NBA Week 3 : La NBA est déjà en feu!

Chaque semaine, Vavel vous proposera de revenir sur la semaine NBA passée. Du match aux joueurs de la semaine en passant par la suggestion pour la semaine suivante, analyse de l'actualité NBA avec du sérieux et un poil d'humour. Au programme cette semaine, des performances historiques, un Letton et un barbu qui marchent sur leurs adversaires et des Celtics au top de leur forme.

NBA Week 3 : La NBA est déjà en feu!
Kyrie Irving, déjà leader de son équipe

Match de la semaine : Spurs - Warriors (92-112)

Après les confrontations épiques de l'année dernière et notamment le premier match des finales de conférence, ce classique s'annonçait comme un des premiers gros chocs de l'année. Les Warriors débarquent donc à l'AT&T Center motivés après leur début de saison mitigé. En face, les Spurs toujours orphelins de TP et Kawhi Leonard les attendaient de pied ferme pour mettre un terme à leur série de 3 défaites consécutives. Et les texans vont confirmer leurs intentions en attaquant très fort ce match grâce à une grosse adresse extérieure et un bon LaMarcus Aldridge. Conséquence : l'écart monte très vite et atteint presque 20 points au bout de 8 minutes. Une soufflante de Steve Kerr et la machine se relance, la bande à Stephen Curry va vite retrouver des couleurs notamment par l'intermédiaire d'un très bon Klay Thompson, le premier quart-temps se termine sur le score de 33-24 pour les locaux. Dans la lignée des 4 dernières minutes, les Warriors continuent de réduire l'écart et rentrent au vestiaire avec seulement 5 points de retard (55-50), le tout avec un Kevin Durant totalement transparent ou presque puisqu'on l'a quand même vu rater ses 8 premiers shoots du match. Le retour de la mi-temps sera fatal aux hommes d'un Gregg Popovich qui, frustré de voir le match lui échapper, sera expulsé dans le quatrième quart-temps. Avec un KD retrouvé (7 tirs rentrés consécutifs), Golden State va mettre la main sur le match et même corriger leurs adversaires au final avec un écart de 20 points. Le duel attendu aura donc livré un match plutôt plaisant et dominé par les anciens champions notamment grâce à Thompson (27 points à 5/8 à 3 points). En face le L-Train n'aura pas assez pesé sur la rencontre malgré ses 24 points, sûrement à cause de la bonne défense de Draymond Green qui l'a limité à 8/22 au tir.

Joueur de la semaine à l'Est : Kristaps Porzingis

Le grand letton a confirmé son énorme début de saison durant cette semaine. 4 matchs durant lesquels il a compilé 33,5 points, 6,8 rebonds et 3,3 contres de moyenne, des statistiques impressionnantes qui lui permettent d'emmener dans son sillage les Knicks à un bilan positif pour le moment. Le Madison Square Garden a trouvé son nouveau héros en la personne de l'intérieur qui, pour parfaire sa semaine de qualité a planté son plus grand nombre de points en carrière dimanche. 40 unités sur la truffe des Pacers bien incapables de stopper la machine. Si la licorne continue comme ça, le All-Star Game est assuré et il connaîtra peut-être sa première campagne de play-offs.

Joueur de la semaine à l'Ouest : James Harden

On traverse le pays pour le même résultat. Une grosse semaine finie en beauté avec un record en carrière dimanche. Les victimes cette fois : Rudy Gobert et ses compères d'Utah. Le meurtrier : un barbu habitué au trophée hebdomadaire, James Harden. Le Jazz de Quin Snyder a beau être une des meilleures défenses de NBA, aucune équipe ne peut stopper Harden dans un tel soir. Au final : 56 points à 19/25 au tir auxquels il compile 13 passes décisives ! Une performance historique qui lui permet de terminer la semaine avec 36 points et 10 passes de moyenne. Le genre de performance et de semaine qui reste dans les mémoires au moment de voter le MVP, par exemple. Mention spéciale pour Damian Lilliard qui sort une semaine à 34 points et 8 passes, énorme mais insuffisant pour passer devant The Beard.

La performance de la semaine :

James Harden aurait pu figurer dans cette rubrique grâce à son match de dimanche , malheureusement pour lui, LeBron James était en colère mercredi soir et se déplaçait chez la tendre défense de Washington. La suite est violente avec un match de mammouth du King et une ligne de stats hors-normes : 57 points, 11 rebonds, 7 passes, 3 interceptions, 2 contres, 23/34 au tir, 9/9 aux lancers. Un match de fou que LeBron conclut par une victoire 130-122 et qui lui permet d'envoyer un message à toute la Ligue : même si le début de saison des Cavs laisse à désirer, il est toujours le meilleur joueur de la Ligue.

L'équipe au top : Boston Celtics (4 victoires - 0 défaite)

On avait peur pour les Celtics après la terrible blessure de Gordon Hayward au premier match de la saison. Peur d'une trop grosse perte sportive pour les C's qui fasse chuter leurs résultats. Peur, aussi, d'une démobilisation morale de la part d'un groupe qui s'est préparé toute la pré-saison ensemble et qui perd d'entrée un de ses leaders. Finalement, rien de tout ça, 2 matchs pour se mettre en route et l'équipe de Brad Stevens est déjà au top. Portée par un bon Kyrie Irving déjà adapté au style de jeu des verts et surtout une défense monstrueuse, la meilleure de la Ligue sur ce début de saison, avec Al Horford en tête de gondole, les résidents du TD Garden sont impossibles à arrêter. Pour preuve cette semaine 4 victoires, et pas n'importe lesquelles : 2 prétendants au top 4 à l'Ouest (Spurs et OKC) et l'équipe en forme de ce début de saison Orlando. 4 victoires impressionnantes de maîtrise avec une défense asphyxiante, la preuve seulement 94 points encaissés au maximum contre les Spurs et le Thunder. Une semaine qui nous permet de féliciter Brad Stevens pour son énorme boulot qui a réussi à remobiliser son équipe et surtout adapté ses joueurs et ses rotations à la blessure d'Hayward. On ne veut pas s'avancer mais ça sent le Coach of the Year pour Brad.

L'équipe dans le dur : Milwaukee Bucks (0 victoire - 3 défaites)

Après le gros début de saison de Giannis Antetokounmpo, la baisse de régime de ce dernier a été fatale aux hommes de Jason Kidd. La défense de l'équipe du Greek Freak est à la rue (126 points encaissés à Charlotte). L'autre gros problème du côté du Wisconsin est la gestion des fins de match. Par deux fois cette semaine ils perdent des matchs à cause d'un 4ème quart-temps très mal géré : les Pistons (105-96) et les Hornets (126-121) ne se sont pas privés d'exploiter cette faiblesse. Vivement le retour de Jabari Parker, blessé au genou, et l'arrivée d'Eric Bledsoe dans le trade contre Greg Monroe, pour que cette équipe de Milwaukee devienne dangereuse même quand Giannis ne fait pas des matchs hallucinants.

Suggestion pour la quatrième semaine :

Pas de gros chocs pour cette semaine mais quelques matchs intéressants dans le lot tout de même. On vous propose le Golden State - Philadelphie de samedi soir qui sera intéressant car rien que la présence de Joël Embiid et Ben Simmons rend un match cool, de plus la rencontre entre le hype des Sixers et les champions en titre sera à suivre. Sinon le match du dimanche soir aux horaires adaptées à l'Europe (21h30) entre les Raptors et les Celtics est un match attrayant lui aussi.

C'est tout pour cette semaine, on se retrouve bientôt, en attendant, on vous offre les meilleurs actions de la semaine passée en vidéo :