Westbrook-George et la clique à OKC : Une nouvelle ère pour le Thunder ?

Comment aborder ce début de free agency sans évoquer OKC ? Impossible. Un boulot séduisant, des transferts intéressants dont on se doit de parler. Avec l'arrivée de l'All-Star Paul George cet été pour une saison en provenance de l'Indiana, Oklahoma City espère avoir bien plus qu'un rôle de figurant dans cette conférence Ouest si relevée. Pourrait-on parler de "super team" ? Seraient-ils capable de mettre le feu à la West coast ?

Westbrook-George et la clique à OKC : Une nouvelle ère pour le Thunder ?
Westbrook-George, le duo éléctrique du Thunder

Rappel chronologique

Depuis 2011, le Thunder est à la conquête du titre NBA. La franchise effectue une bonne saison régulière, raccourcie pour cause de lock-out. Son ailier Kevin Durant est le meilleur marqueur de la ligue NBA. A ses côtés, un meneur jeune, fougueux et explosif, Russell Westbrook, et un arrière shooteur, James Harden. A eux trois, ils forment l'espoir de toute une ville. Associez-les à un ailier-fort, contreur d'exception et vous tombez sur Serge Ibaka. Un dernier pour la route? De l'expérience, le pivot Kendrick Perkins, alias Perk'. Résultat ? Une finale perdue face au Heat de Lebron James, Dwyane Wade et Chris Bosh qui va laisser des traces. Kevin Durant, avec le rêve de devenir champion NBA, quitte l'Oklahoma en juillet 2016, direction Oakland et ses Warriors de Golden State. James Harden avait aussi quitté la franchise trois saisons plus tôt pour les Rockets de Houston, où il devint meilleur que jamais en tant que meneur. Serge Ibaka, aussi All-Star fut lui échangé dans un trade incluant Victor Oladipo, Domantas Sabonis et Ersan Ilyasova. Lors de la saison 2016-2017, le Thunder n'a plus qu'un All-Star dans ses rangs. Sam Presti, le "GM", ou general manager d'OKC, arrive à prolonger son meneur. L'équipe est donc faite autour de Russell Westbrook. Le franchise player domine la ligue à son poste, fait exploser les stats, péter les compteurs. 81 matchs en triple-double de moyenne (avec 31,6 points - 10,7 rebonds - 10,4 assists). Le "marsupilami" devient MVP de la saison régulière et parvient même à emmener son équipe en playoffs, elle à qui on ne donnait pas une chance en début de saison, tant la reconstruction devait prendre du temps. "Trust the process !"

Et maintenant ?

Vous l'aurez compris, parler de "super team" n'aurait donc pas été possible il y a un an. Pour autant, le début de cette free agency a fait que l'on peut se poser la question. C'est une nouvelle ère, une ère de "super team". Des Warriors de Golden State avec Stephen Curry, Klay Thompson, Kevin Durant et Draymond Green à Cleveland avec Lebron James, Kyrie Irving et Kevin Love en passant par Houston avec Chris Paul et James Harden : la crème de la NBA est là. Et à OKC, on la voulait aussi, sa "super team". Paul George, un shooteur-playmaker, homme "two ways" avec polyvalence bidirectionnelle (aussi bon offensivement que défensivement), l'un des meilleurs ailiers de la ligue actuellement (derrière Lebron James et Kevin Durant), est échangé aux Pacers d'Indiana contre Victor Oladipo et Domantas Sabonis. Une très bonne affaire pour le Thunder d'OKC, digne d'un trade que l'on ferait dans un jeu vidéo. Rappelons tout de même que George, c'est 4X All-Star, 3X All-NBA, 3X All-Defensive, 2010-11 All-Rookie, 2012-13 MIP (Most Improved Player). Techniquement, ce duo est l'un des meilleurs de la ligue, reste à savoir si cela va aussi bien se passer sur le terrain que sur papier. En plus du recrutement de Paul George, une aubaine vu l'inégalité du trade, Taj Gibson, trop cher (28 millions sur 2 ans) fait ses valises et c'est Patrick Patterson qui prend sa place. Un ailier fort en provenance de Toronto, bon shooteur, défenseur et rebondeur (16,5 millions sur 3 ans). Pur défenseur, nommé cette saison dans la All-defensive team, Andre Roberson, dans la franchise depuis 2013, prolonge pour 30 millions sur 3 ans soit 10 par an. Titulaire indiscutable pour ses qualités défensives, il va pouvoir apprendre aux côtés de Paul George. Finalement, c'est Raymond Felton qui signe au Thunder, un bon back-up meneur, où l'expérience dans la ligue parle.

2 All-Star, une défense en béton, l'une des meilleures de la ligue, et une très bonne attaque, dangereuse à 3 points comme en pénétration, en jeu normal (big ball) comme en small ball (préférence sur le côté rapide et athlétique des joueurs). Un rêve de polyvalence, avec un effectif qui a de l'expérience. On est donc clairement sur la base d'une "super team", du moins sur le papier. Reste à savoir si l'entente dans le vestiaire de tous les membres du roster, comme sur le terrain avec un ballon qui tourne bien, feront que le Thunder sera très dangereux. Attention, l'été n'est pas encore fini, et de nombreux trades peuvent encore avoir lieu, mais c'est de très bonne augure pour les fans d'OKC.