NBA Week 15 : Westbrook postérisé , la NBA félicite le Process

Chaque semaine, Vavel vous proposera de revenir sur la semaine NBA passée. Du match aux joueurs de la semaine en passant par la suggestion pour la semaine suivante, analyse de l'actualité NBA avec du sérieux et un poil d'humour. Au programme, un Curry très épicé, la belle-famille royale Middleton qui conteste le trophée du King, un trio du Thunder qui semble avoir trouver la bonne formule et des Pistons qui coincent.

NBA Week 15 : Westbrook postérisé , la NBA félicite le Process
Il est grand vu du parquet ce Camerounais dis donc (Source Image : Complex)

Match de la semaine : Golden State Warriors - Boston Celtics

Un avant-goût des Finales NBA du futur ? LeBrons approved. Plus sérieusement, samedi soir, la NBA nous offrait un must-see entre les leaders de chaque conférence. Les deux équipes ont connu des résultats aux courbes contraires avant ce match. Les Celtics ont quelque peu égaré leur défense tandis que les Warriors, comme à leur habitude, roulent sur la Ligue. Evidemment, qui dit match à l'Oracle Arena, dit ? Les pistoleros sont de sortis et les ficelles tombent comme à Gravelotte. A l'issue d'un premier quart-temps offensif, Boston vire en tête 37-27. Mais on le sait, il faut supporter la pression des hommes de la Baie lors du 3e quart, moment où ils décident de se réveiller pour anéantir tout vos espoirs de wins. Comme un symbole, c'est l'homme au visage d'enfant qui crucifia les Celtics. Curry, qui a déjà montré en début de match que son poignet était en forme, enfila les paniers comme des perles. 3 points en sortie d'écran, de dribble, en catch and shoot, ce que vous voulez mais tout y passe. 18 points dans ce 3e quart et Golden State passe logiquement devant avant l'ultime période. Boston n'a cependant pas dit son dernier mot, porté par son meneur qui se rappela aux bons souvenirs de l'Oracle (Lebron approved now) et réalisa une performance qui aurait pu être mise en avant (37 points à 13/18 au shoot dont 5/6 du parking) si le meneur adverse n'avait pas fait encore mieux. Lors des dernières 100 secondes , Steph Curry marquera 13 points pour finir le boulot et permettre aux Dubs de repartir avec la victoire. Dans le shoot, la création ou pour finir le match, Chef Curry était à son prime et a encore fait étalage de toute sa classe pour remporter sa match-up face à Uncle Drew.

Joueur de la semaine à l'Est : Khris Middleton

Le lieutenant de Giannis Antetokounmpo à l'honneur ! Après l'éviction de Jason Kidd, on était impatient de voir l'impact de cette décision sur l'attitude des joueurs des Bucks. Profitant de l'absence de son franchise player en début de semaine, Khris Middleton a pris l'équipe sous son aile et affiche de belles stats cette semaine : 25,3 points, 5,3 rebonds et 3,3 passes, le tout avec une adresse insolente (64%). Auteur d'une belle saison dans l'ombre du Greak Freak, Khris apporte le peu de spacing dont dispose les Bucks. Middleton ne cesse de progresser depuis son arrivée dans la ligue (20 points de moyenne cette saison) et on est impatient de le voir associé à Giannis et surtout Jabari Parker. Les trois n'ont effectué en tout et pour tout que 3 matchs ensemble.. Si les dirigeants de Milvaukee ne décident pas de tout faire péter comme ils peuvent le laisser penser, cette équipe des Daims sera à surveiller de près.

