, Thunder - Rockets à 2 h et Lakers - Timberwolves à 4h30. Est-ce qu'un commentaire s'impose sur ces rencontres, tant elles sont pleines de promesses et de surprises, au vu de la qualité et de la hype de l'effectif ?

Source : NBA on Twitter

Voilà, c'est tout pour cette semaine NBA chez Vavel. Allez, bonne week 10 la famille.