Warriors : Objectif back to back

Le back to back est assez courant en NBA. Le dernier en date c'est le Miami de Lebron au début des années 2010. Les Warriors seraient peut-être déjà au back to back to back s'ils n'avaient pas lamentablement perdu en 2016 en menant 3-1 la série contre les Cavs. Ils sont en quête pour le réussir cette saison.

Warriors : Objectif back to back
Dub Nation

Mouvements :

Arrivées : Jordan Bell (38e choix draft des Bulls), Omri Casspi (Wolves), Nick Young (Lakers), Chris Boucher (Ducks Oregon)

Départs : Matt Barnes (?), Ian Clark (Pelicans)

Prolongations : Stephen Curry, Kevin Durant, Javale McGee, Zaza Pachulia, Shaun Livingston, David West, Andre Iguodala

Stabilité c’est le maître mot des Warriors. Il fallait avant tout prolonger tout ce beau petit monde. Curry 175 Millions sur 5 ans et Durant 53 Millions sur 2 ans soit le PIB des Iles Cook. Si on prend en compte les prolongations de McGee, Pachulia, Iguodala, West et Livingston, les Californiens ont reconduit l’équipe championne hormis Barnes et Clark. Le premier toujours sans équipe, le second qui veut prouver qu’il est capable d’avoir un rôle plus important dans une franchise. Nick Young est venu remplacer Clark. Comme si Golden State n’avait pas assez de shooteur du parking. Swaggy-P c’est 40% à 3 points l’an passé. Pour remplacer Matt Barnes, Omri Casspi. Ils se débarrassent d’un mec qui pourrait les emmerder en dehors des parquets, pour un mec qui a peu joué ces dernières saisons et qui aura envie de montrer sa qualité au sein de l’effectif des Warriors.

Effectif :

Meneur : Steph Curry, Shaun Livingston

Arrière : Klay Thompson, Andre Iguodala, Nick Young, Patrick McCaw

Ailier : Kevin Durant, Omri Casspi

Ailier fort : Draymond Green, Chris Boucher, Kevon Looney, David West

Pivot : Zaza Pachulia, Javale McGee, Damian Jones

Un effectif stable où l’ambiance est au beau fixe. L’horizon est dégagé pour les Warriors avec un seul objectif en vue.

Joueur à suivre : Kevin Durant

Un titre qui se joue à deux. Il fallait faire un choix. Il est sûrement le franchise player des Warriors. C’est lui qui prend la balle quand l’heure est grave. Certes Curry n’est pas en reste mais on ne peut pas dire qu’il y a une guerre d’égo entre les deux. Cela se fait naturellement sur le parquet. Il vient de prolonger sur deux ans. Blessé pendant deux longs mois l’a passé, il a loupé le début des Play-offs mais a fini en trombe. MVP des finales 2017 avec un winning shoot d’anthologie au game 3 en mettant en Y la Quicken Loans Arena. 35 points de moyenne sur la série, il a fait du sale. On touche du bois pour qu’il ne se blesse pas à nouveau mais sinon, on peut attendre de lui d’aller chercher le titre de MVP sur la saison régulière. L’année dernière c’était impensable avec Westbrook et Harden qui ne laissaient même pas les miettes aux autres. Ah tiens tous de la maison des Thunder. Leurs stats devraient être moins hautes avec les arrivées respectives de Chris Paul aux Rockets et Melo et PG au Thunder. C’est pas impossible même avec la présence de Curry et Thompson à ses côtés. Il aura surtout envie de répondre à Westbrook, son désormais meilleur ennemi. Que peut-il faire de plus pour l’obtenir ? Un peu plus d’assists, monter un peu plus ses interceptions, être un peu plus propre à 3 points. Et encore on cherche la petite bête. À une autre époque il aurait déjà été MVP.

Objectif saison : Back to Back

Ils sont favoris c’est une certitude. Le feront-ils ? Ils ont déjà échoué en 2016 face aux Cavaliers. Les obstacles seront plus nombreux déjà dans leur conférence. Le Thunder, les Rockets qui se sont renforcés, sans oublier les Spurs qui sont toujours à l’affût. Ce ne sera pas une partie plaisir pour arriver en finale. On se souvient qu’ils n’avaient pas perdu de match avant le game 4 des finales. Pas sûr qu’ils réussissent cette fois-ci. Maintenant, ils ont l’avantage d’avoir déjà les automatismes que les autres devront travailler. Ils sont passés par là l’an passé. Si l’année, ils savaient avec beaucoup de certitudes d’affronter Lebron en finale, cette année la donne est différente. Ca peut-être tout à fait les Celtics. Il leur faudra un banc sûrement un poil plus fort que l’an passé même si les remplaçants ont pas mal assuré. Et ils ont tellement de marge que même sans banc, on ne voit pas comment ils peuvent gêner.

Meilleur et pire scénario

Back TO Back, invaincu sur toute la saison, Durant most valuable player

Le pire scénario pour les Warriors serait de ne pas être de nouveau champion. Quand on pense que certaines franchise se présentent avec Denzel Valentine comme meilleur joueur.

Pronostic : 67 victoires / 8 défaites / 1e place

Peu de défaites mais pas invaincu. Ca paraît peu probable surtout avec certaines armadas qu’ils affronteront. Un excellent bilan et une première place sans surprise.

NBA