Deux coups du chapeau en deux matchs : Ovechkin dépoussière l'histoire

En inscrivant 4 buts face à Montréal dans la victoire des Capitals cette nuit dans la foulée de son triplé contre Ottawa, Alexander Ovechkin a égalé un record datant d’il y a près de 100 ans. L’artificier russe est parti fort, très fort.

Deux coups du chapeau en deux matchs : Ovechkin dépoussière l'histoire
Deux coups du chapeau en deux matchs : Ovechkin dépoussière l'histoire(Crédit : Twitter @NHL)

Pour marquer de son empreinte le début de la nouvelle saison de NHL, il ne pouvait pas frapper plus fort. Pas que ce soit impossible de faire mieux, on ne sait jamais, mais là quand même. Pour résumer le début de saison d’Alexander Ovechkin, on va mettre les faits en évidence afin de bien comprendre l’ampleur du carnage. En seulement deux matchs et environ 37 minutes de jeu, l’attaquant russe s’est offert deux coups du chapeau, inscrivant au total sept unités. Monstrueux.

Un record vieux de 100 ans égalé

Dans l’histoire de la NHL, un tel début de saison n’est pas monnaie courante puisque pour retrouver trace d’une performance de ce calibre, il faut retourner au début de la saison...1917-1918 ! Oui, oui, il y a un siècle. A l’époque, trois joueurs avaient réussi à s’offrir le fameux hat-trick lors de leurs deux premières parties : Cy Denneny (Senators), Joe Malone (Canadiens) et Reg Noble (Toronto Arenas). Comme pour donner un clin d’oeil à l’histoire, les deux premiers cités évoluaient à l’époque au sein des deux équipes ayant subi la foudre Ovechkin.

Tout d’abord, à Ottawa, les choses étaient bien mal partis pour les Capitals, menés 3-1 à l’entame du dernier tiers. C’est alors que « Ovi » a décidé de passer la seconde. Un premier lancé puissant pleine lucarne, une finition parfaite à la suite d’un magnifique mouvement collectif initié par Vrana et Kuznetsov, et enfin un lancé similaire au premier histoire de faire recoller les siens en l’espace de sept petites minutes. Pour finir en beauté, il inscrira l’un des deux tirs aux buts victorieux lors de la séance de tirs aux buts.

Puis la nuit dernière, à la maison cette fois, le Canadien de Montréal a été frappé quatre fois. Comme face à Ottawa, le Russe va réaliser son hat-trick en l’espace d’une période, mais la première cette fois. Le festival commence par un tir retourné surpuissant qui laisse Price de marbre, puis en supériorité il fait parler sa précision pour mettre à terre la défense canadienne avant de la jouer subtilement en déviant un tir de Kuznetsov. En guise de bonus, il scellera son match fabuleux d’un dernier but en fin de partie pour une victoire finale 6-1. Ça fait donc sept buts en deux matchs ; Voilà, voilà…

Une grosse préparation pour le moment efficace

Au sortir d’une saison décevante pour lui avec seulement 33 buts inscrits alors qu’il avait franchi la barre des 50 les trois saisons précédentes, il avait une nouvelle fois vécu une déception en Play-Offs en se faisant éliminer par les Penguins dès le Deuxième Tour. Une mauvaise histoire qui se répète depuis son entrée dans la ligue en 2005. Ses Capitals sont toujours là, mais n’arrivent jamais à mener à bien une campagne jusqu’au bout.

Pour cette nouvelle saison, Ovechkin a perdu un peu de poids et s’est affûté sérieusement afin de pouvoir de nouveau dominer la ligue après la dernière saison. Au bout de deux matchs, l’effet est immédiat. Il faut maintenant voir s’il parviendra à tenir une cadence élevée jusqu’au bout de la saison. Évidemment, il ne terminera pas la saison avec 250 buts et 80 coups du chapeau, mais on va sans doute parler de lui en bien à de nombreuses reprises cette année s’il se montre encore aussi efficace et impliqué.

Autres sports