Preview des Blazers 2017/2018 : outsider à l'Ouest ?

Après une saison 2015/2016 surprenante, les Blazers ont déçu la saison dernière. Des blessures et des joueurs n'assumant pas leurs gros chèques signés l'été dernier ont fait stagner l'équipe. Avec l'arrivée de Nurkic, c'est toute une fan base qui reprend espoir pour tenter de revivre de belles histoires en post-season.

Preview des Blazers 2017/2018 : outsider à l'Ouest ?
Un trio qui pourrait poser des problèmes à beaucoup d'équipes cette saison (ballersjournal.com)

Mouvements :

 

Arrivées : Anthony Morrow, Caleb Swanigan (26e choix de draft), Zach Collins (10e choix de draft)

Départs : Allen Crabbe (Brooklyn), Tim Quaterman (Houston)

Prolongations : Neil Olshey (General Manager)

 

En prolongeant son GM cet été, Paul Allen fait confiance à Neil Olshey pour mener les Blazers le plus loin possible. Tu m'étonnes, dès sa 1ere année, le bonhomme a sélectionné Damian Lillard en 6e position de la draft 2012 puis un an plus tard, son compère du back-court, C.J McCollum. Plus récemment, Olshey a réussi un autre coup de génie avec le trade de Nurkic. C'est donc une bonne chose de voir Neil prolonger dans l'Oregon jusqu'en 2021. Maintenant, intéressons nous au mouvement des joueurs. Ayant fait une croix sur le cap-space l’été dernier, le président des opérations basket possédait peu de marge de manœuvre pour opérer des changements au sein du roster. L’objectif était donc de dégraisser l’effectif et surtout les contrats "boulets". Auteur d’une saison moyenne après la signature de son contrat, Allen Crabbe a du faire ses bagages pour Brooklyn tandis qu’Andrew Nicholson faisait le voyage inverse. Portland aura donc signé Allen Crabbe pour rien puisque Nicholson fut coupé dans la foulée par les Blazers. Finalement, la plus grosse activité du front office fut la draft. Détenteur respectivement des choix 15, 20 et 26, les Blazers ont décidé d’effectuer un échange avec Sacramento en donnant leurs picks 15 et 20 en échange du pick 10 des Kings. Ils ont alors sélectionné Zach Collins pour clotûrer le top ten de la draft 2017, un choix contesté dès l’annonce du joueur par Adam Silver. En effet, l’ancien pivot de Gonzaga est doté d’un bon jeu poste ainsi qu’un bon shoot extérieur mais n’est pas NBA ready pour le moment. Ensuite, les Blazers ont choisi Caleb Swanigan en 26e position. Un intérieur robuste, gros rebondeur et fort défenseur, au potentiel limité mais qui pourrait apporter dès ses premières minutes en NBA. A noter la signature anodine de Anthony Morrow au minimum vétéran qui aura droit aux miettes derrière C.J McCollum et Evan Turner.

 

 

Effectif :

 

Meneur : Damian Lillard, Shabazz Napier

Arrière : C.J McCollum, Anthony Morrow, Pat Connaughton

Ailier : Moe Harkless, Evan Turner, Jake Layman

Ailier-fort : Al-Faruq Aminu, Noah Vonleh, Ed Davis, Caleb Swanigan

Pivot : Jusuf Nurkic, Meyers Leonard, Zach Collins

(En gras figure le potentiel 5 majeur aligné en début de saison)

 

Peu ou pas de changements dans le 5 majeur par rapport à la fin de saison dernière. On a récemment appris que Noah Vonleh loupera les deux premières semaines de compétition et sera sûrement remplacé dans le 5 par Aminu (ou Swanigan ?). Avec le départ de Crabbe, le banc se retrouve amputé d’un joueur tournant à plus de 10 points de moyenne. L’apport des rookies sera un point important à surveiller. Enfin, Portland possède pour la première depuis des années un véritable pivot dominant dans la raquette. Un joueur à qui on peut filer la balle au poste bas et permettra alors de soulager le back-court Lillard-C.J. L'impact de Nurkic entrevue en fin de saison dernière donne de l'espoir aux dirigeants de Portland et pourrait leur permettre de franchir un cap.

 

Joueur à suivre : Jusuf Nurkic

 

La saison passée, l’arrivée du Bosnien a changé la face de l’équipe et redonné un nouvel élan permettant notamment aux Blazers d’accéder à la post-season. Le pivot a perdu du poids durant l’intersaison et sera fin prêt pour montrer toute l’étendue de son talent. Surnommé the « Bosnian Beast » , il a déjà conquis Rip City par son scoring au poste bas, sa défense et sa hargne. Il sera un candidat très sérieux au titre MIP. Il faudra également surveiller la saison du rookie Swanigan qui pourrait en surprendre plus d'un.

 

 

Objectif de la saison : Play-offs voire mieux

 

Avec un effectif quasi similaire et l'arrivée de Nurkic, les Blazers se doivent de retourner en play-offs. Ils peuvent même prétendre à passer mais il faudra pour cela tenter d'éviter les spots 8 voire 7 sous peine d'affronter les Warriors. Si Terry Stotts parvient à trouver les bons réglages en défense, attention à Portland qui ne serait pas bon à prendre au 1er tour.

 

Meilleur et pire scénario :

 

Le trio Lillard-McCollum-Nurkic forme un big THREE phénoménal, les roles-players de l’équipe suivent le mouvement et l'équipe se met à défendre (un peu). Ça arrache la 6e place au terme de la régulière et au terme d’une confrontation haute en points face aux Rockets, Portland l’emporte en 7 matchs pour ensuite subir la loi des Warriors en demi-finale de conférence.

Les Blazers n’ont toujours pas compris qu’encaisser plus de 120 points par match n’est pas viable, Nurkic se retrouve trop souvent sur la touche et Meyers Leonard continue de squatter la ligne à 3pts. Une saison similaire à la précédente mais avec le renforcement de l’ouest, les Blazers ne verront pas le mois d’avril.

 

Pronostic : 44 wins et une 7e place

Trois victoires de plus que la saison précédente et un spot assuré en play-offs mais la compétition sera féroce  avec une conférence ouest dés plus dense.

 

NBA