Philadelphia remporte le Super Bowl le plus offensif de l'histoire

On avait imaginé beaucoup de scénarios ces derniers jours concernant le Super Bowl LII, mais personne n'aurait pu prédire un tel match.

Philadelphia remporte le Super Bowl le plus offensif de l'histoire
Les Eagles explosent de joie après leur victoire méritée face aux Patriots

En effet, dans la magnifique enceinte de l'US Bank Stadium, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre de Tom Brady affrontaient les Philadelphia Eagles de Nick Foles. Sur papier, l'avantage était clairement en faveur des Pats, mais comme lors des semaines précédéntes, les Eagles ont déjoué les pronostics et se sont finalement imposés sur le score de 41-33, soulevant ainsi le premier Super Bowl de leur histoire.

Rapidement devant au score, capitalisant sur l'inéficacité défensive de New Engalnd (malgré une interception miraculeuse), les Eagles ont menés toute la partie avant de se faire peur en fin de match. En effet, le duo Brady-Gronkowski réussisait à encore faire des miracles, permettant à l'équipe de Boston de prendre les devants alors qu'il ne restait que 9 minutes de jeu. Néanmoins, Nick Foles, encore remplaçant des Eagles il y a quelques semaines, réussissait le drive parfaite pour redonne l'avantage aux siens avec 2:21 à faire de la rencontre. Une marge encore énorme pour Tom Brady qui avait déjà fait des comebacks plus difficiles que ça dans sa carrière. Mais pour une fois, le QB le plus titré de l'histoire ne réussissat pas à remonter le terrain et à donner la victoire aux siens. En effet, lors du premier snap du drive, la défense de Phily força une perte de balle de Brady, et récupéra le cuire afin d'ajouter trois points au compteur. Malgré une derrnière tentative d'Hail Mary dans les dernières secondes, les Patriots s'inclina logiquement sur le score de 41-33 face aux Eagles.

Une victoire méritée que les fans de Philadelphia attendaient depuis longtemps et qu'ils vont pouvoir célébrer pendant de nombreux jours. Du côté de la franchise du Massachussets, il va falloir se poser les bonnes questions. Brady sera de retour la saison prochaine, c'est une certitude, néanmoins Gronkowski, l'une de ses cibles préférées, a lui affirmé réfléchir à son avenir. Du côté du coaching, les Pats vont perdre leur coordinateur défensif Matt Patricia, ainsi que leur coordinateur offensif Josh McDaniels. Pour le premier, c'est sûrement une bonne nouvelle pour les Pats, qui ont besoin de sang neuf dans ce secteur de jeu où ils n'ont jamais semblé à la hauteur cette saison, à cause notamment de nombreuses blessures. Pour le second, la problématique est plus importante sachant que l'attaque des Patriots est la meilleure en NFL. Pour remédier à celà, la solution pourrait être de promouvoir quelqu'un en interne afin que les plans tactiques ne changent pas trop.

Quoi qu'il en soit, la fin de l'ère Brady-Belichick approche, ça ne sera pas l'année prochaine, peut-être pas l'année d'après ou encore celle d'après, mais la fin de cette Dynastie inégalée dans l'ihistoire du Sport US se rapproche, alors profitons-en le tant qu'il encore temps, car comme toute Dynastie qui se doit, dans quelques années, on regardera derrière nous et on se dira qu'on a eu de la chance de vivre à la même époque que ces gars-là.