Deux journées en Magnus (Vendredi 6 et samedi 7 octobre) : Grenoble enchaîne, Rouen renverse encore son adversaire

Entre la 10e journée de championnat s’étant disputée vendredi et le match avancé de la 21e journée joué le samedi, l’actualité de la Ligue Magnus a été riche ces deux derniers jours. Tous les membres du Top 5 ont tenu leur rang tandis que grâce à deux victoires consécutives, Grenoble s’est replacé à la 2e place du championnat. Petits bonus avec les résultats de la Coupe de France, Pierre-Edouard Bellemare, et Teemu Loizeau.

Deux journées en Magnus (Vendredi 6 et samedi 7 octobre) : Grenoble enchaîne, Rouen renverse encore son adversaire
En rose comme en rouge, Grenoble a été inarrêtable ce weekend (Crédit : Fabien Baldino)

Grenoble reçu deux sur deux en 24h

Deux matchs en deux jours, c’était le gros programme des Brûleurs de Loups pour débuter le weekend. Un programme chargé qui n’a pas empêché le club grenoblois d’empiler le maximum de points possibles. Devant le public de Pôle Sud, Epinal et Strasbourg n’ont eu aucune chance. Les Vosgiens n’ont jamais été vraiment en mesure d’inquiéter leur adversaire qui évoluait en rose dans le cadre de l’opération Octobre Rose, la faute à deux buts inscrits dans le premier tiers (Arnaud, Giroux). Le Gamyo a réagi en inscrivant deux buts en seconde période par l’intermédiaire de Nikiforuk et Fauchon, mais à chaque fois la réaction des locaux est venue rapidement des crosses de Legault et Tartari. En toute fin de match, Legault encore s’offrira un doublé pour sceller l’issue du mach sur un score de 5-2.

Le lendemain, l’Étoile Noire s’est donc présentée à Pôle Sud pour y subir sa 11e défaite de la saison en autant de parties. Une rencontre maîtrisée de bout en bout par les hommes d’Edo Terglav. Après l’ouverture du score rapide de Bisaillon, Alexandre Giroux a tué le match en seconde période en s’offrant un doublé, ses 7 et 8e but de la saison en championnat, ce qui lui permet de devenir le meilleur buteur du championnat. Pour boucler l’affaire, Mathieu Le Blond a inscrit un quatrième et dernier but. Auteur d’un blanchissage devant le filet, Lukas Horak (24 arrêts) a permis à son équipe de conserver ce score sec de 4-0, deux jours après avoir fêté ses 24 ans. Profitant du fait que Gap ne jouait pas durant ces deux jours, Grenoble s’empare de la 2e place en attendant que les Rapaces disputent leurs matchs en retard.

Les Dragons (encore) renversants

Ca commence à être une spécialité rouennaise. Comme à l’image du début de partie à Angers (menés 3-0 avant de gagner 5-4), les Dragons ont une nouvelle fois vécu un début de partie difficile sur la patinoire Charlemagne à Lyon. Au bout de 20 minutes, les Lions avaient déjà rugi deux fois grâce à Correia et Chernook. Et alors ? Ce n’est pas un souci pour le leader de la Magnus. En resserrant leur défense et en retrouvant leur efficacité offensive, les Rouennais ont enfilé les buts (Stehlik, Bedin deux fois, Lamperier) pour reprendre les devants et l’emporter finalement 4-2. Plus que jamais, le champion en titre solidifie sa place de leader.

Bordeaux et Nice tiennent la cadence

Un peu plus bas dans le classement, Bordeaux et Nice ne lâchent pas prise. Les Boxers ont mis du temps à se débarrasser des Ducs d’Angers, mais dans les pas d’un Maxime Sauvé en feu et auteur d’un hat-trick, ils ont finalement fait la différence en inscrivant trois buts dans le dernier tiers (Jaatinen, Tarantino, Sauve) pour l’emporter 6-4. Avec une moyenne de 5 buts inscrits par partie, le club girondin est toujours la meilleure attaque du championnat, et cela lui permet de rester à portée de fusil du podium.

Derrière eux, les Aigles de Nice se sont installés solidement à la 5e place du général en se défaisant d’Amiens sur le score de 5-3. La différence a été faite par le biais de Thomas et Vrielynckx, chacun auteur d’un doublé. Menant 3-1 au bout de la première période, les Aigles ont fait la course en tête tout au long de la partie et s’offrent un succès important qui solidifie leur 5e place.

Strasbourg prend un point mais ne gagne pas

Avant de s’incliner à Grenoble, Strasbourg avait une rencontre cruciale à disputer sur la glace de Chamonix, face à l’avant-dernier du général. Mais comme contre Mulhouse mardi dernier, l’Etoile Noire n’a as été en mesure d’aller décrocher son premier succès. Pourtant menés à trois reprises (Johnston deux fois, Fujerik), les Alsaciens sont à chaque fois revenus dans la course suite aux buts de Dikis, Mathieu et Leroux pour aller décrocher la prolongation, et leur premier point. Malheureusement pour eux, ils n’ont pas été capables d’aller marquer le but de la victoire avant de craquer à la séance de tirs aux buts, Johnston et Fujerik ayant réussis leur tentative. L’état d’urgence est décrété ôté strasbourgeois tandis que Chamonix-Mont-Blanc revient à trois petits points du Top 8.

Pierre-Edouard Bellemare élu joueur français de l’année par Slapshot

Le magasine Slapshot va paraître dans les prochaines jours et pour son nouveau numéro, la rédaction a décernée la récompense du joueur français de l’année à Pierre-Edouard Bellemare. Très important dans le parcours de l’Equipe de France lors des mondiaux à Paris avec 4 points inscrits et son statut d’assistant, Pi-Ed a également disputé une saison pleine avec les Flyers de Philadelphie, prenant part aux 82 rencontres de saison régulière de NHL. Désormais sous le maillot de la nouvelle franchise des Golden Knights de Vegas avec laquelle il a remporté ses deux premiers matchs, le natif du Blanc-Mesnil est à retrouver en interview dans le numéro 88 de Slapshot.

Un jeune franco-finlandais à Chamonix-Mont-Blanc

Englués au fond du classement, les Pionniers ont décidé de renforcer leur secteur offensif en s’attachant les services d’un jeune attaquant français de bientôt 18 ans (il les aura le 19 octobre, Teemu Loizeau. International des moins de 18 ans chez les Bleuets, il évoluait depuis plusieurs années au sein des équipes de jeunes du club finlandais de Lukko, qui abrite en son sein une petite colonie française actuellement (Fleury, Claireaux, Ylönen). Le jeune joueur a ainsi fait ses débuts dès vendredi à l’occasion de la réception de Strasbourg, disputant ses premières minutes en Magnus. Beaucoup devraient suivre pour le jeune talent français.

Les résultats du premier tour de Coupe de France

Amneville-Evry/Viry 1-3

Dammarie-lès-Lys-Français Volants 0-8

Meudon-Cergy-Pontoise 0-6

Orléans-Tours 0-14

Chalons-Valenciennes 3-5

Wasquehal-Dunkerque 1-6

Marseille-Mont Blanc 6-4

Montpellier-Toulouse-Blagnac 1-3

Cholet-La Roche Sur Yon 6-2

Fontenay-Neuilly sur Marne 0-13

Poitiers-Nantes 0-14

Morzine-Chambéry 6-4

Roanne-Limoges 3-5

Garges-Caen 0-21

Villard de Lans-Annecy 0-4

Autres sports