Une Journée en Magnus (Mardi 10 octobre) : Incroyable come-back grenoblois, Gap a résisté au Frölunda

Entre la 11e journée de Ligue Magnus, la rencontre de CHL des Rapaces de Gap, et le tirage au sort des 16e de finale de la Coupe de France, le programme a été chargée!

Une Journée en Magnus (Mardi 10 octobre) : Incroyable come-back grenoblois, Gap a résisté au Frölunda
Une Journée en Magnus (Mardi 10 octobre) : Incroyable come-back grenoblois, Gap a résisté au Frölunda

LIGUE MAGNUS

Malgré quatre buts de retard, Grenoble s’impose !

Ce n’était pas l’affiche la plus alléchante sur le papier. Le dernier qui reçoit le troisième, ça n’a rien d’exceptionnel, et un match à sens unique était attendu. Sauf que tout ne s’est pas passé comme prévu, l’Etoile Noire a mis énormément d’intensité et après une première période bouclée sans but, le club alsacien va faire totalement craquer Bonvalot, préféré à Horak pour cette partie. En moins de six minutes, Mathieu, Bostrom, Dikis et Burgert permettent à leur équipe de mener 4-0 grâce à des supériorités bien gérées! Les Brûleurs de Loups se sont fait brûler, mais pas suffisamment pour rendre les armes.

Sous l’impulsion d’un trio magique auteur de performances exceptionnelles, Grenoble renverse totalement le match pour s’imposer 6-4. Si Christophe Tartari a fortement contribué à ce retour en inscrivant un doublé, comment ne pas mettre en évidence trois hommes : Kyle Hardy (2 buts, 2 assistances), David Rodman et Bostjan Golicic (1 but et 4 assistances chacun). Les trois hommes ont martyrisé la défense strasbourgeoise et fait exploser le malheureux Chabera, jusque là impeccable devant le but alsacien. Après leurs deux défaites initiales, les Brûleurs de Loups ont ainsi acquis un 8e succès sur leurs 9 dernières rencontres, et s’accrochent solidement au podium de Magnus.

Antonietti sans pitié avec Mulhouse

En déplacement sur la glace d’un Rouen en train d’enchaîner victoire sur victoire, les Scorpions savaient qu’ils devaient créer un énorme exploit pour ramener quelques chose de leur déplacement en Seine-Maritime. Malheureusement pour eux, Benjamin Antonietti en avait décidé autrement. En l’espace de 21 minutes, l’attaquant des Dragons va doucher les espoirs alsaciens en s’offrant le coup du chapeau ! Cela lui permet d’atteindre le plateau des 20 points, et de devenir le meilleur pointeur du championnat. A mi-match Lampérier vient apporter un nouveau but supplémentaire pour tuer le match. Si Treille et Jurik sauvent l’honneur des Scorpions, Stehlik va corser l’addition en fin de partie, portant le score à 5-2. Il faudra être costaud pour déloger les Dragons de leur place de leader.

Les Gothiques renversent Bordeaux

Costaud, Bordeaux ne l’a pas suffisamment été à Amiens. Pourtant, tout avait parfaitement commencé pour les Boxers. Hughesman et l’inévitable Jaatinen ont ainsi mis leur équipe sur de bons rails en inscrivant deux buts en première période. Mais les Gothiques n’ont pas lâché l’affaire et ont mis le feu sur le but d’un Clément Fouquerel solide (33 arrêts). Giroux et Da Costa parviennent ainsi à le tromper, mais dans le même temps, Jaatinen ajoute un troisième but côté bordelais. On se dirige ainsi vers une victoire girondine, ce qui n’est pas du goût de Mario-Valery Trabucco, qui inscrit le but égalisateur à 29 petites secondes du terme de la partie. Après une prolongation sans but, c’est finalement aux tirs aux buts que Bordeaux va craquer dans une séance où seul Jérémie Romand parvient à conclure. Les Boxers grappillent donc un petit point qui leur permet malgré tout de consolider leur 4e place.

Les Aigles prennent une nouvelle volée hors de leurs bases

En effet, derrière, le 5e, a lui totalement explosé en vol. En déplacement à Epinal, Nice a subi un troisième revers de rang hors de ses bases. Surtout, comme à Bordeaux mardi dernier c’est l’ampleur de la défaite qui fait mal. En grande difficulté sur le plan défensif, ils n’ont jamais été en mesure de ralentir le jeu spinalien, ou du moins les empêcher de développer leurs offensives, comme en attestent les 49 tentatives en directions des deux gardiens niçois utilisés (Charton et Khoroshun). Ainsi, le Gamyo a pu régaler Poissonpré en mettant au moins deux buts à chaque période. Silas, Rapenne et Souda se sont ainsi offert un but personnel chacun tandis que Ryan McDonough et John Gratton se sont offerts un doublé et une assistance en bonus, permettant à leur équipe de l’emporter sereinement 7-0. A noter que devant le filet, Hocevar (36 arrêts) a sorti un match très solide pour blanchir les attaquants niçois. Une victoire solide qui leur permet de revenir à deux petits points du Top 5.

Angers stoppe sa série négative

Quatre défaites. C’est la série sur laquelle restait Angers avant la réception de Lyon. Une série qui a pris fin au bout du suspense, en prolongations, grâce au but de la victoire 3-2 signé Cody Campbell. Le but de la délivrance pour arracher deux précieux points. Avant d’en arriver là, les Ducs ont été menés à deux reprises suite aux buts inscrits par Chernook et Correia. Mais ils ont pu compter sur leur artificier en chef, et désormais meilleur buteur de la Ligue Magnus, Brett Sonne. Auteur de ses 9e et 10e buts de la saison, il a sonné la révolte et permis aux siens de rester dans la course jusqu’aux prolongations, et le but vainqueur de Campbell.

Classement Ligue Magnus :

CHL

Les Rapaces à dix minutes d’un exploit retentissant

Malmenés tout au long de leur campagne européenne par Klagenfurt et surtout Zürich (on ne va pas reparler du 11-1 concédé), gap disputait pour l’honneur et le prestige son dernier match de la saison en CHL. Et pour cela, quoi de mieux que recevoir le double champion d’Europe en titre ? Battus 5-1 par le Frölunda la semaine dernière, les Rapaces ont été encore plus performants ce mardi soir. Devant un Jeff Lerg très solide en début de match, le club français tient bien et ouvre rapidement le score par l’intermédiaire de Farnier. Cet avantage tiendra quasiment une période entière, le temps que Rasmus Dahlin ne vienne égaliser. Puis, plus de buts. On passe, la 30e, la 40e, la 50e minute… La 51e sera finalement fatale puisque c’est le moment où Andersson vient doucher l’Alp’Arena en donnant l’avantage au club de Göteborg. Les Rapaces ne pourront pas recoller et Widerstrom corsera l’addition dans les dernières secondes en filet vide. La campagne européenne de Gap se termine donc dans la déception, mais avec les honneurs si l’on s’attarde sur les deux dernières parties, en laissant de côté les doubles confrontations ratés contre Klagenfurt et Zürich.

Les 16e de finale de la Coupe de France connus

HCMP-Lyon

Annecy-Grenoble

Morzine Avoriaz-Chamonix

Marseille-Briançon

Nice-Gap

Anglet-Bordeaux

Clermont-Cholet

Limoges-Toulouse

Tours-Angers

Brest-Nantes

Valenciennes-Neuilly

Français Volants-Dunkerque

Cergy-Caen

Rouen-Amiens

Amnéville-Mulhouse

Strasbourg-Epinal

Autres sports