Crousillat: "Le match face à l'Australie va être décisif pour accéder au quart de finale"

Défaite par l'Italie sur le score de 18-9 lors de son premier match du championnat du Monde de water-polo, l'Équipe de France peut néanmoins tirer des enseignements positifs de cette rencontre.

Crousillat: "Le match face à l'Australie va être décisif pour accéder au quart de finale"
Ugo Crousillat a inscrit trois de neufs buts français

Après le match, le coach de l'équipe, Hrestak Hrvoje, a pointé un des gros défauts de son équipe dans cette rencontre: « Je ne trouve pas qu’on a été bon en première mi-temps, mais on a été meilleurs lors du deuxième quart-temps. Quand tu accordes autant de contre-attaque, ce n’est pas bon et on doit à tout prix régler ça. L’Italie est une bonne équipe mais on ne devrait pas s’infliger autant de contre-attaque. Déjà une c’est de trop, donc on doit mieux contrôler notre attaque et le ballon, et arrêter ça. »

Le coach tricolore sait donc ce qu'il doit faire face à l'Australie mercredi: « On doit stopper les contre-attaques adverses. Ce ne sera pas un match facile, ce match face à l’Italie était facile pour nous, car nous avons perdu sans aucune chance de gagner. J’espère que le match face à l’Australie sera dur, que nous jouerons mieux, et évidemment que nous gagnerons ce match. »

Ugo Crousillat, le capitaine, a lui aussi donné son avis après la rencontre: "C’est un score assez large, c’est jamais facile. On s’attendait à ce que ce soit compliqué, l’Italie a été médaille de bronze aux Jeux olympiques, on a donné le maximum. Il y a encore beaucoup d’erreurs tactiques qu’on va devoir corriger pour le match contre l’Australie. On va essayer de passer rapidement à autre chose car on n'est pas venus pour jouer un match, mais pour disputer un championnat du monde. »

Le joueur français sait aussi ce qu'il a manqué à son équipe pour faire jeu égal: « C’est jamais facile de rentrer dans une compétition. Il nous a manqué de l’expérience, de la patience, et contre une équipe comme ça, ça va vite. On a vu qu’on a pu revenir au score à un moment, mais dès qu’on perd la concentration, on peut perdre 2, 3 ou 4 buts assez rapidement. »

Alors qu'elle était revenue à deux buts à la mi-temps, la France s'est totalement écroulée en seconde période, Crousillat explique cette remontée et ce craquage par plusieurs raisons: « L’Italie qui se relâche un peu, nous qui continuons, et après quand on revient, ils commencent à mettre le pied à l’étriller, et nous au lieu de continuer à garder cette cadence, on perd notre concentration, on joue trop vite. Encore une fois, contre une équipe comme ça, ça va vite. »

Malgré la défaite, le capitaine est content de la prestation des jeunes Français: « J’ai un regard très positif sur eux. Que ce soit Hugo, Guillaume et Logan ils ont vraiment été satisfaisants, les trois dans leurs différents rôles et c’est de très bonne augure pour la suite car on voit qu’on peut et qu’on pourra compter sur eux pour la suite de la compétition. »

Crousillat sait à quel point le match contre l'Australie sera important pour le futur de la France dans le tournoi : « Il va falloir vite travailler la vidéo. L’Australie c’est plus abordable, mais ça reste quand même une nation qui est là dans toutes les grandes compétitions. On sait qu’ils sont un peu diminués, nous aussi. Ca va être un combat mercredi, et on sait que ce match-là, il est décisif pour accéder au quart de finale. »

Nicolas Evrard (depuis Alfred hajós swimming complex de Budapest)

Autres sports