Charles Bertrand poursuit sa marche sur la Liiga à grands coups de crosse

Cela fait désormais pas mal d’années que le hockey sur glace s’est habitué au nom de Charles Bertrand. Présent en Finlande depuis 2011, l’international français s’est déjà imposé comme une valeur sûre du championnat local, mais en ce début de saison, il est en train de passer à la vitesse supérieure.

Charles Bertrand poursuit sa marche sur la Liiga à grands coups de crosse
(Crédit : ess.fi)

Arrivé cet été dans son cinquième club finlandais (Kärpät), Charles Bertrand est « on fire » sur ce début de saison. Aligné sur la droite du premier trio afin d’épauler Ruohomaa et Junttila, il est devenu l’arme offensive numéro une de son équipe en se montrant impitoyable devant le but, et décisif à quasiment chaque match. Ce mercredi, il a une nouvelle fois fortement contribué au succès des siens sur la glace de son ancienne équipe, Ässät (3-2), en étant auteur d’une assistance sur l’égalisation, et en se chargeant d’inscrire lui-même le dernier but. Un but qui symbolise toute la confiance en lui qu'il  puisqu'il a fait tourné en bourrique le gardien adverse en faisant le tour du but avant de le crucifier premier poteau. Cette victoire permet au passage à son équipe de rester solidement amarrer en haut de tableau (4e), à seulement deux petits points de la première place.

Plus d’un point de moyenne par match

Notre Français est le grand bonhomme de ce début de saison réussi. Avec les deux points qu’il a inscrit ce mercredi, il a porté son total à 13 unités (8 buts et 5 assistances) en seulement 11 parties, ce qui fait de lui le deuxième meilleur pointeur du championnat. De plus, il bénéficie d’un excellent différentiel de +10 depuis le début de la saison, prouvant encore plus les bienfaits de sa présence sur la glace. Rien que ça. Seules les équipes du HPK et du TPS Turku ont réussi à faire en sorte qu’il termine sans inscrire un point.

A 26 ans, le Français est parti sur des grosses bases, bien plus élevées que durant ses deux meilleures saisons à Vaasan entre 2014 et 2016 (38 et 47 points). Ce qui pourra jouer en sa faveur pour aller pourquoi pas chercher la barre des 50 unités, c’est qu’il a la chance d’évoluer au sein d’une équipe bâtie pour jouer le haut de tableau, et qu’il bénéficie en la personne de Mikael Ruohomaa et Julius Junttila d’excellents compléments sur sa ligne. Le dernier susnommé est d’ailleurs le meilleur pointeur de Liiga actuellement avec une unité de plus que Charles.

En effet, si le Kärpät reste sur un exercice compliqué avec une élimination lors des barrages aux portes des quarts de finale, il avait la saison précédente terminé à la 2e place de la saison régulière avant d’échouer en demi-finales du championnat. Il y a donc de l’ambition, et le natif de Paris est une composante importante du système mis en place par Mikko Manner pour essayer de retrouver les sommets du hockey finlandais. Il a déjà été totalement adopté au sein de son équipe et par les fans, et au travers de ses performances sur la glace, on sent que l’attaquant français a trouvé le cadre idéal pour franchir un pallier supplémentaire et se rapprocher pourquoi pas de son objectif ultime : la NHL. C’est tout ce qu’on peut lui souhaiter !

Alexandre Texier et Damien Fleury se font aussi remarquer
Toujours au sein d’un club finlandais, mais sur la scène européenne, Alexandre Texier s’est montré actif dans la très large victoire de KalPa face aux Norvégiens de Stavanger (7-1) en CHL. Aligné sur le troisième trio d’attaque, la jeune perle du hockey français a été créditée d’une assistance sur le sixième but de son équipe, inscrit par Tavi. C’est son quatrième point en douze matchs toutes compétitions confondues.
On retourne en Liiga pour prendre des nouvelles de Damien Fleury. Avec son club de Lukko, il a réalisé une grosse partie ce mardi, étant à la fois buteur et passeur pour contribuer au succès 4-1 des siens sur la glace de Hämeenlinna. Il double ainsi son total de points en championnat pour passer à quatre, et permet à son équipe de s’emparer de la 2e place du classement. Aligné sur le quatrième trio, Valentin Claireaux a apporté toute son énergie durant ses quelques minutes de présence tandis que le troisième frenchie du club le plus français de Finlande, Sébastien Ylönen, est resté sur le banc, barré par Kahkonen pour défendre le but. Prochain match ce jeudi pour le trio français, qui va accueillir un certain club de...Kärpät et son autre français, Charles Bertrand. Rendez-vous à 17h30 pour ceux qui ont envie de voir cette grosse affiche de Liiga au parfum particulièrement tricolore.

Autres sports