(Source Image : Behindthebuckpass.com)
(Source Image : Behindthebuckpass.com)

Joueur de la semaine à l'Ouest : Stephen Curry

Depuis son retour de blessure, il y a près d'un mois, Curry truste cette place de meilleur joueur de l'Ouest. Le meneur nous a encore livré une semaine folle permettant à ses Warriors de rester invaincus lors de cette week 15 : 35,3 rebonds, 5 rebonds et 7 passes avec une réussite toujours aussi folle depuis la buvette avec plus de la moitié de ses tirs rentrés à 9m (57% pour être exacte). La saga Curry du mois de janvier est parti pour continuer en février et elle pourra même se prolonger jusqu'en avril quand on fera les comptes pour les votes du MVP. Baby Face ponctue ses stats et marque l'esprit des suiveurs NBA en posant des mixtapes en antenne nationale. Les Celtics en ont fait l'amer expérience ce samedi en voyant Curry leur planter 49 points sur la truffe dont 13 dans les 90 dernières secondes. Ce genre d'exploit marque les esprits et pourrait bien compter à la fin. Sur ce, à la semaine prochaine Steph, same day, same place, President of Weast Coast.

L'équipe au top : Oklahoma City Thunder

Quand tout va mal, on en parle mais il faut aussi souligner quand les affaires roulent. Sur une série de 8 victoires d'affilées, le Thunder a peut-être enfin trouvé la bonne carburation pour aller chercher l'avantage du terrain en PO. Dans les nombreuses critiques envers OKC, on a souvent sorti cette facheuse tendance à ne pas réaliser de séries de wins, à ne pas confirmer des victoires probantes en chokant face à des équipes à leur portée. C'est chose faite désormais et avec la manière. Le calendrier était relativement abordable mais Westbrook et sa bande ont marqué les esprits comme lors de ce match à la Q Arena où OKC a marqué 148 sur la passoire qui fait office de défense à Cleveland. Cette semaine, le Tonnerre d'Oklahoma a respectivement disposé des Wizards, des Pistons et des Sixers. Cette dernière a particulièrement fait parler d'elle. Un début de rivalité commence à naître entre les visages de ces deux franchises, Russel Westbrook et Joël Embiid. Une relation pimentée par un évènement survenu dimanche dernier : le grand Jojo se trouve en tête de raquette, fake le tir à 3 points, voit le Brodie se dresser comme un I devant lui et décide de l'afficher en pleine page sur un poster grandeur nature. L'image est impressionnante et a fait plaisir à toute la Ligue dont les joueurs se font quotidiennenent martyriser par les tomars de Westbeast. Cet évènement reste anecdotique dans la belle série du Thunder qui commence à préchauffer à 3 mois des joutes printanières.

L'équipe pas au top : Detroit Pistons

Stan Van Gundy fait la moue. Le coach à la moustache et ses joueurs peinent à retrouver ce qui avait fait leur succès en début de saison. Detroit n'a pas gagné depuis le.. 11 janvier et une victoire au Barclays Center face aux Nets. Une salle à moitié vide, Reggie Jackson blessé, Avery Bradley qui ne prolongerait pas à Detroit en fin de saison et des rumeurs de trade dans tous les coins. A la porte des play-offs, les Pistons ne veulent pas laisser passer leur chance cette année et seront agressifs sur le marché. Des rumeurs ont circulé autour d'Evan Fournier mais le Français devrait finir la saison en Floride. Van Gundy qui est aussi le manager de la franchise restera à l'affût de la moindre proie pour renforcer son effectif. Car Dede Drummond est bien seul depuis quelques semaines. Tobias Harris est retombé en performance après avoir été en sur-régime en novembre tandis qu'Avery Bradley n'a pas l'impact escompté sur l'équipe quand les Pistons l'ont fait venir à la place de Marcus Morris. Des défaites cheums face à des concurrents directs à l'estet un état d'esprit qui pose des questionnements. Les Pistons se doivent de réagir et cette réaction pourrait passer par un trade avant la deadline le 8 février. 

Suggestion Week 16 : Cleveland Cavaliers - Houston Rockets

La défense des Cavs face à l'attaque des Rockets ? YOLO. Cette rencontre sera sous les feux des bombes balancées des deux côtés et nous promet un affrontement explosif en terme de scoring.