2 ans après l'accident, Kira Grünberg se reconstruit

Portrait de la reconstruction d'une athlète après avoir vu sa vie basculée.

2 ans après l'accident, Kira Grünberg se reconstruit
Photo : news.com.au

Il y a deux ans jour pour jour, la perchiste autrichienne Kira Grünberg ratait un saut à l'entraînement dans sa ville d'Innsbruck. Sa perche ne se pliant pas lors de son envol, elle se retrouve la tête vers le bas à plusieurs mètres de hauteur. La chute est terrible, l'athlète de 21 ans tombe sur la tête et se fracture les vertèbres cervicales. Elle est diagnostiquée paraplégique et est restée plusieurs jours en soins intensifs après une lourde intervention chirurgicale. Ses jours ne sont plus en danger et elle respire de manière autonome. "Quel courage, quelle combativité." ajoutera Thomas Herzog, son manager.

Ce jour-là, tout s'est effondré pour la perchiste, qui se battait pour réussir les minimas pour les championnats du monde de Pékin, trois semaines plus tard. Elle était même détentrice du record d'Autriche du saut à la perche avec 4 mètres 45 depuis les championnats d'Europe de Zürich un an auparavant. D'ailleurs, elle le possède encore en 2017 malgré l'arrêt forcé de sa carrière.

Depuis, la jeune fille vit en fauteuil roulant mais cela a un coût financier important et ses parents ont lancé une sorte de crowdfunding pour tous ceux qui veulent aidés Kira Grünberg dès son accident. De très nombreux élans d'hommage et de solidarité se mettent en place à travers l'Autriche mais aussi en Europe. Anna Veith (ex- Fenninger), skieuse star en Autriche, lui a adressé un beau message. Des personnes courent, sautent, nagent pour relever des fonds pour Kira Grünberg. Trois semaines après son grave accident, elle s'en va en cure pour sa rééducation et avoir de nouveaux soins. 

Le lanceur de marteau allemand Robert Harting, célèbre pour déchirer son maillot après une victoire, lui a même rendu visite après les championnats du monde de Pékin tout comme le recordman du monde du saut à la perche. En effet, Renaud Lavillenie est venu à Salzburg pour la voir. Il a longuement parlé avec elle et a fait quelques sauts lors de son passage. Elle sera aussi élue femme de l'année lors du gala de l'UNICEF à Vienne. Les télévisions l'approcheront pour des interviews comme l'ORF, la grande chaine de télévision autrichienne.

Elle devient l'image de l'association "Wings for life, World Run" qui chaque année organise une course dans plusieurs pays dans le monde en même temps. Tous les fonds liés à cette course sont donnés à la recherche sur la moelle épinière. Sa cure aura duré sept mois, sept mois sans rentrer chez elle, à Kematen in Tirol, dans le Tirol autrichien

Mais Kira Grünberg continue de vivre sa vie : du shopping, du sport, du jardinage mais aussi promener son chien. Elle ne change pas sa manière de vivre parce qu'elle est en fauteuil roulant, elle s'adapte juste pour certaines choses. Elle fera même un test sur le Red Bull Ring dans une voiture de course Porsche, comme passagère. A la fin du mois d'août 2016, Renaud Lavillenie l'invitait en bord de piste pour le meeting Diamond League de Paris au Stade de France.

Kira Grünberg sortira également un livre "Mein Sprung in ein neues Leben" ("Le saut dans une nouvelle vie" en français). Publié par Manfred Behr d'après les récits, les sentiments de l'ex perchiste où elle prend beaucoup de recul sur son accident. Elle sera de nouveau invité par le perchiste français, cette fois-ci à Clermont-Ferrand, directement à côté du sautoir d'entraînement de Lavillenie. Elle reçoit d'autres invitations pour aller voir les derniers championnats d'Europe à Amsterdam, voir une étape de la Coupe du Monde biathlon à Hochfilzen et elle a rencontré la skieuse Anna Veith, ému par son histoire.

Récemment, elle a pu avoir un nouveau fauteuil roulant, plus rapide que l'ancien et plus pratique pour se déplacer. Aujourd'hui, elle vit loin du monde de l'athlétisme et du saut à la perche et habite avec sa famille au milieu des montagnes du Tirol autrichien...