Besançon régale face à Issy-Paris

L'ESBF a déroulé face à Issy-Paris dans cette 3e journée avec une nette domination sur une faible équipe parisienne.

Besançon régale face à Issy-Paris
photo : lesinfosdusport.com

Pour le compte de la 3e journée de LFH, Besançon accueille à la salle Ghani Yalouz les filles d'Issy-Paris. L'ESBF compte une défaite et une victoire après les deux premières journées. Le 30 août dernier, Besançon s'est imposé 26-20 face à Toulon St-Cyr et il y a une semaine, le club s'est incliné face au promu havrais (28-24). Besançon a une équipe plutôt jeune car le club franc-comtois possède un très bon centre de formation et bon recrutement de jeunes talents. Nous pouvons cités Lucie Granier (1999) recruté à Plan de Cuques, Pauline Robert ou la gardienne championne d'Europe U19 avec la France Roxanne Frank. Pour Issy-Paris, c'est un 2/2 avec une victoire logique face au promu et petit poucet du championnat Bourg de Péage avec 12 buts de Lois Abbingh (35-28). Face à Fleury c'était plus compliqué avec une victoire 31-30 et 11 buts de l'internationale française Tamara Horacek. Le club d'Issy-les-Moulineaux s'est incliné en demi-finale de plays-offs la saison dernière et est l'un des favoris au titre cette année avec des recrues comme Crina-Elena Pintea, Tamara Horacek et Chloé Bulleux. Les deux clubs joueront les 1ers tours de qualifiactions pour l'EHF Cup (C2). 

C'est parti à Besançon et les gardiennes se mettent en évidence. Silje Solberg réalise un pastis sur un tir longue distance bisontin et en contre Catherine Gabriel sort le tir de Bulleux. 3 minutes et 5 arrêts de gardiennes (0-1 ; 3e). Le match est pour le moment très défensif, les dispositifs en 0-6 des deux équipes sont solides et puis Solberg et Gabriel ont très bien débuté (2-1 ; 10e). Le coach isséen pose son premier temps mort et demande de tourner autour du pivot pour trouver un espace et d'arrêter ces tirs proches de la gardienne. Rendement moyen finalement, Touré met deux revues à la défense des Lionnes dans la foulée (5-2 ; 15e). Statistique impressionnante de la gardienne bisontine Catherine Gabriel avec 9 arrêts sur 13 tirs. Quant à Solberg, c'est 3 pastis et un pourcentage proche des 50%. Ces chiffres nous font comprendre ce score après une vingtaine de minutes (8-4 ; 23e). La première période se termine en Franche-Comté, Besançon est devant au tableau d'affichage (10-6 ; 30e).

C'est une mi-temps très défensive avec des gardiennes déjà décisives. Bref, les défenses sont agressives mais dans les règles car peu de sanctions en 30 minutes. A noter tout de même, quelques imprécisions avec des fautes techniques et des pertes de balles évitables des deux côtés. Besançon maîtrise bien ce match pour le moment. 

Après une dizaine de minutes de pause, le match reprend et déjà deux buts en une minute (11-7 ; 31e). L'écart reste semblable au bout de quelques minutes mais toujours des pertes de balles récurrentes notamment pour les parisiennes (11-7 ; 37e). La situation devient périlleuse pour Issy-Paris avec cet écart de six buts et un nouveau trou d'air offensif (15-9 ; 42e). Après avoir flamber à gauche en première période, Djeneba Touré brûle sur le côté droit de l'attaque maintenant. Les gardiennes isséennes ne peuvent pas grand chose. Raphaëlle Tervel pose un temps mort pour demander à ses joueuses de rester concentrées et aussi donner quelques consignes (20-13 ; 49e). Issy-Paris est en roue libre tandis que Gabriel en est à tout pile 50% de parades (22-15 ; 54e). le match se termine, Besançon aura maîtrisé son match du début à la fin, le plan de jeu a marché même si Issy-Paris a été plutôt inquiétant ce soir (25-18 ; 60e). Grosses performances de Djeneba Touré, Apolline Feuvrier et Catherine Gabriel et puis en face les Hanna Oftedal, Tamara Horacek ou Lois Abbingh ont été en partie absentes. C'est le premier échec cette saison des Lionnes et une deuxième victoire sur trois pour l'ESBF. 

La semaine prochaine Issy-Paris accueillera Chambray, étonnante équipe, encore invaincue, alors que Besançon ira défier les championnes de France, Metz.