Patrick Marleau part à Toronto, une page se tourne à San Jose

Les Maple Leafs ont signé l’un des plus beaux coups sur le marché des agents libres en attirant pour trois saisons le très convoité Patrick Marleau. A 37 ans, l’attaquant canadien va laisser un énorme vide à San Jose.

Patrick Marleau part à Toronto, une page se tourne à San Jose
Patrick Marleau ne portera pas le maillot des Sharks pour la première fois depuis 1997 (Crédit : Twitter @DLCoulisses)

Ça risque d’être compliqué, mais il va désormais falloir s’y habituer. Pour la première fois de sa carrière en NHL, Patrick Marleau ne portera pas le maillot des Sharks. Après 19 années de bons et loyaux services, l’attaquant canadien a trouvé un terrain d’entente avec les Maple Leafs de Toronto. En retrouvant son Canada natal, il a signé un contrat de trois années durant lequel il touchera la somme totale de près de 19 millions de $. Un superbe contrat qui l’emmènera jusqu’à ses 40 ans dans la grande ligue.

 

« Le joueur qu’il nous fallait »

Pour Toronto, c’est évidemment un très joli coup qui a été réalisé. Même si Marleau est âgé de 37 ans, il n’en reste pas moins un joueur important, fiable, et capable de peser énormément. La saison dernière, il a ainsi planté 46 points en disputant les 82 rencontres de saison régulière. La routine pour un garçon qui n’a raté pas une seule rencontre depuis...8 ans ! De plus, son expérience inestimable sera d’une grande aide pour le développement des pépites offensives qui garnissent déjà le roster canadien, à l’image de Kasperi Kapanen, Mitch Marner, William Nylander ou encore et surtout Auston Matthews.

Pour Lou Lamoriello, Directeur Général de la franchise de Toronto, la satisfaction est de mise après ce coup. Il s’est fendu d’un communiqué dans lequel il fait part de son sentiment : « Nous ne serons pas en mesure de refaire un coup pareil dans un an ou deux, mais pour le moment nous disposons de la masse salariale nécessaire pour ne pas interrompre le processus que nous avons amorcé. Nous n'avions qu'une chance de faire un tel coup et nous ne l'aurions pas fait si ce n'était le joueur qu'il nous fallait. Le moment était idéal ».

 

La fin d’un mariage de près de 20 ans

Évidemment, si côté Toronto c’est la fête au village, l’heure est aux adieux du côté de San Jose, avec sans doute une petite larme pour tous ceux qui sont amoureux des requins de Californie. Il faut dire qu’en parlant de Patrick Marleau, on parle de l’idole locale, du mec qui aura sans aucun doute le plus marqué l’histoire de cette franchise créée en 1991. Sélectionné en 2e position de la Draft 1997 derrière son futur, et désormais ex-coéquipier Joe Thornton, Pat Marleau aura passé 19 saisons sous le maillot des Sharks. Ainsi, seules les six premières saisons disputées par la franchise entre 1991 et 1997 se sont disputées sans le trentenaire.


Dans un nombre hallucinant de statistiques, il est le leader incontesté de son équipe, que ce soit au nombre de parties jouées, de buts marqués, de points inscrits. Il quitte donc la Californie avec un total de 1493 rencontres de saison régulière, pour 508 buts inscrits, et 572 assistances délivrées, soit 1080 points ! En séries éliminatoires, il aura pris part à 17 campagnes en 19 saisons, en ayant toujours une place importante dans les résultats d’une équipe à l’impressionnante régularité. Malgré tout, il n’aura jamais réussi à décrocher une Coupe Stanley toujours attendue en Californie malgré une finale en 2016, perdue face aux Penguins. Sur le plan individuel, il aura été sélectionné à trois reprises pour le match des étoiles (2004, 2007, 2009). Seul Owen Nolan a fait mieux dans l’histoire de la franchise avec quatre sélections.

Bref, San Jose a perdu bien plus qu’un simple joueur, aussi exceptionnel fut-il. San Jose a perdu un véritable symbole, une gloire locale, une figure inévitable dans le quotidien de la ville depuis 19 ans maintenant. Jamais ses deux décennies ne pourront être effacées, que ce soit dans la mémoire des fans locaux, ou dans celle de Patrick Marleau lui-même. Le retour du joueur au SAP Center lors de la saison prochaine s’annonce déjà particulièrement émouvant. Dans cette patinoire qui est aussi devenue un peu la sienne, et dans laquelle on peut affirmer sans trop s’avancer que la fameuse tunique au numéro 12 rejoindra le plafond pour l’éternité une fois qu’il aura terminé sa carrière. Parce que les vraies légendes ne s’oublient jamais.

 

 


Joe Thornton rempile pour un an

Par ailleurs, si les Sharks ont perdu Patrick Marleau, ils ont en revanche obtenu la resignature de leur autre vétéran offensif, Joe Thornton. A 38 ans, le numéro 1 de la Draft 1997 a signé pour une saison supplémentaire à hauteur de 8 millions de $. Arrivé en 2005 en Californie, il va ainsi disputer sa 13e saison sous le maillot des Sharks. La première sans son pote Pat.